Locataire (Le) (Philippe Sarde)

UnderScorama • Publié le 15/09/2019 par

Le LocataireLE LOCATAIRE (1976)
Compositeur : Philippe Sarde
Éditeur : Quartet Records
Format : CD
Date de sortie : 19/08/2019

4.5 Stars
Olivier Desbrosses Euh, comment dire… Avec un thème sinueux et mélancolique complimenté par les circonvolutions d’un harmonica de verre, Sarde nous prend par la main et nous entraine vers dans une inquiétante étrangeté d’une classe folle. Plus complète que la version de 2001 couplée avec Tess, cette version définitive est juste indispensable.
5 Stars
Florent Groult Quelques cordes, une clarinette, des flûtes contrebasses et un harmonica de verre pour une partition subtilement suffocante. Le rendu sonore très clair et équilibré de cette nouvelle parution permet de l’apprécier à sa juste valeur, celle d’un chef d’œuvre de son auteur, tout simplement.
5 Stars
Pierre Braillon Sarde, en pleine possession de ses moyens, compose de l’intérieur, imaginant le paysage sonore changeant du locataire chimérique, à la foi seul, et habité par l’Autre. Sans renier les maîtres – difficile de ne pas penser à Herrmann – il signe un chef d’œuvre bien personnel de l’angoisse, effrayant, voire paniqué, mais aussi ironique et élégant.
5 Stars
Darkcat Du Sarde ? Où ? Ici, mon bon monsieur ! Voilà bien l’exemple d’une musique du compositeur qui m’indiffère totalement. Pourquoi ? Je n’en sais fichtre rien. Il y a bien une paire de morceaux qui titille mon intérêt, mais pas assez pour que j’accroche à l’ensemble. Allez, je vais m’écouter une petite java de Broadway.
2.5 Stars
Romain Gautron Sarde compose une partition tout à fait singulière pour le film de Polanski, imbibé d’une atmosphère dérangeante à souhait. L’utilisation de l’harmonica de verre y joue un rôle certain : le son est à la fois cristallin (littéralement) et inquiétant. Dans le versant plus expérimental de l’œuvre de Sarde, Le Locataire fait figure d’incontournable !
4 Stars