Avengers: Endgame (Alan Silvestri)

UnderScorama • Publié le 15/05/2019 par

Avengers: EndgameAVENGERS: ENDGAME (2019)
Compositeur : Alan Silvestri
Éditeur : Hollywood Records
Format : CD & Digital
Date de sortie : 24/05/2019

3.5 Stars
Olivier Desbrosses À 69 ans, Silvestri est toujours aussi sévèrement burné, et offre à la franchise une partition narrative puissante et haute en couleurs qui délivre son lot d’héroïsme, de drame et d’émotion avec une aisance confondante. L’album digital est beaucoup trop long, mais il y a tout ce qu’il faut ici pour concocter un programme de 70 minutes idéal.
4 Stars
Florent Groult Il paraît clair que sur cette « conclusion », Alan Silvestri a eu plus que quiconque conscience des enjeux héroïques et émotionnels : il est en tout cas le seul à injecter un peu de ce qui par ailleurs manque cruellement à l’image, au scénario, aux personnages… Rien de neuf, mais au moins le compositeur assure, lui, sa part du boulot.
3 Stars
Pierre Braillon Si c’est la End du Game, au final, le patron en sera resté Silvestri. Coincé à une époque entre Djawadi et Tyler, régnant alors chez Marvel, Alan y était entré par la petite porte de Captain America. Huit ans plus tard, c’est lui qui reste et ferme les portes. Et à l’ancienne : on jurerait que le score a été composé en 1988 – c’est sa force et sa limite.
3 Stars
Christophe Maniez Il faut connaitre sur le bout des doigts l’univers composé par Silvestri pour Marvel pour apprécier à sa juste valeur cet Endgame. Malgré quelques pistes superbes (avec des clins d’œil à Abyss et Contact), un thème d’adieu poignant, 120 minutes c’est trop. On attend un CD de 70 minutes bien pensé qui devrait mettre tout le monde d’accord.
3.5 Stars
GuestGuest Musicalement, la (presque) fin de l’Infinity Saga, c’est quoi ? Du pathos et de la baston ? Eh bien, en fait… oui ! Comme Silvestri connaît son job, ça le fait plutôt bien, même si le bougre a heureusement été plus inspiré avant. Par contre, l’édition CD ne proposant qu’un disque, la qualité d’écoute va évidemment en pâtir, ce qui est vraiment dommage.
3.5 Stars