BFG (The) (John Williams)

UnderScorama • Publié le 15/07/2016 par

The BFGTHE BFG (2016)
Compositeur : John Williams
Éditeur : Walt Disney Records
Format : CD & Digital
Date de sortie : 01/07/2016

4 Stars
Olivier Desbrosses John Williams, géant à bien des titres, conjugue une nouvelle fois ses talents de conteur à ceux de Steven Spielberg pour nous entrainer dans une aventure colorée ou son jeu subtil sur les échelles (musicales) et ses développements thématiques enchanteurs continuent de nous émerveiller à chaque instant malgré la familiarité qui s’en dégage.
4 Stars
Florent Groult On ne vous fait pas l’affront de vanter les qualités d’écriture. Le plaisir est là, luxueux, en particulier lorsque des flûtes solistes, superbes, s’en mêlent. Il n’empêche que l’approche Hook/Harry Potter fait plus de cette partition une aimable friandise sucrée aux vertus éphémères qu’une délicieuse confiserie obsédante et incontournable.
3.5 Stars
Baptiste Brylak Qu’est-ce que vous voulez qu’on vous dise de plus sur le génie de Williams ? Plus qu’un compositeur, c’est un conteur tout autant que son alter-ego Spielberg. Envolées magistrales, écriture resserrée, des thèmes à pleurer…. Bref, on se le procure sans hésitation et on arrête de faire pouët pouët avec les clones de Zimmer.
4.5 Stars
Vincent Delhomme John Williams livre une musique dont lui seul a le secret. Rien de bien neuf à l’horizon : on retrouve tout ce qui fait le charme de ses précédents travaux tels que Hook ou Home Alone. De la musique de film familiale, avec ce qu’il faut de tintements, de magie et d’émerveillement. En même temps, avec Spielberg, vous saviez à quoi vous attendre.
4 Stars
Olivier Galliano La première écoute, je me suis dit que c’était finalement un Williams mineur. Puis en réécoutant un passage ou deux, on se dit que quand même, le salopiot, il est doué ! Et puis on réécoute le tout, une fois, deux fois, plein de fois. Et mazette, en fait, ça déchire grave, quelque part entre Tintin, War Horse et Harry Potter !
4 Stars
Milio Latimier Difficile de surprendre après une carrière aussi longue. Malgré les ressemblances à divers travaux précédents, il y a ici des couleurs impressionnistes (grâce aux flûtes), une écriture exigeante et une interprétation exemplaire qui annoncent clairement que quelques écoutes ne suffiront pas à en saisir toutes les nuances… Charmant et troublant.
4 Stars
Stéphanie Personne John Williams signe le nouveau Spielberg. Voilà, ça devrait vous suffire pour avoir envie de l’écouter ! Même si le score ne révolutionne rien, la magie de l’adéquation entre les univers sonores et visuels des deux compères reste intacte. Et puis les cordes de Williams me donnent toujours des papillons dans le ventre, alors rien que pour ça…
4 Stars