Interstellar (Hans Zimmer)

UnderScorama • Publié le 15/12/2014 par

InterstellarINTERSTELLAR (2014)
Compositeur : Hans Zimmer
Éditeur : WaterTower Music
|
|
|
3.5 Stars
Olivier Desbrosses Zimmer louche sans équivoque du côté de Philip Glass, mais il s’investit pour une fois suffisamment pour produire une partition assez habitée et parfois même émouvante. La version Deluxe est cependant bien trop longue, préférez plutôt l’album simple.
3.5 Stars
Florent Groult Beaucoup de buzz, mais rien d’innovant ni même de follement original. Simplement, Zimmer se place sous de bonnes influences et livre une musique d’une sincère sensibilité, pas toujours aussi subtile qu’on l’aurait espéré, mais servant plutôt bien son propos.
4 Stars
Pierre Braillon Même quand il veut nous prendre délicatement la main, Zimmer finit par nous la broyer. Mais si les recettes sont les mêmes, les influences évidentes et l’ensemble aussi écrasant que d’habitude, pour les amateurs de SF planante, le CD est déjà un classique.
4 Stars
Baptiste Brylak Beaucoup s’extasient, moi ça m’en touche une sans bouger l’autre. C’est mieux que d’habitude, mais ce n’est quand même pas terrible. Et c’est d’un ennnnuuuuiiii… J’ai failli m’endormir quatre fois en écrivant cette notule.
2 Stars
Sébastien Faelens Paradoxalement, c’est Nolan, pour qui Zimmer a composé des Dark Knight bourrins, qui donne des ailes au compositeur : ce dernier a rarement été aussi inspiré et, encore une fois, mute et brille en puisant allègrement dans l’œuvre des autres.
4 Stars
Olivier Galliano Tiens, Zimmer fait du Vangelis / Kitaro / Jean-Michel Jarre (rayez la mention inutile). Ce n’est pas trop mal, mais c’est tellement convenu que forcément, je suis un peu déçu. Bah quoi, on n’arrête pas de me dire que c’est un génie, alors…
3 Stars
Olivier Soudé Orgue, bruits de la nature, longues lignes mélodiques… Zimmer nous la joue à la Thin Red Line, semblant naviguer entre Bach, Horner et Morricone. Sommes-nous en présence d’une œuvre majeure ou d’un soufflet ? Votre serviteur penche plutôt pour le premier cas.
4 Stars