En mai 2022, la Philharmonie fait ce qui lui plaît !

Entre symphonie et concerto, Joe Hisaishi et Danny Elfman se mettent en mode « classique »

News • Publié le 19/10/2021 par

Philharmonie de ParisLa salle Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris accueillera deux grands musiciens de cinéma pour faire entendre leur penchant pour la musique concertante. Les 6, 7 et 8 mai, Joe Hisaishi y dirigera l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg pour présenter sa Symphonie n°2 tirée des films Woman, Ponyo et Les Aventuriers) et une Suite Symphonique prolongeant les thèmes de Princesse Mononoké. A noter qu’auront lieu, le samedi après-midi, un concert de musique de chambre et un récital pendant lesquels seront respectivement présentés par Maki Namekawa et  Quatuor Ardeo son Quatuor à Cordes n°1 et sa Sonate pour Piano. Des ateliers musicaux ouverts aux enfants seront organisés les journées du samedi et du dimanche, ainsi qu’une rencontre avec le compositeur en personne le samedi à 19h. Préparez vos plus beaux stylos !

 

Le 20 mai, la Symphonie n°5 de Gustav Mahler se verra précédée du Concerto pour Violoncelle que Danny Elfman a adressé au violoncelliste Gautier Capuçon, ce dernier étant accompagné par l’Orchestre Philharmonique de Radio France, lui-même dirigé par Mikko Franck.

 

Pour en savoir plus: Week-end Joe Hisaishi et Elfman Symphonique

Sebastien Faelens

Sebastien Faelens

Rédacteur
Cinéphile depuis sa plus tendre enfance, ce n’est qu’à ses dix-huit ans que Sébastien commence réellement à écouter la musique de film en dehors de son support. Effectivement, il s'écoulera de nombreuses années d’errements dans les vidéo-clubs de Beauvais à la recherche de films bien trop violents pour son âge, avant sa rencontre pendant ses études avec Vivien Lejeune, qui deviendra rapidement un ami et un premier guide passionné dans l’univers de la B.O. Puis c’est l’escalade : la rencontre avec Olivier Soudé, puis la participation aux magazines Dreams to Dreams et Cinéfonia finiront de rendre le jeune métalleux complètement accroc aux trames sonores, ce qui a longtemps conforté ses parents dans l’idée qu’il avait probablement des fréquentations peu recommandables malgré son apparente tranquillité. Mais le célèbre magazine périclite en 2006 et c’est après trois ans d’une retraite bien méritée qu’il reprend du service comme rédacteur puis secrétaire de rédaction d’UnderScores : les années ont passé mais la passion est restée intacte !
Sebastien Faelens