Sorties CD : les annonces de la semaine

En CD et en digital cette semaine

Sorties CD : l'hebdo • Publié le 28/10/2015 par

CarolHumansCrimson PeakAmanti d'OltretombaThe Knick (Season 2)Invasion Of The Body Snatchers (Vinyl)

AMANTI D’OLTRETOMBA / MILANO ODIA : LA POLIZIA NON PUO’ SPARARE • Ennio Morricone • GDM-Intermezzo Media (2CD • 12/11)

AMORE MIO NON FARMI MALE / SONO TORNATE A FIORIRE LE ROSE / PER AMORE DI CESARINA • Enrico Simonetti • Beat Records (CD • 29/10)

THE ANTWERP KILLER • Eric Feremans • Finder Keepers (Vinyl/Digital • 20/11)

AVRIL ET LE MONDE TRUQUÉ • Valentin Hadjadj • 22D Music (Digital • 30/10)

CAROL • Carter Burwell • Varèse Sarabande (CD/Digital • 20/11)

CRIMSON PEAK • Fernando Velazquez • Quartet Records (CD • 09/11 – Digital • 30/10)

THE KNICK (Season 2) • Cliff Martinez • Milan (CD • 18/12 – Digital • 30/10)

HUMANS • Cristobal Tapia de Veer • Silva Screen (CD/Digital • 04/12)

INVASION OF THE BODY SNATCHERS • Carmen Dragon • La-La Land Records (Vinyl • 03/11)

OLYMPUS • Rich Walters • MovieScore Media (CD • 30/11 – Digital • 23/10)

PRINCESS CUT • Rick Holets • Rick Holets Music (Digital • 27/10)

RACING EXTINCTION • J. Ralph • Rumor Mill Records (Digital • 06/11)

RIVER • Harry Escott • Silva Screen (CD/Digital • 13/11)

SPOTLIGHT • Howard Shore • Howe Records (Digital • 06/11)

 

L’ESSENTIEL DE FRANÇOIS DE ROUBAIX • François de Roubaix • Universal-Ecoutez le Cinéma (CD • 13/11)

Olivier Rouyer

Olivier Rouyer

Grand Maître des Labels
« It’s a long road… » Pour Olivier, tout a commencé par ces mots avec l’achat de sa première béo, la K7 de Rambo. Cinéphage et téléphage ne pouvant vivre sans musique, il se mit à fréquenter assidument les magasins de disques, parcourant inlassablement les bacs de CDs afin d’assouvir sa passion grandissante. Ses préférences vont à Goldsmith, De Roubaix, Schifrin, Sarde, Elfman, Mancini, Bernstein, Isham pour n’en citer que quelques-uns et, s’il ne devait en citer qu’un seul, à Barry Gray, indissociable de son amour pour les séries de Gerry Anderson. La découverte en 2001 du site de Traxzone lui fit prendre conscience qu’il n’était pas le seul à rester jusqu’à la fin des génériques pour lire les crédits de la musique originale. Promu modérateur du forum de Traxzone puis de celui d’UnderScores, il eut l’idée entre-temps de partager ses recherches quotidiennes de la dernière béo éditée et mit en ligne, en 2006, le blog BEOcd, qui fut quelques années après intégré à UnderScores. Olivier est père de deux enfants et partage sa vie entre Paris et la Haute-Normandie, mais il ne désespère pas de trouver un jour l’emplacement de l’île des Tracy.
Olivier Rouyer