Hobbit: The Desolation Of Smaug (The) (Howard Shore)

UnderScorama • Publié le 15/01/2014 par

The Hobbit: The Desolation Of SmaugTHE HOBBIT: THE DESOLATION OF SMAUG (2013)
Compositeur : Howard Shore
Éditeur : WaterTower Music
|
|
|
4 Stars
Olivier Desbrosses Shore infuse sans excès son score des thèmes existants sans négliger de nouveaux apports thématiques majeurs, et se fait miroir de la noirceur inhérente au récit avec une musique exigeante qui nécessite plusieurs écoutes pour être appréciée à sa juste valeur. Magnifique.
4.5 Stars
Florent Groult De la résurgence la plus candide d’un thème à l’élaboration la plus savante d’un environnement musical, Shore exalte chaque péripétie, densifie chaque atmosphère et renforce chaque menace, en allié permanent et indispensable de l’image et du récit.
4.5 Stars
Pierre Braillon Débarrassé de la plupart des thèmes hérités de The Lord Of The Rings, Shore bâtit un univers musical plus inédit, sombre et intriguant, dominé par le thème écrasant de Smaug le dragon, qui enflamme cette odyssée orchestrale d’un embrasement homérique.
4.5 Stars
Sébastien Faelens Alors que Jackson tire sur l’élastique, on sent que le langage de Shore peine à s’étoffer : sans regretter le manque d’émancipation par rapport à la trilogie du Seigneur, on pouvait espérer plus de moments forts dans un double CD particulièrement long.
3.5 Stars
Olivier Galliano J’aime beaucoup les nouveaux thèmes pour les humains. J’aime encore plus le thème de Smaug. Mais j’ai complètement craqué pour le thème de Tauriel. Mais où Shore va-t-il puiser toute cette inspiration ? Ha oui, dans le film dément de Peter Jackson.
4.5 Stars
Benjamin Josse Pour tout dire, je commence à en avoir un peu ma claque de Peter Jackson et de ses nabots aux orteils velus. Et malgré d’occasionnels sursauts de grâce, les vieilles recettes de Shore sont logées à la même enseigne.
2.5 Stars
Olivier Soudé Shore abandonne les reprises orchestrales de Misty Mountains du premier film, compose un score à la tonalité plus obscure, propose de nouveaux thèmes et motifs. Smaug bénéficie d’une exposition originale et Beyond The Forest est une tuerie.
4.5 Stars