Jean-Michel Bernard se la joue jazzy avec Goldsmith

Le festival Ciné-Notes réinvite le compositeur près de Bordeaux en mars 2022

News • Publié le 04/07/2021 par

Jean-Michel BernardAyant dû annuler pour les raisons que l’on sait toute sa programmation l’an dernier, le festival Ciné-Notes invite à nouveau Jean-Michel Bernard pour un concert dédié à Jerry Goldsmith. Le compositeur de Ballad For A Pierced Heart s’entourera d’un sextet de jazz pour reprendre certains morceaux de bravoure du Maestro californien. Si le programme prévu en 2020 est maintenu (entre autres Rudy, Our Man Flint, A Patch Of Blue, The Man From U.N.C.L.E), gageons que les reprises s’avèreront aussi jubilatoires que surprenantes. Rendez-vous le 22 mars 2022 au Rocher de Palmer à Cenon, commune limitrophe de Bordeaux, à deux pas de la Garonne !

 

Pour en savoir plus : Bordeaux Concerts

 

NB : Benoit Daldin, le directeur artistique de Ciné-Notes, avait également prévu deux concerts ambitieux avec l’Orchestre National de Bordeaux Aquitaine : ce dernier, dirigé notamment par Diego Navarro et guidé par la thématique « Monstres et Créatures » de sa troisième édition, devait interpréter un florilège de morceaux tels que Jaws, Jurassic Park, The Fly,… ainsi qu’un ciné-concert de E.T. The Extra-Terrestrial. Rien que ça ! Nous ne manquerons pas de vous donner plus d’informations sur les futures prestations, live ou en vidéo, de l’ONBA.

Sebastien Faelens

Sebastien Faelens

Rédacteur
Cinéphile depuis sa plus tendre enfance, ce n’est qu’à ses dix-huit ans que Sébastien commence réellement à écouter la musique de film en dehors de son support. Effectivement, il s'écoulera de nombreuses années d’errements dans les vidéo-clubs de Beauvais à la recherche de films bien trop violents pour son âge, avant sa rencontre pendant ses études avec Vivien Lejeune, qui deviendra rapidement un ami et un premier guide passionné dans l’univers de la B.O. Puis c’est l’escalade : la rencontre avec Olivier Soudé, puis la participation aux magazines Dreams to Dreams et Cinéfonia finiront de rendre le jeune métalleux complètement accroc aux trames sonores, ce qui a longtemps conforté ses parents dans l’idée qu’il avait probablement des fréquentations peu recommandables malgré son apparente tranquillité. Mais le célèbre magazine périclite en 2006 et c’est après trois ans d’une retraite bien méritée qu’il reprend du service comme rédacteur puis secrétaire de rédaction d’UnderScores : les années ont passé mais la passion est restée intacte !
Sebastien Faelens