33 (The) (James Horner)

UnderScorama • Publié le 15/12/2015 par

The 33THE 33 (2015)
Compositeur : James Horner
Éditeur : WaterTower Music
Format : CD & Digital
Date de sortie : 06/11/2015

4 Stars
Olivier Desbrosses Il y a presque tout Horner dans cette dernière partition du compositeur : litanies orchestrales délicatement ciselées, nappes d’électronique discrètes mais pertinentes, thématique soignée à l’émotion familière, exotisme de circonstance par le biais d’un thème sud-américain pour flûte de pan… Comme je disais, tout Horner, une dernière fois…  :-((
4 Stars
Florent Groult Une irrésistible mélodie andine et une autre d’une douce chaleur qui rappellent Vibes et Zorro, des rythmes et sonorités à la Where The River Runs Black et Avatar : au-delà de sa résonance forcément spéciale, une vraie réussite que cette ultime partition achevée, très pudique finalement eu égard à la force des sentiments exprimés.
4 Stars
Baptiste Brylak Terriblement efficace lors de l’effondrement, l’album sort le tire-larmes pour le thème des mineurs, sans perdre de vue l’efficacité. Certains passages sont très goldsmithiens, ce qui n’est évidemment pas pour me déplaire, et l’ensemble de l’album, cohérent, nous rappelle à quel point Horner va nous manquer…
3.5 Stars
Sébastien Faelens Les mineurs sont coincés dans une grotte, mais Horner est resté bloqué sur le Machu Picchu. On ne doutera pas de la sincérité de la démarche – certains morceaux sont vraiment jolis – et l’histoire est comme toujours très bien racontée.
3.5 Stars
Olivier Galliano On plonge à cœur perdu dans une mine contenant toutes les caractéristiques musicales de James Horner. Très plaisant à défaut d’être original, mais le talent du bonhomme est tel qu’au final, on en ressort avec la banane.
3.5 Stars
Milio Latimier Que d’émotion dans cet album. Horner parvient, avec des moyens restreints, à toucher l’auditeur au cœur avec ses mélodies « couleur locale » (guitares, flûtes) chaleureuses, profondément humaines. Les passages de tension, aux cordes et synthétiseurs, sont tous aussi prenants. Une franche réussite.
4.5 Stars