Sorties CD : les annonces de la semaine

En CD et en digital cette semaine

Sorties CD : l'hebdo • Publié le 20/12/2017 par

Crooked HouseLe ChaletJ'ai Rencontré le Père NoëlVikingGunpowderA Fantastic Woman

 

BEYOND SKYLINE • Nathan Whitehead • Nasty Coda Records (Digital • 22/12)

LE CHALET • Samuel Hercule • B Original (Digital • 22/12)

CROOKED HOUSE • Hugo de Chaire • Filmtrax (Digital • 15/12)

EDEN – PARADISE LOST • Nick Harvey • Redrocca (Digital • 15/12)

A FANTASTIC WOMAN • Matthew Herbert • Milan (CD/Digital • 09/02)

GARDE ALTERNÉE • Mathieu Lamboley • Pan-Européenne (Digital • 20/12)

GUNPOWDER • Volker Bertelmann (Hauschka) • Sony (Digital • 15/12)

THE HIGHWAY RAT • René Aubry • Magic Light Pictures (Digital • 18/12)

HOSTILES • Max Richter • Deutsche Grammophon (CD/Digital • 09/02)

J’AI RENCONTRÉ LE PÈRE NOËL • Francis Lai • Play-Time (Digital • 15/12)

JEAN-CLAUDE VAN JOHNSON • Joseph Trapanese • Amazon Content Services (Digital • 15/12)

KEDI • Kira Fontana • Rambling Records (CD • 06/12 – Déjà disponible en digital)

LEMON • Heather Christian • Node Records (Digital • 16/01)

MALATERRA • Alexandre Lessertisseur • EndemolShine Fiction (Digital • 22/12)

RÉMI SANS FAMILLE • Takeo Watanabe • Soundtrack Pub (3CD • 27/12)

TINY CHRISTMAS • Ryan Shore • Varèse Sarabande (Digital • 15/12)

TOUT LÀ-HAUT • Laurent Perez Del Mar • Rouge Music (Digital • 20/12)

THE VAULT • Shaun Drew • MovieScore Media (Digital • 15/12)

VIKING • Dean Valentine • MovieScore Media (Digital • 15/12)

Olivier Rouyer

Olivier Rouyer

Grand Maître des Labels
« It’s a long road… » Pour Olivier, tout a commencé par ces mots avec l’achat de sa première béo, la K7 de Rambo. Cinéphage et téléphage ne pouvant vivre sans musique, il se mit à fréquenter assidument les magasins de disques, parcourant inlassablement les bacs de CDs afin d’assouvir sa passion grandissante. Ses préférences vont à Goldsmith, De Roubaix, Schifrin, Sarde, Elfman, Mancini, Bernstein, Isham pour n’en citer que quelques-uns et, s’il ne devait en citer qu’un seul, à Barry Gray, indissociable de son amour pour les séries de Gerry Anderson. La découverte en 2001 du site de Traxzone lui fit prendre conscience qu’il n’était pas le seul à rester jusqu’à la fin des génériques pour lire les crédits de la musique originale. Promu modérateur du forum de Traxzone puis de celui d’UnderScores, il eut l’idée entre-temps de partager ses recherches quotidiennes de la dernière béo éditée et mit en ligne, en 2006, le blog BEOcd, qui fut quelques années après intégré à UnderScores. Olivier est père de deux enfants et partage sa vie entre Paris et la Haute-Normandie, mais il ne désespère pas de trouver un jour l’emplacement de l’île des Tracy.
Olivier Rouyer