Florence Foster Jenkins (Alexandre Desplat)

UnderScorama • Publié le 15/06/2016 par

Florence Foster JenkinsFLORENCE FOSTER JENKINS (2016)
Compositeur : Alexandre Desplat
Éditeur : Decca Records
Format : CD & Digital
Date de sortie : 01/07/2016

3 Stars
Olivier Desbrosses Marguerite, le retour : cette fois, ce sont les hurlements de Meryl Streep qu’on inflige au béophile. Dans le film, d’accord, mais sérieusement, qui peut bien vouloir s’infliger ça en disque ? Fort heureusement, Desplat est là pour nous mettre un peu de baume au cœur, apportant une décontraction jazzy bienvenue et quelques étincelles de tendresse.
3 Stars
Florent Groult Aux côtés des inévitables airs lyriques dont certains, évidemment, subtilement massacrés par Meryl Streep (et il faut du talent pour le faire aussi bien), Desplat donne à entendre d’élégantes musiques mondaines pour big band et orchestre, typées années 40, dans lesquelles il n’oublie pas de laisser pointer une vraie tendresse pour le personnage.
3.5 Stars
Baptiste Brylak J’imagine Desplat écrire ce score un peu en mode automatique, relax, un verre de Cognac à la main. Vu le bonhomme, ce n’a certainement pas été le cas et loin de moi l’idée de vous dire que ce n’est pas bon. Non, c’est même très bon. Mais automatique, voyez. Enfin, tout ça pour dire que je vais me servir un p’tit verre.
3 Stars
Olivier Galliano Un petit mot de la grande diva Pavalaguna : « Cette grande soprano m’a tout appris et m’a donné goût à ce métier. Quel bel hommage que ce biopic, avec cette musique rétro tantôt jazz tantôt orchestrale du sympathique Mr. Desplat. Il a su compléter à la perfection cette voix unique ! »
3 Stars
Milio Latimier Étant donné la carrière de l’héroïne de ce biopic, il y a 20 minutes inécoutables et c’était prévisible. Il faudra donc se concentrer sur les 35 minutes de score proprement dit, délicieusement rétro, façon big band et music-hall. Desplat s’amuse avec un thème principal simple et malléable, tour à tour moqueur et sensible.
3 Stars