Enemy Lines (Philippe Jakko)

UnderScorama • Publié le 15/05/2020 par

Enemy LinesENEMY LINES (2020)
Compositeur : Philippe Jakko
Éditeur : MovieScore Media
Format : Digital
Date de sortie : 08/05/2020

3.5 Stars
Florent Groult Ce n’est sans doute pas dans ce recours aux codes du film de guerre d’aujourd’hui (adagio de cordes plus ou moins emphatiques, ostinati…) que Jakko peut épater le plus, mais les qualités de sa partition n’en sont pas moins indéniables. Fort bien produite, construite, orchestrée, avec une certaine inspiration mélodique en sus. Du beau boulot.
3.5 Stars
Pierre Braillon Assez monotone ce score qui, a l’exception d’une pause martiale tout en percus convenues, étale les adagios et lamentations élégiaques pour corde, dont Platoon a imposé la convention aussi bien que la limite et l’apothéose. Et on constate encore une fois que l’émotion, sinon la musique, est affaire de contrastes et de contrepoints.
3 Stars
Franck Le Roux Après Allies en 2014, Jakko a donc repris le chemin de la Seconde Guerre mondiale. Et c’est une bonne chose, même s’il n’y a pas vraiment de surprises. Mais peu importe finalement, puisque les mélodies sont belles et que les scènes d’action sont illustrées avec force et finesse. Excellente idée de conclure l’album avec une longue suite.
4 Stars
Christophe Maniez De Jakko, j’avais bien aimé Le Coeur en Braille. Ici, c’est beaucoup plus solennel et dramatique (des cordes en veux-tu en voilà), voire carrément élégiaque. Pour un film de guerre, c’est un peu du déjà entendu, et pourtant, il y a un petit quelque chose de profond et de sincère dans cette musique orchestrale. J’aime.
3.504 Stars
Christophe Olivo Le compositeur bisontin récite sa partition pour film de guerre avec beaucoup de maîtrise. Action, suspense, tension, honneur… Tout y est, et ce n’est pas un reproche, loin s’en faut ! Le thème, serti de violons, rappelle un peu le travail d’un Craig Armstrong, et la suite finale vaut le détour.
4 Stars