Baby’s Day Out (Bruce Broughton)

UnderScorama • Publié le 15/04/2017 par

Baby's Day OutBABY’S DAY OUT (1994)
Compositeur : Bruce Broughton
Éditeur : Intrada
Format : CD
Date de sortie : 07/03/2017

3.5 Stars
Olivier Desbrosses Il y a dans Baby’s Day Out tout ce qui a fait le succès de Broughton sur d’innombrables productions pour enfants des années 80 et 90 : tendresse mélodique, orchestrations bariolées à la précision millimétrée, inventivité thématique et une énergie particulièrement communicative. Reste que c’est tout de même assez mineur dans sa carrière.
3.5 Stars
Florent Groult Toute attachante qu’elle soit, cette musique familiale et cartoonesque reste un effort mineur de la part de Bruce Broughton, et ce même si la qualité d’écriture et sa compréhension de l’esprit d’un Carl Stalling ou d’un Scott Bradley transparaissent à chaque note ou presque. Pour ses admirateurs avant toute chose.
3 Stars
Pierre Braillon Broughton s’applique à dérouler toutes les recettes de la comédie : développements sautillants, légèreté mélodique, malice orchestrale. Chaque morceau déborde d’un amour de la musique, de l’instrumentation et d’un plaisir à composer immédiatement palpables… Mais quand même, si ce n’est pas de la confiture à des cochons ça…
4 Stars
Sébastien Faelens J’avoue, quand je vois Broughton sur ce genre de productions, j’ai tendance à ne pas trop m’attarder. Et là, surprise : c’est non seulement bien écrit mais aussi assez enlevé, amusant et astucieux (même si le thème principal s’avère un peu agaçant). Le Home Alone de Bruce Broughton ?
3.5 Stars
Milio Latimier Loin du film lui-même (un cartoon live qui ne me fait pas rire), la partition m’a complètement emballé. Attention, ce n’est pas pour tout le monde : un mickey mousing orchestral permanent, maîtrisé, ultra-thématique, aux couleurs instrumentales vives. La musique avance toujours, légère, sautillante, souriante. La partoche feelgood du mois !
4 Stars
Christophe Maniez Un thème sautillant et malicieux, frais, super agréable, le tout orchestré à la sauce Broughton, est-ce que ça refuse ? Un second thème, goofy à souhait, pour les bad guys, est-ce qu’on fait la fine bouche ? Réponse : non, bien sûr. Ceci dit, mieux vaut ne pas être allergique au mickey mousing, car tout ça est quand même très cartoonesque…
3.5 Stars