Jurassic Park: The Lost World (John Williams)

UnderScorama • Publié le 15/01/2017 par

Jurassic Park: The Lost WorldJURASSIC PARK: THE LOST WORLD (1997)
Compositeur : John Williams
Éditeur : La-La Land Records
Format : 2CD
Date de sortie : 29/11/2016

5 Stars
Olivier Desbrosses Williams revisite le parc jurassique avec un œil neuf, déchaine un orchestre massif nourri de percussions tribales et d’attaques cuivrées, et profite du climax final pour apporter une contribution légendaire au genre du film de monstre. Les 50 minutes de musique inédite achèvent de faire de cette réédition un indispensable absolu.
5 Stars
Florent Groult Suspense, action et exotisme largement percussifs, rythmiquement très travaillés bien entendu : John Williams signait là une vraie et convaincante partition d’aventure, tendue et haletante, comme on les aime, même si elle a un peu tendance à s’essouffler sur la fin. Les ajouts sont cette fois suffisamment substantiels pour enrichir la précédente édition.
4 Stars
Baptiste Brylak Oui. Je sais certains trouvent l’album pompier, redondant (oui, on me l’a sorti !). N’empêche que moi quand j’écoute ça, je suis dans un **$$$** de film d’aventure, j’ai 10 ans et c’est tout ce qui compte. Et si vous ne connaissez pas le score (euh…), bah je ne sais pas moi, écoutez-le en intraveineuse, ça vous détendra.
5 Stars
Sébastien Faelens Williams, dinosaure immortel ! Après un premier opus assez beau et parfois intimiste, celui-ci vous fera galoper dans la jungle ! A la fois extrêmement percussif et complexe, ce score prend ici toute son ampleur. Ce deuxième opus vaut à lui seul l’achat du coffret ! Comment ça je me contredis ?
4.5 Stars
Olivier Galliano The Lost World, c’est quand on demande à un génie de se sortir les doigts : ça donne un score furieux qui ne rentre même pas dans les clous de la notation de l’UnderScorama. Ni plus ni moins.
5 Stars
Milio Latimier Si l’album d’époque était très bien pensé, cette version étendue propose une véritable montagne d’inédits qui laissent pantois par leur férocité et la complexité de l’écriture rythmique. Williams y explore d’ailleurs des éléments qu’il ressortira un peu plus tard pour Lucas. Complètement sauvage et génial, pour un film qui ne le mérite pas.
5 Stars
Christophe Maniez L’aventure saurienne continue avec, cette fois, un accent mis sur les percussions. Cette partition regorge de moments d’anthologie (To The Island et The Hunt en sont de beaux exemples) et démontre, s’il en était besoin, que John Williams est un des plus grands compositeurs du XXème siècle.
5 Stars