Grâce à Dieu (Evgueni & Sacha Galperine)

UnderScorama • Publié le 15/03/2019 par

Grâce à DieuGRÂCE À DIEU (2019)
Compositeurs : Evgueni & Sacha Galperine
Éditeur : Music Box Records
Format : CD & Digital
Date de sortie : 12/02/2019

2.5 Stars
Olivier Desbrosses On s’attaque aux dérives perverses du catholicisme et à la pédophilie dans l’église ? On met de l’orgue et de l’underscore lancinant ! Un travail somme toute plutôt approprié, mais qui fait regretter l’absence de Philippe Rombi, qui aurait certainement apporté un degré d’émotion cruellement absent de cette approche pantouflarde.
2.5 Stars
Florent Groult Il y a dans la forme de cette courte contribution la petite idée qui titille (le chœur d’enfants samplé, la sonorité d’orgue) – même si un motif rappelle curieusement le générique de la série Missions – mais aussi un côté un peu trop distancié : certes le sujet est ardu, mais il aurait peut-être fallu y injecter un peu plus de sensibilité… ou carrément oser le malaise.
3 Stars
Pierre Braillon Très court, le score crée son petit effet à coups d’accords en boucles et de montées de gamme. Un genre de Reznor/Ross du pauvre, qui fonctionne au pathos et à la tension atmosphérique, mariant des sons provenant du film et à des nappes plus ou moins grondantes ou erratiques. Un genre d’orgue ajoute une touche finale couleur locale.
2.5 Stars
Milio Latimier Sur un sujet aussi douloureux, le choix d’une musique minimaliste est judicieux. Chœurs, piano, cordes et orgue, dont l’utilisation renvoie bizarrement à Interstellar (!). Le résultat est à la fois sensible, beau et terriblement dérangeant, notamment lorsque le score se mêle aux chants d’enfants intradiégétiques.
3.5 Stars
Ballanmire Ozon délaisse Rombi pour un sujet grave. Passé une ouverture qui annonce à coup d’orgue l’univers religieux dans lequel le film va se dérouler, il n’y a pas grand-chose à se mettre dans les oreilles, entre les nappes synthétiques et les prières chantées. Si on peut douter de l’intérêt d’une musique dans ce film, une chose est sûre : l’album lui est inutile.
1 Stars