Ocean’s 8 (Daniel Pemberton)

UnderScorama • Publié le 15/06/2018 par

Ocean's 8OCEAN’S 8 (2018)
Compositeur : Daniel Pemberton
Éditeur : WaterTower Music
Format : CD & Digital
Date de sortie : 08/06/2018

3.5 Stars
Olivier Desbrosses Pemberton a toujours le rythme dans la peau, et on ne peut qu’admirer sa capacité à propulser le film en avant sur les rails d’un groove qui convoque une certaine idée musicale des 60’s et70’s sans se priver d’une vraie modernité dans l’écriture. Pas aussi essentiel que son séminal Man From U.N.C.L.E., mais très appréciable néanmoins.
4 Stars
Florent Groult On imagine aisément que les producteurs ont adoré la musique de The Man From U.N.C.L.E. tant Pemberton signe une partition dans cette ligne directe (mais en moins fou-fou). On ne pourrira donc pas son groove fort efficace, mais on souhaite aussi que le compositeur ne se retrouve pas vite enfermé dans ce genre de divertissement cool.
3 Stars
Pierre Braillon Pemberton semble arriver systématiquement en haut des call-lists dès que le besoin d’un score groovy, respectueux du déhanché de papa Schifrin, mais racé se fait sentir. On en va pas s’en plaindre, tant son mélange de respect des classiques et d’énergie percussive presque rock est électrisant, et le plaisir de composer (et de jouer!) est communicatif.
4 Stars
Sébastien Faelens Pemberton, c’est un mec cool. La preuve : il prend le relais de David Holmes et instille tranquillement son petit style 70’s comme il sait si bien le faire. Bon d’accord, cet opus ne déchire pas, mais c’est tout de même une bonne récréation.
3.5 Stars
Milio Latimier On est loin de la claque de The Man From U.N.C.L.E. mais ce n’est pas une excuse pour bouder le plaisir immédiat qu’on a à l’écoute de cet album pop acidulé. Big band gavé de bongos et de saxophones, claviers rétro, électro-rock, motifs entêtants, ça swingue et balance avec nonchalance et espièglerie. La Fugue de Bach est une friandise !
3.5 Stars