Deux pianos pour la Nuit des morts-vivants

La quinzième édition du festival Ciné-concerts de la ville de Dijon réserve quelques surprises

News • Publié le 13/06/2018 par

Night Of The Living DeadCe n’est pas un scoop, le ciné-concert est aujourd’hui devenu une denrée courante, les projets fleurissant à tous les coins de rue ou presque. De fait, on ne compte plus les manifestations du genre partout en France, du plus petit format, souvent organisé à l’échelle d’une simple école de musique, à la plus conséquente, mobilisant un orchestre symphonique au complet dans une grande salle de concert. Et si nous nous faisons autant que faire se peut l’écho de ces dernières sur UnderScores, il serait clairement impossible et, pour tout dire, fastidieux de lister les innombrables initiatives locales. Et puis, de temps à autre, on tombe sur un projet qui interpelle, titille notre curiosité, une proposition plus originale ou osée que les autres peut-être, et nous avons alors à cœur d’en parler.

 

Le mardi 26 juin prochain, par exemple, se tiendra à Dijon un ciné-concert, plutôt inattendu, de Night Of The Living Dead (La Nuit des Morts-Vivants). Le génial classique réalisé il y a tout juste cinquante ans par George A. Romero bénéficiera pour l’occasion d’un accompagnement original pour deux pianos mené par les musiciens Philippe Poisse et Olivier Truchot. Rendez-vous donc à tous les passionnés des alentours au Théâtre du Parvis Saint Jean, à 20h30. A noter qu’il s’agit là d’une date, une seule, parmi toutes celles qui composent un festival dont c’est tout de même la quinzième édition cette année : n’hésitez pas à en consulter le programme puisque, du 21 au 29 juin, il y sera également question de The Love Nest de Buster Keaton, par les élèves de l’école de musique La Lyre des Hurlevents, de Otona No Miru Ehon (Gosses de Tokyo) de Yazujiro Ozu, par l’ensemble 0, ou encore du Ballon Rouge, le film multi-récompensé d’Albert Lamorisse (le Prix Louis Delluc, une Palme d’Or du court-métrage, un Oscar) dont l’accompagnement musical du jour, pour cornet à bouquin, viole de gambe, théorbe et percussions (!), sera l’œuvre de l’ensemble Les Traversées Baroques.

 

Pour en savoir plus : Festival de ciné-concerts à Dijon

Florent Groult

Florent Groult

Rédacteur en chef adjoint
Né en 1974, originaire de Normandie, Florent Groult grandit au contact de la musique classique et, par trois coups de baguette (le King Kong de 1933, Forbidden Planet et Jaws) assénées au travers d'un écran TV, est touché assez tôt par la magie du cinéma. Il était sans doute inévitable que les deux finissent un jour ou l'autre par se conjuguer en une seule et même passion. Ce sera chose faite en 1993, à l'occasion de la sortie française du Dracula de Francis Ford Coppola. Fasciné dès lors par l’interaction entre musique et image qui lui révèle des horizons infinis de découvertes, il rejoint d'abord les membres de l’association caennaise CinéScores, contribuant modestement à leur fanzine et leur émission de radio sur une antenne locale (1994-1999), avant de participer à la création de l'association Colonne Sonore / L'Ecran Musical (1999-2002). En 2008, il co-fonde avec Olivier Desbrosses- UnderScores : le Magazine de la Musique de Film pour lequel il occupe depuis le poste de rédacteur en chef adjoint. En 2011, il contribue à l'ouvrage collectif intitulé John Williams : Un Alchimiste Musical (Editions L'Harmattan) et signe ses premières notes de livret pour le label spécialisé Music Box Records. Il devient par ailleurs cette même année membre de l'International Film Music Critics Association (IFMCA). La passion plus que jamais vivace, l'aventure continue aujourd'hui...
Florent Groult
  • The Vikings