Nominations IFMCA Awards : les français en force !

Pas moins de douze nominations dans huit catégories différentes, c'est une année record. Résultats le 20 février.

News • Publié le 06/02/2020 par

IFMCAL’International Film Music Critics Association (IFMCA) vient enfin de dévoiler ses nominations en vue de distinguer les meilleurs compositeurs et partitions de l’année écoulée. Et pour cette seizième édition on peut d’ores et déjà affirmer qu’il y a quelques bien belles raisons de se réjouir côté français ! Ainsi, dans la catégorie Meilleure Partition pour une Comédie, ils ne sont pas moins de trois à concourir pour le titre : Bruno Coulais avec Blanche Comme Neige, Laurent Perez Del Mar avec Le Mystère Henri Pick et Nathaniel Méchaly avec Swoon. Catégorie animation, Dan Levy place sa musique pour J’ai Perdu mon Corps aux côtés de celle du compositeur de Minuscule: les Mandibules du Bout du Monde, Mathieu Lamboley, lequel peut également prétendre au titre de Révélation de l’Année tout comme la française Anne-Sophie Versnaeyen. Et tandis qu’Olivier Derivière poursuit son remarquable bonhomme de chemin dans le monde vidéo-ludique, nommé pour sa contribution à A Plague Tale: Innocence, c’est en routard qu’Alexandre Desplat reçoit une nouvelle nomination comme Meilleur Compositeur de l’Année, un titre qu’il a déjà obtenu en 2017, son Little Women (Les Quatre filles du Docteur March) concourant par ailleurs dans les catégories Drame et surtout Meilleure Partition de l’Année. Enfin, le label de Laurent Lafarge et Cyril Durand-Roger, Music Box Records, reçoit une nomination au titre de Meilleur Label de l’Année, sa toute première dans cette catégorie depuis sa première parution en février 2011. On espère maintenant que ce carton plein de nos français se concrétisera d’une manière ou d’une autre le 20 février prochain, date de la proclamation des résultats du vote final. Bonne chance à tous !

 

IFMCA AWARDS 2019 : LES NOMINATIONS

 

MEILLEURE PARTITION DE L’ANNÉE

  • 1917 | Thomas Newman
  • How To Train Your Dragon : The Hidden World | John Powell
  • Joker | Hildur Guðnadóttir
  • Little Women | Alexandre Desplat
  • Star Wars: The Rise of Skywalker | John Williams

COMPOSITEUR DE L’ANNÉE

  • Alexandre Desplat
  • Hildur Guðnadóttir
  • Bear McCreary
  • Thomas Newman
  • John Williams

RÉVÉLATION DE L’ANNÉE

  • Nainita Desai
  • Bobby Krlic
  • Mathieu Lamboley
  • Anne-Sophie Versnaeyen
  • Christoph Zirngibl

MEILLEURE SÉQUENCE MUSICALE DE L’ANNÉE

  • A Hidden LifeHidden Life | James Newton Howard
  • Call me JokerJoker | Hildur Guðnadóttir
  • PortalsAvengers: Endgame | Alan Silvestri
  • The Night Window1917 | Thomas Newman
  • The Rise of Skywalker Star Wars: The Rise of Skywalker | John Williams

MEILLEURE PARTITION (ACTION / AVENTURE / THRILLER)

  • 1917 | Thomas Newman
  • Dumbo | Danny Elfman
  • The Man Who Killed Hitler And Then The Bigfoot | Joe Kraemer
  • Masquerade Hotel | Naoki Sato
  • Sordo: The Silent War | Carlos Martín Jara

MEILLEURE PARTITION (COMÉDIE)

  • Blanche comme neige | Bruno Coulais
  • Dolemite Is My Name | Scott Bomar
  • Eld & Lågor (Swoon) | Nathaniel Méchaly
  • Jojo Rabbit | Michael Giacchino
  • Le Mystère Henri Pick | Laurent Perez Del Mar

MEILLEURE PARTITION (ANIMATION)

  • Buñuel en el Laberinto de las Tortugas | Arturo Cardelús
  • Frozen II | Christophe Beck
  • How To Train Your Dragon: The Hidden World | John Powell
  • J’ai Perdu mon Corps | Dan Levy
  • Minuscule : les mandibules du bout du monde | Mathieu Lamboley

