Sorties CD : les annonces de la semaine

En CD et en digital cette semaine

Sorties CD : l'hebdo • Publié le 25/04/2018 par

The TitanThe Verdict / The Seven-UpsAvengers: Infinity WarComme des GarçonsSgt. Stubby: An American HeroKeoma / Il Cacciatore di Squali

 

AMERICAN VIOLENCE • Andrew Joslyn Lux • Finite Music (Digital • 20/04)

AVENGERS: INFINITY WAR • Alan Silvestri • Hollywood Records (CD/Digital • 18/05)

THE CHANGES • Paddy Kingsland • Silva Screen (Digital • 20/04)

COMME DES GARÇONS • Vladimir Cosma • Larghetto (CD/Digital • 27/04)

DEADPOOL 2 • Tyler Bates • Sony (CD/Digital • 18/05)

EASY – Season 2 • Dan Romer • BMG (Digital • 20/04)

KEOMA / IL CACCIATORE DI SQUALI • Guido de Angelis & Maurizio de Angelis • Chris’ Soundtrack Corner (CD • 04/05)

LITTLE PINK HOUSE • Scott McRae & Ryan Rapsys • Lakeshore Records (Digital • 20/04)

LOVE & BANANAS: AN ELEPHANT STORY • Ian Hultquist • Little Twig Records (Digital • 27/04)

MUTAFUKAZ • The Toxic Avenger & Guillaume Houzé • 22D Music (Digital • 23/05)

LA NOVIA DEL DESIERTO • Leo Sujatovich • Promo (Digital • 20/04)

SGT. STUBBY: AN AMERICAN HERO • Patrick Doyle • Varèse Sarabande (CD/Digital • 18/05)

SKY HUNTER • Andrew Kawczynski • Promo (Digital • 20/04)

SOLAMENTE NERO • Stelvio Cipriani • Chris’ Soundtrack Corner (CD • 04/05)

STEPHANIE • Nathan Whitehead • Back Lot Music (Digital • 20/04)

TATORT – ALLES WAS SIE SAGEN • Timo Pierre Rositzki • Rositzki Records (Digital • 20/04)

THE TITAN • Fil Eisler • Lakeshore Records (Digital • 27/04)

THE VERDICT / THE SEVEN-UPS (Rejected Score) / M*A*S*H – THE TV SERIES • Johnny Mandel • Kritzerland (CD • Mai)

Olivier Rouyer

Olivier Rouyer

Grand Maître des Labels
« It’s a long road… » Pour Olivier, tout a commencé par ces mots avec l’achat de sa première béo, la K7 de Rambo. Cinéphage et téléphage ne pouvant vivre sans musique, il se mit à fréquenter assidument les magasins de disques, parcourant inlassablement les bacs de CDs afin d’assouvir sa passion grandissante. Ses préférences vont à Goldsmith, De Roubaix, Schifrin, Sarde, Elfman, Mancini, Bernstein, Isham pour n’en citer que quelques-uns et, s’il ne devait en citer qu’un seul, à Barry Gray, indissociable de son amour pour les séries de Gerry Anderson. La découverte en 2001 du site de Traxzone lui fit prendre conscience qu’il n’était pas le seul à rester jusqu’à la fin des génériques pour lire les crédits de la musique originale. Promu modérateur du forum de Traxzone puis de celui d’UnderScores, il eut l’idée entre-temps de partager ses recherches quotidiennes de la dernière béo éditée et mit en ligne, en 2006, le blog BEOcd, qui fut quelques années après intégré à UnderScores. Olivier est père de deux enfants et partage sa vie entre Paris et la Haute-Normandie, mais il ne désespère pas de trouver un jour l’emplacement de l’île des Tracy.
Olivier Rouyer