Finest Hours (The) (Carter Burwell)

UnderScorama • Publié le 15/03/2016 par

The Finest HoursTHE FINEST HOURS (2016)
Compositeur : Carter Burwell
Éditeur : Walt Disney Records
Format : Digital
Date de sortie : 29/01/2016

3.5 Stars
Olivier Desbrosses Un thème principal beau et fort, de ceux dont le Capitaine Burwell détient le secret, et qui sert de balise émotionnelle pour les eaux calmes de cette aventure maritime. Mais le compositeur fend aussi l’écume avec des morceaux d’action énergiques comme il n’avait pas eu l’occasion d’en offrir depuis bien des années. Bref, un score qui tient bien la mer !
4 Stars
Florent Groult Des passages sentimentaux très convenus, mais un soutien solide de l’action. La patte orchestrale de Burwell se perd néanmoins un peu en cours de route, et surtout, impossible de m’ôter de l’esprit qu’il manque la transcription véritable des enjeux humains, comme n’aurait certainement pas manqué de le faire un James Horner.
2.5 Stars
Baptiste Brylak Du très bon Burwell hollywoodien vous attend ici, l’orchestre déchaîné emportant tout sur son passage tel une tempête. Il s’agit ici d’une entité musicale broyant tout sur son passage et nous laissant pantois. Bravo Mr. Burwell!
3.5 Stars
Sébastien Faelens Du Burwell partiellement amputé de son style dans les morceaux d’action, mais du Burwell quand même, même si le compositeur n’est pas toujours en grande forme depuis quelques temps. Le problème est que ça manque un peu de tout, y a pas d’étincelles comme dans A Knight’s Tale ou le dernier Twilight.
3 Stars
Olivier Galliano Toujours plaisant d’entendre Burwell s’essayer à quelque chose d’un peu plus pétaradant, dirons-nous. Parce qu’en plus, au milieu de toute cette flotte et ce vieux rafiot, il livre comme à son habitude un thème à tomber par terre, qui fera sans aucun doute pleurer mémé.
3.5 Stars
Milio Latimier Assez étrange d’entendre Burwell s’aligner sur JNH dans les motifs d’action aux cuivres ou encore les percussions imposantes (taiko, tam-tams). On a rarement entendu aussi massif chez lui. La partition reste cependant dans le style typique du compositeur : timbres très sombres (avec les bois et les cordes), tempo lent, lignes mélodiques étirées…
4 Stars
Olivier Soudé Burwell laisse pantois avec cette superbe ode aux marins morts en mer… Assurément un des plus beaux scores orchestraux du compositeur, qui eût été remarquable dans les années 90 mais se révèle miraculeux dans le Hollywood actuel. Et bien sûr, le score est uniquement disponible en digital…
4.5 Stars