Knights Of Badassdom (Bear McCreary)

UnderScorama • Publié le 15/03/2014 par

Knights Of BadassdomKNIGHTS OF BADASSDOM (2013)
Compositeur : Bear McCreary
Éditeur : Sparks & Shadows
|
|
|
3.5 Stars
Olivier Desbrosses McCreary est un véritable alchimiste qui peut sublimer n’importe quel sujet boiteux avec une partition adaptée. Pour preuve, cette fusion symphonico-métalleuse qui va vous décoiffer par ses riffs puissants et sa cornemuse épique. Oh yeah !
4 Stars
Florent Groult Ça ferraille dur chez McCreary, dont la démarche n’est pas ici sans rappeler celle du groupe Corvus Corax, ou plutôt sa déclinaison la plus moderne, Tanzwut. Rien de renversant, mais la barque est comme souvent menée avec suffisamment d’enthousiasme.
3 Stars
Pierre Braillon McCreary me paraît être le seul aujourd’hui à pouvoir faire sonner un disque de musique de film comme un live de rock band 80’s, même quand il a recours, comme ici, à des orchestrations symphoniques assez présentes. Le complément idéal à l’exaltant Black Sails.
3.5 Stars
Baptiste Brylak Une des claques du mois ! McCreary s’amuse et nous en fait profiter. On passe de riffs de guitares saturées badass à de belles orchestrations médiévales, puis on inverse, puis tout se mélange en un accord parfait. Un petit bijou jouissif à souhait. Rock on!
3.5 Stars
Sébastien Faelens Quand l’esprit hard rock infuse la verve de McCreary, le cinémélomane un peu métalleux sur les bords ne peut que se réjouir. Dont acte. Fuck yeah!
4 Stars
Olivier Galliano Enfin un McCreary réjouissant ! Il fonce tête baissée dans le monde du heavy metal avec sa cornemuse et ses grosses guitares électriques. Alors évidemment, c’est du déjà entendu, mais on ne peut nier que c’est un peu le plaisir coupable du mois.
3.5 Stars
Benjamin Josse Couplets celtiques et rots de guitare s’accouplent avec force râles sous la houlette du tatoué McCreary. Il s’est de toute évidence bien amusé, et son plaisir, quoique bas du front, est communicatif.
3 Stars
Olivier Soudé Mélange d’heavy metal (il y a même des chansons dans le pur style) et d’une musique orchestrale qui se veut épique, ce score hallucinant intègre de plus cornemuse, klaxon, tympanon et voix éthérées. Comme du Era, mais en plus hard, en mieux !
3.5 Stars