Light Between Oceans (The) (Alexandre Desplat)

UnderScorama • Publié le 15/09/2016 par

The Light Between OceansTHE LIGHT BETWEEN OCEANS (2016)
Compositeur : Alexandre Desplat
Éditeur : Sony Classical
Format : CD & Digital
Date de sortie : 30/09/2016

4 Stars
Olivier Desbrosses Desplat navigue en eaux familières, mais évite habilement l’écueil du mélo larmoyant dans lequel un compositeur moins perspicace aurait pu tomber la tête la première. A la fois simple et subtile, sa partition aux accents délicats, parfois teintés d’une sourde inquiétude, séduit et émeut sans jamais ennuyer. La grande classe, donc.
4 Stars
Florent Groult Là où Horner orientait franchement le cœur, Desplat cultive plutôt l’ambiguïté et le conflit des émotions : lumières de vie ou ombres tragiques s’y entremêlent avec une infinie habileté, parfois d’une manière faussement simple. Attention ! Si vous faites partie de ces gens qui considèrent qu’une partition intimiste et subtile est forcément chiante, fuyez !
4 Stars
Baptiste Brylak Non seulement Desplat écrit, comme toujours, de merveilleuses mélodies sensibles, subtiles et raffinées, mais l’album est de plus superbement produit. Et mes oreilles de gourmet en remercient toute l’équipe, car il est assez rare d’avoir une aussi belle sensation de prise sonore. Bref, c’est beau et c’est bien fait.
4 Stars
Milio Latimier L’arsenal habituel de Desplat fera encore fuir certains. Toujours délicatement soignées, limpides, cristallines (et trops sages ?), les orchestrations hypnotisent facilement, distillant lentement des émotions poignantes, notamment dans une seconde moitié d’album qui n’est pas sans rappeler l’intensité sourde de certaines partitions de Shore ou Burwell.
4 Stars
Christophe Maniez La musique de Desplat est extrêmement délicate et comme révélatrice des destins qui se nouent à l’écran. La partition, portée par un piano aux notes fréquemment cristallines, est nimbée d’une lumière tantôt chaleureuse, tantôt mélancolique voire pesante. Les orchestrations, raffinées, finissent d’emporter l’adhésion.
3.5 Stars
Stéphanie Personne Comme toujours chez Desplat, on est bluffés par l’élégance et la délicatesse des mélodies. Le piano, ici, apporte la lumière et fascine par son apparente simplicité.
3.5 Stars