Dernier Amour (Bruno Coulais)

UnderScorama • Publié le 15/04/2019 par

Dernier AmourDERNIER AMOUR (2019)
Compositeur : Bruno Coulais
Éditeur : BOriginal
Format : Digital
Date de sortie : 22/03/2019

3.5 Stars
Florent Groult Retrouvant son complice Benoît Jacquot, Coulais fait à lui seul apparaître les doutes et tourments de ce Casanova au travers d’un sous-texte aux cordes inquiètes d’où émerge le timbre du clavecin, plus brillant certes mais interrogatif, incertain, pesant parfois, et en tout cas sans l’éclat et la légèreté d’aventures amoureuses autrement plus frivoles.
3.5 Stars
Pierre Braillon Moins radical que l’Adieu à la Reine, tout en s’inscrivant dans la même veine, Dernier Amour est de ces partitions dont on sent qu’elles doivent saupoudrer le film, le ponctuer sans en changer la saveur. Mais en écoute isolée, l’expérience est forcément un peu insipide.
2.5 Stars
Christophe Maniez A l’image du film, la musique prend le contrepied de ce qu’on pourrait attendre d’un Casanova séducteur-séduit… Il y a bien quelques moments empreints de grâce, notamment par les cordes et le clavecin, mais la musique semble froide, comme inhabitée. Ce Coulais ne m’a pas touché.
3 Stars
David Lezeau Clavecin et cordes tendues, tel un Bernard Herrmann quelque peu (et volontairement) empesé, Coulais débusque l’angoisse de la passion tapie sous la glace, l’amour déçu de Casanova. Pari tenu, c’est fin, mais attention : la glace demeure, et si l’on n’y est pas sensible, l’ennui peut s’installer.
4 Stars