Fatal Attraction (Maurice Jarre)

Les Lois de l'Attraction

Disques • Publié le 10/06/2019 par

Fatal AttractionFATAL ATTRACTION (1987)
LIAISON FATALE
Compositeur :
Maurice Jarre
Durée : 32:27 | 14 pistes
Éditeur : GNP Crescendo

 

3 Stars

 

Adrian Lyne, réalisateur de Flashdance et 9 ½ Weeks (9 Semaines ½) aura fait ses deux meilleurs films avec Maurice Jarre à la musique : Jacob’s Ladder (L’Échelle de Jacob) et Fatal Attraction (Liaison Fatale), qui raconte l’histoire de Dan (Michael Douglas), homme marié qui va tromper sa femme (Anne Archer) avec une collègue de bureau (Glenn Close). Fatale erreur, cette dernière étant prête à tout pour le garder rien que pour elle… Pour cette incursion dans le thriller pur et dur, Jarre s’entoure de pointures du clavier avec notamment Ralph Grierson (pianiste virtuose sur de nombreuses partitions de James Horner : Field Of Dreams, Jack The Bear…) et Michael Boddicker (spécialiste des synthétiseurs qui participa à de nombreux scores de Maurice Jarre, dont Enemy Mine et Mosquito Coast, ses claviers faisant aussi merveille chez Basil Poledouris pour The Hunt For Red October et RoboCop 3).

 

Cette partition est un sommet de la période synthétique de Maurice Jarre. Au-delà du thème principal pour piano et synthétiseur d’un romantisme assez habituel chez le compositeur, le reste de la partition est une habile construction / déconstruction sonore synthétique qui soutient les nombreux passages à suspense du film. Ces longs tunnels de sons synthétiques peuvent facilement créer l’exaspération chez l’auditeur non averti et peu habitué au style extrême d’un Jarre en pleine période synthético-expérimentale. L’ensemble sur disque se tient plutôt bien, l’alternance des passages romantiques et des passages plus rythmés s’enchaîne à merveille dans cette longue suite d’un peu plus d’une demi-heure. A retenir surtout, les passages les plus forts où Maurice Jarre cherche à nous faire peur (Following Dan et Madness) et y réussit haut la main !

 

Ah, l'amour !