Titanic – 20th Anniversary Edition (James Horner)

UnderScorama • Publié le 15/01/2018 par

Titanic - 20th AnniversaryTITANIC (1997)
Compositeur : James Horner
Éditeur : La-La Land Records
Format : 4CD
Date de sortie : 28/11/2017

4 Stars
Olivier Desbrosses Un incontournable, sans aucun doute, mais une nouvelle écoute attentive remet aussi les pendules à l’heure : synthés et chœurs samplés ont terriblement vieilli, et si la magie opère encore, cette intégrale peut vite sembler assez indigeste. Cela dit, certaines pièces d’action, enfin disponibles, sont toujours aussi puissamment enthousiasmantes.
3.5 Stars
Florent Groult Ouvrage solidement charpenté où intime et spectaculaire sont unis avec un sens sans faille de la dramaturgie. Cela n’empêche pas de pester contre un choix esthétique malheureux (les synthés) et une routine dans l’emploi de formules qu’Horner ne parvient malgré tout pas à transcender comme il a pu le faire auparavant pour Braveheart.
3.5 Stars
Pierre Braillon L’édition est un rêve mouillé pour les fans transis, que n’y trouve-t-on pas ? Pour ma part, Titanic reste le monument pompier de Horner, celui dans lequel tout ce à quoi je suis allergique dans sa musique (que j’adore par ailleurs) est poussé à son comble. Comme dans Southampton, par exemple.
3.5 Stars
Olivier Galliano Même si l’ombre de Braveheart et bien d’autres de ses musiques plane sur Titanic, James Horner livre une partoche démente qui reste à mes yeux un chef-d’œuvre absolu. Quatre disques qui viennent remplacer à temps un CD usé jusqu’au coude !
5 Stars
Milio Latimier La B.O. instrumentale la plus vendue de tous les temps méritait bien un traitement de luxe. Il est instructif de pouvoir écouter la partition dans la forme conçue par Horner. La puissance mélodique et la structure narrative sont indéfectiblement brillantes, même si certains choix sonores (les synthés) me laissent toujours aussi perplexe qu’en 1997.
4.5 Stars
Christophe Maniez Vous auriez grand tort de réduire ce score si riche à sa mélodie centrale (la chanson que tout le monde a eu en overdose). Parce que Titanic, non content d’être un « best of » du Horner post-1995, est d’une puissance d’évocation assez rare, et qu’il en met plein les mirettes aux apprentis compositeurs d’aujourd’hui ! Un putain de chef d’œuvre !
5 Stars