BlacKKKlansman (Terence Blanchard)

UnderScorama • Publié le 15/09/2018 par

BlacKkKlansmanBLACKKKLANSMAN (2018)
Compositeur : Terence Blanchard
Éditeur : Back Lot Music
Format : Digital
Date de sortie : 10/08/2018

3.5 Stars
Olivier Desbrosses Plutôt que de rendre hommage aux grandes heures de la blaxploitation, ce qui aurait alourdi le propos, Blanchard a eu l’intelligence de n’en intégrer que de subtiles petites touches. Son score est par ailleurs assez classique, mais nourri de beaux thèmes à la fois amples et retenus qui servent sans fioritures le propos de Spike Lee. Très réussi.
4 Stars
Florent Groult Terence Blanchard signe une partition dramatique soignée qui se distingue par l’imbrication de ses thèmes et ses quelques clins d’œil à la blaxploitation. Elle semble néanmoins toujours vouée à demeurer en retrait et manque peut-être du même coup d’une certaine intensité pour s’imposer dans les mémoires.
3 Stars
Pierre Braillon Dans la plus pure tradition des partitions du duo Lee / Blanchard, un score très agréable, sans autre ambition que d’accompagner sur du velours les images, et c’est tant mieux. On n’en conserve qu’un souvenir chaleureux procuré par la couleur bien particulière, mi-symphonique, mi-jazz old school de Terence Blanchard.
3 Stars
Sébastien Faelens Comme toujours avec son acolyte, Blanchard prend une certaine hauteur par rapport au récit : entre un patriotisme lointain, une nonchalance calculée et une dramaturgie évitant toute exagération, la musique impose son propre ton faussement détaché et impressionne par sa justesse, pourvu qu’on y soit attentif.
4.5 Stars
Milio Latimier Blanchard propose une partition tragi-comique, où ironie et gravité se télescopent, entre thème de polar funk (avec guitare électrique et batterie) et allures militaires (cuivres graves, tambours), les orchestrations cafardeuses rappelant Shore ou Burwell, et certains développements lents évoquant John Barry (Photo Opps notamment).
3.5 Stars
Christophe Maniez Blanchard a du talent. Et c’est aussi un petit malin. Sa musique fleure bon, par instants, le revival du funky/groove des 70’s. Parfois, on tape du pied et puis, à d’autres moments, on sourit devant les références et le côté décalé de sa musique pour un tel sujet. Excellent (mais trop court).
4 Stars