MEILLEURE PARTITION (DRAME)

  • A Hidden Life | James Newton Howard
  • Joker | Hildur Guðnadóttir
  • Little Women | Alexandre Desplat
  • Motherless Brooklyn | Daniel Pemberton
  • The Professor And The Madman | Bear McCreary

MEILLEURE PARTITION (FANTASY / SCIENCE-FICTION / HORREUR)

  • Avengers: Endgame | Alan Silvestri
  • Godzilla: King Of The Monsters | Bear McCreary
  • Midsommar | Bobby Krlic
  • Star Wars: The Rise Of Skywalker | John Williams
  • Us | Michael Abels

MEILLEURE PARTITION (TÉLÉVISION)

  • Chernobyl | Hildur Guðnadóttir
  • The Dark Crystal: Age Of Resistance | Daniel Pemberton & Samuel Sim
  • Good Omens | David Arnold
  • His Dark Materials | Lorne Balfe
  • The Orville | John Debney, Joel McNeely & Andrew Cottee

MEILLEURE PARTITION (DOCUMENTAIRE)

  • The Biggest Little Farm | Jeff Beal
  • Cyber Work And The American Dream | Chad Cannon
  • Finis Terrae | Christoph Zirngibl
  • Our Planet | Steven Price
  • Untamed Romania | Nainita Desai

MEILLEURE PARTITION (JEU VIDÉO)

  • Days Gone | Nathan Whitehead
  • Erica | Austin Wintory
  • A Plague Tale: Innocence | Olivier Derivière
  • Rend | Neal Acree
  • Star Wars Jedi: Fallen Order | Gordy Haab & Stephen Barton

MEILLEURE RÉÉDITION/RÉENREGISTREMENT DE L’ANNÉE

  • Air Force One | Jerry Goldsmith (Varèse Sarabande)
  • Apollo 13 | James Horner (Intrada Records)
  • The Bride Of Frankenstein | Franz Waxman (La-La Land Records)
  • Dial M For Murder | Dimitri Tiomkin (Intrada Records)
  • Dracula / The Curse Of Frankenstein | James Bernard (Tadlow Music)

MEILLEURE COMPILATION DE L’ANNÉE

  • Across The Stars | John Williams (Deutsche Grammophon)
  • The Disaster Movie Soundtrack Collection | John Williams (La-La Land Records)
  • Marco Beltrami: Music For Film | Marco Beltrami (Silva Screen Records)
  • Nevada Smith: The Paramount Westerns Collection | Various (La-La Land Records)
  • Planet Of The Apes: Original Film Series Collection | Various (La-La Land Records)

MEILLEUR LABEL DE L’ANNÉE

  • Intrada Records
  • La-La Land Records
  • MovieScore Media
  • Music Box Records
  • Quartet Records

Pour en savoir plus : International Film Music Critics Association

Florent Groult

Florent Groult

Rédacteur en chef adjoint
Né en 1974, originaire de Normandie, Florent Groult grandit au contact de la musique classique et, par trois coups de baguette (le King Kong de 1933, Forbidden Planet et Jaws) assénées au travers d'un écran TV, est touché assez tôt par la magie du cinéma. Il était sans doute inévitable que les deux finissent un jour ou l'autre par se conjuguer en une seule et même passion. Ce sera chose faite en 1993, à l'occasion de la sortie française du Dracula de Francis Ford Coppola. Fasciné dès lors par l’interaction entre musique et image qui lui révèle des horizons infinis de découvertes, il rejoint d'abord les membres de l’association caennaise CinéScores, contribuant modestement à leur fanzine et leur émission de radio sur une antenne locale (1994-1999), avant de participer à la création de l'association Colonne Sonore / L'Ecran Musical (1999-2002). En 2008, il co-fonde avec Olivier Desbrosses- UnderScores : le Magazine de la Musique de Film pour lequel il occupe depuis le poste de rédacteur en chef adjoint. En 2011, il contribue à l'ouvrage collectif intitulé John Williams : Un Alchimiste Musical (Editions L'Harmattan) et signe ses premières notes de livret pour le label spécialisé Music Box Records. Il devient par ailleurs cette même année membre de l'International Film Music Critics Association (IFMCA). La passion plus que jamais vivace, l'aventure continue aujourd'hui...
Florent Groult