Under Siege 2: Dark Territory (Basil Poledouris)

UnderScorama • Publié le 15/04/2017 par

Under Siege 2: Dark TerritoryUNDER SIEGE 2: DARK TERRITORY (1995)
Compositeur : Basil Poledouris
Éditeur : Varèse Sarabande
Format : CD
Date de sortie : 24/03/2017

3.5 Stars
Olivier Desbrosses Basil et Steven, main dans la main, sur le sentier de la guerre ! Un petit score de série B furibard qui fourmille d’idées thématiques (on en retrouvera beaucoup, après maturation, dans Starship Troopers) et bénéficie de cette fusion orchestre et synthétiseurs si typique du style de Poledouris. Depuis le temps qu’on attendait cette intégrale !
4 Stars
Florent Groult Il y a bien quelques bouffées d’action particulièrement stimulantes et l’ensemble, incluant de nombreux éléments synthétiques, semble se situer entre le suspense de Red October et celui, martial, de Starship Troopers. Néanmoins, difficile d’ingurgiter sans broncher un thème con-con vite gonflant et son efficacité un peu bête et premier degré.
2.5 Stars
Pierre Braillon Robuste et thématique, martial mais aussi délicat, le mélange électro-symphonique rappelle celui de RoboCop. Mais même si sa générosité rabelaisienne est là, Poledouris se rend bien compte qu’il compose pour un Seagal des nineties, et mouille la chemise aussi parcimonieusement que la vedette du film.
3 Stars
Milio Latimier Poledouris reprend la référence à Copland du premier film et le booste à la testostérone. Armé de motifs multiples et efficaces (héros, méchants, suspense, mystère spatial, émotions…), Basilou concocte une énorme partition d’action endiablée et charpentée, alliant orchestre et synthés d’une façon aujourd’hui oubliée.
4.5 Stars
Christophe Maniez L’avantage avec Poledouris, c’est que même en mode martial/action comme c’est ici le cas, sa musique reste thématique, remplie de motifs de suspens et d’action. L’écriture pour cordes si reconnaissable de son auteur fait plaisir à entendre. Le mélange synthés/ orchestre est très réussi. Cette version Deluxe rend vraiment hommage au roi Basil !
4.5 Stars