Colossal (Bear McCreary)

UnderScorama • Publié le 15/05/2017 par

ColossalCOLOSSAL (2017)
Compositeur : Bear McCreary
Éditeur : Lakeshore Records
Format : CD & Digital
Date de sortie : 12/05/2017

3.5 Stars
Olivier Desbrosses C’est encore une fois à du Bear 100% McCreary que nous avons droit ici, dans la lignée de ce qu’il avait fait pour 10 Cloverfield Lane. C’est donc fort bien pensé et exécuté, mais n’apporte que peu de nouveautés par rapport aux précédents scores du compositeur. Le final s’avère cependant assez puissant et émouvant pour satisfaire les fans du barbu.
3.5 Stars
Florent Groult Bear McCreary est un petit malin qui aime brouiller les pistes lorsqu’il en a l’occasion : Colossal était donc certainement un projet pour lui et il s’acquitte de sa tâche avec un réel savoir-faire, signant une musique orchestrale aux ambiances variées qui sait accrocher l’oreille (guitares, violoncelle soliste) et faire monter la sauce. Réussi.
3.5 Stars
Pierre Braillon On imagine que le patchwork un peu foutraque et à priori contre nature est l’écho de celui du film : de la musique massive évocatrice des ravages gargantuesques des kaïjus, et du folk-rock semblant sortir du meilleur de la comédie dramatique indépendante. Sans virer à l’exercice de style, constamment étonnant, mais jamais bancal.
4 Stars
Baptiste Brylak Vous en penserez bien ce que vous voudrez, moi j’adhère totalement à cette jolie galette à la durée parfaite. L’ours s’amuse comme un petit fou, que ce soit avec les thématiques approchées, les arrangements, les mélodies, les instruments. Bref, vous l’aurez compris, du tout bon !
4 Stars
Sébastien Faelens C’est avec une certaine timidité que Colossal débute, semblant verser dans l’eau tiède quasiment tout du long. En vérité, le compositeur construit insidieusement un récit à la fin duquel l’émotion culmine. D’autant plus marquant qu’il est court, on réécoute ce score avec plaisir.
3.5 Stars
Olivier Galliano J’ai envie de vous dire : « Waouh, la montagne dont vient d’accoucher Bear McCreary est absolument colossale ! Chef d’œuvre ! » Mais en fait non. Ça reste très bien par contre, on retrouve tout ce qui fait sa (grosse) patte.
3 Stars
Milio Latimier Numéro d’équilibriste entre la comédie et le film de kaïju, McCreary prend appui sur un orchestre modeste (qui essaye de paraître plus imposant qu’il n’est), guitares et violoncelle. Si l’écriture reste très sage et finalement assez académique, elle n’est reste pas moins dramatiquement gratifiante, notamment dans ses premier et dernier tiers.
3 Stars
Christophe Maniez Le compositeur a choisi d’illustrer le film du point de vue de son héroïne principale. Résultat : un score qui emploie principalement un piano, des guitares et des cordes. La musique est souvent prenante, avec un beau final, lyrique mais pas trop. Colossal n’est peut-être pas si énorme que ça dans la carrière de McCreary, mais c’est un beau score.
3.5 Stars