Mandingo / Plaza Suite (Maurice Jarre)

Mandingo Unchained

Disques • Publié le 08/05/2019 par

MandingoMANDINGO / PLAZA SUITE (1975 / 1970)
MANDINGO / PLAZA SUITE
Compositeur :
Maurice Jarre
Durée : 61:19 | 29 pistes
Éditeur : Intrada

 

3 Stars

 

Mandingo est un drame historique intelligemment réalisé par Richard Fleischer avec James Mason, Susan George et Perry King, d’après un médiocre roman à sensation dont le producteur Dino De Laurentiis acheta les droits d’adaptation. Cette virulente saga familiale anti-hollywoodienne située en 1884, sur une plantation de coton, mêle sans complaisance sexe, violence et esclavage. Amputé de près de la moitié de sa durée, le film, résolument sadique, choquant, dérangeant, a été taxé de raciste par la plupart des critiques à l’époque de sa sortie, pourtant  à tort : les scènes de perversité incriminées sont inhérentes au sujet et indispensables à la démonstration.

 

Déstabilisante, la musique du générique mêle un thème bluesy, évocateur du lieu et de l’époque, sur lequel l’auteur plaque des accords de cordes fonctionnels. Le reste du score, faussement anodin, est une suite de variations du thème principal (Born In This Time) sur lequel le compositeur excelle à moduler, tout en jouant sur les rythmes et contrepoints. L’utilisation nuancée de sonorités singulières de plus en plus perturbantes crée une atmosphère de pression inconfortable, génératrice de malaise (Slavery). Si le style sautillant, à la limite de la perte d’équilibre, de Maurice Jarre est parfaitement identifiable (et pourtant toujours différent d’une œuvre à l’autre), il apparaît que le folklore américain sert ici de terrain d’expérimentation.

 

Mandingo

 

Pour plonger plus encore l’auditeur dans le climat délétère de la plantation et la violence sourde qui s’y tapit, le compositeur choisit le banjo, des cordes dissonantes et des percussions primitives, un mélange d’instruments déstabilisant pour le spectateur, le mélange à la fois subtil et brutal de styles contrastés évitant l’excès et la grandiloquence et finissant par créer une indéniable profondeur métaphorique.

 

Plaza Suite est un film à sketches d’Arthur Hiller avec Walter Matthau, Maureen Stapleton, Barbara Harris et Lee Grant, qui relate trois incidents se situant dans une même chambre du célèbre hôtel Plaza de Manhattan. Le score, jazzy, désinvolte et chaleureux, est à l’image de cette production sans prétention dans laquelle de vagues ambitions auteurisantes se mêlent à la satire et au conformisme.

 

Chaque segment possède son propre style musical. Le premier, élégant, mélancolique puis léger, exprime la désillusion. Le second prend le chemin de l’humour (tempéré par un solo de flûte) pour peindre le portrait d’un personnage assurément ridicule. Le dernier, assez réussi, repose sur une valse baroque désabusée. La partition s’achève sur une reprise pleine de vie du thème principal.

 

Plaza Suite