Francis Lai At Universal Pictures (Francis Lai)

UnderScorama • Publié le 15/03/2018 par

Francis Lai At Universal PicturesFRANCIS LAI AT UNIVERSAL PICTURES (2018)
Compositeur : Francis Lai
Éditeur : Music Box Records
Format : 2CD
Date de sortie : 09/02/2018

4 Stars
Olivier Desbrosses Trois partitions totalement inconnues, un drame conjugal d’un côté et une poignée de thrillers d’espionnage de l’autre, et une étonnante démonstration de la versatilité d’un Francis Lai qui prête à rêver de la carrière internationale qu’il aurait pu avoir s’il n’était pas resté en France pour mettre en musique les délires mégalo de Claude Lelouch.
4 Stars
Florent Groult Des trois partitions présentées c’est peut-être celle, élégante et séductrice à souhait, de Three Into Two Won’t Go où le sens mélodique de Francis Lai s’exprime avec le plus d’allant et d’à-propos. Car si les excellents arrangements de Christian Gaubert ont du chien dans les deux autres, celles-ci semblent toujours manquer d’une vraie densité.
3 Stars
Pierre Braillon Une cascade pop et mélancolique typique de la fin des roaring sixties, quand l’écume groovy du Barry de James Bond se dilue dans quelque chose de plus amer. Trois scores formidables, qui prouvent combien Francis Lai n’a rien à envier aux autres maîtres de l’époque.
4 Stars
Milio Latimier Une cure de Lai de ce calibre, ça fait du bien à un béophile complètement ignare sur son œuvre comme moi. Écriture mêlant symphonique, jazz et pop, des thèmes mémorables grâce à des variations multiples, les musiques d’espionnage (House Of Cards, Berlin Affair) sont particulièrement délectables. Dire que tout ça est resté inédit tout ce temps !
4 Stars
Christophe Maniez Au tournant des seventies, la popularité de Lai commençait déjà à franchir l’Atlantique. Du jazz qui swingue, des mélodies sucrées, du bel abattage orchestral (merci Christian Gaubert). Ça sonne terriblement bien, même encore aujourd’hui. On n’est pas loin des maîtres tels que Lalo Schifrin et Quincy Jones. Si ça ce n’est pas du compliment…
4.5 Stars