Hammer Horror: Classic Themes 1958-1974 (James Bernard, Harry Robinson…)

UnderScorama • Publié le 15/11/2017 par

Hammer Horror: Classic Themes 1958-1974HAMMER HORROR: CLASSIC THEMES 1958-1974 (2017)
Compositeur : James Bernard, Harry Robinson, Laurie Johnson,Tristram Cary, Franz Reizenstein, Christopher Gunning, David Whitaker, John Cacavas…
Éditeur : Silva Screen Records
Format : LP
Date de sortie : 27/10/2017
4.5 Stars
Olivier Desbrosses Chers tous, l’atmosphère unique et irremplaçable des classiques de la Hammer tenait beaucoup à vos musiques, comme le démontre cette compilation garnie de morceaux de choix, de l’horreur la plus gothique aux dérives pop 70’s les plus délirantes. Dommage cependant que la sélection, bien que très éclectique, soit si courte. A quand le volume 2 ?
3.5 Stars
Florent Groult On retrouve ici à peu de choses près la première compilation GDI de 1999, quintessence du style musical du mythique studio. Indispensable donc pour ceux qui n’ont jamais eu l’occasion d’y goûter, et une amusante occasion de mesurer combien le thème de Lolita Ritmanis pour la série animée Justice League semble calqué sur celui de Twins Of Evil.
5 Stars
Pierre Braillon Un disque dont le titre est un étendard, la forme de la compilation se révélant l’écrin idéal pour mettre en valeur les qualités des compositeurs maison de la Hammer. Dépassant bien souvent le cadre parfois étriqué des films, ils convoquent un imaginaire débridé, auquel pas une couleur ne manque, de l’horreur victorienne à l’aventure exotique.
5 Stars
Milio Latimier Cette collection sera superflue pour les amateurs des musiques de la Hammer, mais si vous souhaitez une approche large et condensée, cet album est parfait ! Du gothique imposant et lugubre de Bernard à celui plus acidulée de Vickers et Cacavas, le savoir-faire et l’implication de tous les compositeurs cités sont tout à l’honneur du studio.
4 Stars
Christophe Maniez Une compilation dominée par l’imposante figure de James Bernard, LE compositeur emblématique de la Hammer. Tout ça est très hétéroclite, mais il y a quelques petites perles si vous ne possédez pas déjà les deux volumes édités par GDI Records à la fin des années 90. Beaucoup de thèmes enfiévrés pour une odyssée hautement sympathique.
5 Stars