Kung Fu Super Sounds (Reg Tilsley, Pierre Harvey, Paul Ferris…)

Shaw Must Go On

La décade prodigieuse • Publié le 04/03/2019 par

Kung Fu Super SoundsKUNG FU SUPER SOUNDS (1976-1984)
Compositeurs : Reg Tilsley, Paul Ferris, Jack Trombey, Ronald Marquisee, Pete Willsher, Keith Cheshire, Pierre Arvay, Frank Rothman, Don Harper, Peter Knight…
Durée : 73:30 | 43 pistes
Éditeur : De Wolfe Music (2008)

 

3.5 Stars

 

Hong Kong jouit à l’échelle planétaire d’une renommée amplement méritée pour son cinéma, sa cuisine… et, à titre moins prestigieux, pour son goût inné de la contrefaçon et du piratage. Les films produits sous tutelle britannique en attestent, festonnés qu’ils sont de lambeaux de partitions occidentales (Hollywood en tête, mais l’Europe n’est pas en reste) ravies au nez et à la barbe de la propriété artistique. Toutefois, les majors chinoises firent parfois les choses dans les règles. Ainsi, la mythique Shaw Brothers qui puisa, en toute légalité, sur les étagères de la librairie musicale De Wolfe une abondante matière sonore, l’œuvre de sémillants inconnus, certains talentueux, où parfois l’on peut voir se découper un nom familier — témoin l’orchestrateur virtuose Peter Knight, venu dire bonjour sur le présent disque à l’occasion de quelques nanosecondes. Voici l’une des petites surprises d’un tracklisting minutieux mais vain, bon nombre des morceaux choisis ayant été recyclés des dizaines de fois par les Hongkongais roués. Il y a ici à boire et à manger, une tonne de cuivres atteints d’elephantiasis « péplumesque », du groove 70’s bien senti, quelques frissons pop et d’antiques synthétiseurs, ceux-là tout désignés pour habiller à l’écran les sempiternelles chamailleries entre maître et disciple. Au travers de ces hétéroclites échantillons percent les derniers feux de la Shaw, avec les formidables comédies kung-fu signées Liu Chia-liang, les Shaolin flicks exténués de l’ogre Chang Cheh et ces petits B horrifiques dans la confection crapoteuse desquels la compagnie aux abois dilapida ses ultimes dollars.

  Wazaaaaaaa !!!!!!

Benjamin Josse

Benjamin Josse

Rédacteur
Les temps changent. A l'heure de la communication instantanée et du joug de la téléphonie mobile, on ne trouvera plus grand-monde pour s'étonner d'entendre quelque quidam dégingandé soliloquer à haute voix. Aussi incroyable que cela paraisse, il fut une époque où ces effusions publiques aimantaient moult moues désapprobatrices et sourcils orageusement froncés, à plus forte raison quand l'objet de tous ces regards courroucés fredonnait (mal) le thème de The 7th Voyage Of Sinbad et s'essayait (pour un déplorable résultat) à imiter les glouglous burlesques de La Soupe aux Choux. C'est ainsi que de fil cassé en aiguille tordue, le mal-aimé Benjamin trouva refuge dans le giron d'UnderScores, merveilleuse terre d'asile où, depuis lors, il se consacre à l'égoïste satisfaction des vices précités, et d'autres plus condamnables encore. Le moindre, assurément, n'étant pas de larder d'aiguilles trempées dans du curare une poupée grossièrement faite à l'effigie de Hans Zimmer, sa Némésis de toujours (« Si j'arrivais seulement à lui flanquer des cors aux pieds, je serais le plus heureux des hommes », confesse-t-il, l'oeil torve). Parce qu'il lui faut bien gagner sa croûte, ou plus exactement les quignons de pain moisis que le maître des lieux condescend à lui jeter pour tout salaire, il rédige de loin en loin d'étranges amphigouris dédiés à des scores d'exotique provenance. Ses collègues sont incrédules et les lecteurs baillent d'ennui, mais aux dernières nouvelles, il n'a pas l'intention de fermer boutique...
Benjamin Josse
  • The Vikings