John Williams contre-attaque à Berlin en 2021!

Le Maestro revient en Europe en octobre 2021 pour trois concerts avec le Berliner Philharmoniker

News • Publié le 23/06/2021 par

John Williams BerlinAprès l’évènement à Vienne en janvier 2020, notre Jedi favori profitera peut-être d’une accalmie sanitaire pour revenir sur notre continent. C’est en effet dans la capitale allemande qu’il a prévu de diriger le Berliner Philharmoniker pour nous faire entendre, outre les incontournables thèmes pour le grand écran, sa célèbre pièce Elegy for Cello and Orchestra. Plus de vingt après sa création et son interprétation par Yo-Yo Ma, elle sera jouée cette fois par le jeune soliste français Bruno Delepelaire. Rendez-vous donc les 14, 15 et 16 octobre 2021, en attendant la mise en vente des billets probablement à partir du 9 août. Et pour ceux qui, malheureusement, ne pourront pas se déplacer, un streaming du dernier concert est également prévu.

 

Pour en savoir plus : Berliner Philharmoniker

Sebastien Faelens

Sebastien Faelens

Rédacteur
Cinéphile depuis sa plus tendre enfance, ce n’est qu’à ses dix-huit ans que Sébastien commence réellement à écouter la musique de film en dehors de son support. Effectivement, il s'écoulera de nombreuses années d’errements dans les vidéo-clubs de Beauvais à la recherche de films bien trop violents pour son âge, avant sa rencontre pendant ses études avec Vivien Lejeune, qui deviendra rapidement un ami et un premier guide passionné dans l’univers de la B.O. Puis c’est l’escalade : la rencontre avec Olivier Soudé, puis la participation aux magazines Dreams to Dreams et Cinéfonia finiront de rendre le jeune métalleux complètement accroc aux trames sonores, ce qui a longtemps conforté ses parents dans l’idée qu’il avait probablement des fréquentations peu recommandables malgré son apparente tranquillité. Mais le célèbre magazine périclite en 2006 et c’est après trois ans d’une retraite bien méritée qu’il reprend du service comme rédacteur puis secrétaire de rédaction d’UnderScores : les années ont passé mais la passion est restée intacte !
Sebastien Faelens