Lost Themes III: Alive After Death (John Carpenter)

UnderScorama • Publié le 15/02/2021 par

Lost Themes IIILOST THEMES III: ALIVE AFTER DEATH (2021)
Compositeur : John Carpenter
Éditeur : Sacred Bones Records
Format : CD & Digital
Date de sortie : 05/02/2021

3 Stars
Florent Groult Pour la troisième fois donc, Big John nous fait le plaisir d’une bande originale virtuelle et, quand on aime ce style emblématique et ces sonorités que se disputent tous les profiteurs de la synthwave d’aujourd’hui, on ne peut qu’en profiter pour imaginer des scènes qui vont avec plutôt que de remettre en cause sa légitimité. C’est ainsi.
3 Stars
Sébastien Faelens C’est triste à dire, mais j’ai tout de même la sensation que ça ronronne dans la cuisine des Carpenter. Tous les ingrédients sont là mais la sauce est fade et le plat est devenu quelconque.
2.5 Stars
Franck Le Roux Du synthé, du rock, du synthé, du rock et une touche de synthé ! Les thèmes étaient perdus ? Fallait-il vraiment les chercher ? A mi-chemin entre un score de Carpenter et une nouvelle compilation Synthétiseur (souvenez-vous des années 90). Saluons JC, qui a réussi à dilater le temps. En effet, son album de 40 minutes paraît durer des heures.
2.5 Stars
Christophe Maniez Carpenter nous refait le coup des thèmes obsédants, minimalistes et efficaces, qui ont fait son succès. C’est carré, et ça peut faire le taf si on se fait une partie de Horreur à Arkham entre copains. Bah voilà, en fait, c’est ça. De la très bonne musique d’ambiance un peu dark et fin du monde. Bon, en revanche, sur la guitare électrique…
3 Stars
Olivier Soudé On retrouve toujours avec plaisir les sonorités et la simplicité des mélodies du grand Carpenter. Certes, il serait facile de pointer le manque d’originalité de ce troisième opus, mais le plaisir de réentendre les tics de cet univers unique, électronique et hypnotique, l’emporte très largement. Mention spéciale à Carpathian Darkness qui clôt l’album.
3 Stars
Christophe Olivo Sympa mais pas non plus définitif. Quelques morceaux tirent l’oreille, mais bon… la formule commence un peu à s’épuiser. Ça donne surtout envie de revoir des films de Big John.
3 Stars