Norman Jewison (1926 - 2024)

Discussions autour de l'actualité du grand et du petit écran
Avatar de l’utilisateur
Bmcready
Wicker Man
Messages : 2374
Inscription : dim. 12 oct. 2008 02:52
Localisation : Paris

Norman Jewison (1926 - 2024)

Message non lu par Bmcready »

Disparition du cinéaste canadien à 97 ans.
Il est à l'origine de gros succès dans les années 60 - 70 : Le Kid de Cincinnati (The Cincinnati Kid, 1965) Dans la chaleur de la nuit (In the Heat of the Night,1967) L'Affaire Thomas Crown (The Thomas Crown Affair, 1968) Un violon sur le toit (Fiddler on the Roof, 1971) Jesus Christ Superstar (1973) Rollerball (1975)....

Une bien belle filmographie qui mérite d'être redécouverte, avec mention spéciale à Justice pour tous (...And Justice for All, 1979) superbe comédie dramatique dans l'univers des avocats avec un Al Pacino déchainé [love]

1962 : Des ennuis à la pelle (40 Pounds of Trouble)
1963 : Le Piment de la vie (The Thrill of It All)
1964 : Ne m'envoyez pas de fleurs (Send Me No Flowers)
1965 : Gare à la peinture (The Art of Love)
1965 : Le Kid de Cincinnati (The Cincinnati Kid)
1966 : Les Russes arrivent (The Russians Are Coming, the Russians Are Coming)
1967 : Dans la chaleur de la nuit (In the Heat of the Night)
1968 : L'Affaire Thomas Crown (The Thomas Crown Affair)
1969 : Gaily, Gaily
1971 : Un violon sur le toit (Fiddler on the Roof)
1973 : Jesus Christ Superstar - également scénariste
1975 : Rollerball
1978 : FIST - également scénariste (non crédité)
1979 : Justice pour tous (...And Justice for All)
1982 : Best Friends
1984 : A Soldier's Story
1985 : Agnès de Dieu (Agnes of God)
1987 : Éclair de lune (Moonstruck)
1989 : Un héros comme tant d'autres (In Country)
1991 : Larry le liquidateur (Other People's Money)
1994 : Only You
1996 : Bogus
1999 : Hurricane Carter (The Hurricane)
2003 : Crime contre l'humanité (The Statement)

Sans oublier que le cinéaste a eu des collaborations diverses et variées avec un nombre conséquent de compositeurs : Frank De Vol, Cy Coleman, Lalo Schifrin, Johnny Mandel, Quincy Jones, Henry Mancini, Jerry Bock, John Williams, Andrew Lloyd Webber, Bill Conti, Dave Grusin, Michel Legrand, Herbie Hancock, Georges Delerue, Dick Hyman, James Horner, David Newman, Rachel Portman, Marc Shaiman, Christopher Young et Normand Corbeil, entre autres.
Avatar de l’utilisateur
Ratatouille
Bicentennial Man
Messages : 1396
Inscription : mar. 31 janv. 2012 14:38
Localisation : La bibliothèque

Re: Norman Jewison (1926 - 2024)

Message non lu par Ratatouille »













Scorebob
Superman
Messages : 12918
Inscription : dim. 12 oct. 2008 15:11

Re: Norman Jewison (1926 - 2024)

Message non lu par Scorebob »

Pour moi aussi il reste le réalisateur de ce fameux violon sur le toit et de l'Affaire Thomas Crown .
Deux films dont les musiques ne peuvent laisser indifférents qui plus est tant elles sont leur moelle épinière .
Avatar de l’utilisateur
Mortimer
Superman
Messages : 11287
Inscription : ven. 12 sept. 2008 08:37
Localisation : ALSACE

Re: Norman Jewison (1926 - 2024)

Message non lu par Mortimer »

C'est surtout la musique de Delerue pour Agnès of God qui m'a marqué. J'ai littéralement usé le LP à l'époque. Varèse ne sortira le cd qu'a la mort de Delerue, un dernier hommage. Pour le film, on repassera, car cette histoire de bonne sœur qui accouche par miracle, j'ai du mal. Malgré la présence de Jane Fonda et Meg Tilly, la starlette de l'époque, la sauce ne prend pas.
Plus on est nombreux à penser la même chose,
moins il vient à l'idée qu'on pourrait tous avoir tort.
Scorebob
Superman
Messages : 12918
Inscription : dim. 12 oct. 2008 15:11

Re: Norman Jewison (1926 - 2024)

Message non lu par Scorebob »

Euh ? Ce n'est pas vraiment une histoire de miracle :

"Par une froide nuit d'hiver dans un couvent canadien. La jeune novice Agnès baigne dans son sang. Dans une corbeille a papier, la mère supérieure découvre un nouveau-né étranglé... Un psychiatre, le Dr Martha Livingston, persuadée de l'innocence d'Agnes, va affronter la Mère Supérieure Miriam Ruth."
Avatar de l’utilisateur
Mortimer
Superman
Messages : 11287
Inscription : ven. 12 sept. 2008 08:37
Localisation : ALSACE

Re: Norman Jewison (1926 - 2024)

Message non lu par Mortimer »

J'ai vu ce film une seule fois, à sa sortie. C'est tout de même très mystique. Après, je n'ai plus un souvenir très précis à part que ça se termine au tribunal. Par contre les 3 actrices, j'ai oublié Anne Bancroft, sont excellentes. La superbe musique de Delerue est plutôt tronquée dans le film. Il faut attendre le générique finale pour l'apprécier pleinement
Plus on est nombreux à penser la même chose,
moins il vient à l'idée qu'on pourrait tous avoir tort.
Avatar de l’utilisateur
Ratatouille
Bicentennial Man
Messages : 1396
Inscription : mar. 31 janv. 2012 14:38
Localisation : La bibliothèque

Re: Norman Jewison (1926 - 2024)

Message non lu par Ratatouille »

Ou sa reprise dans Hook ;)



Scorebob
Superman
Messages : 12918
Inscription : dim. 12 oct. 2008 15:11

Re: Norman Jewison (1926 - 2024)

Message non lu par Scorebob »

Faut pas pousser non plus :roll:
Avatar de l’utilisateur
Ratatouille
Bicentennial Man
Messages : 1396
Inscription : mar. 31 janv. 2012 14:38
Localisation : La bibliothèque

Re: Norman Jewison (1926 - 2024)

Message non lu par Ratatouille »

Je pousse pas mais la mélodie à la flûte est exactement la même...
Avatar de l’utilisateur
Mortimer
Superman
Messages : 11287
Inscription : ven. 12 sept. 2008 08:37
Localisation : ALSACE

Re: Norman Jewison (1926 - 2024)

Message non lu par Mortimer »

Scorebob a écrit : ven. 26 janv. 2024 07:31 Euh ? Ce n'est pas vraiment une histoire de miracle
« J'ignore le sens caché de la chanson qu'elle chantait. Peut-être n'était-ce qu'une berceuse qu'elle a entendue quand elle était petite et le père, c'était l'espoir, l'amour, le désir. Et une croyance dans les miracles. Je veux croire qu'elle a été choisie. »
C’est la dernière phrase du film en voix off de Jane Fonda en parlant de sœur Agnès.
De plus après vérification, pendant l'interrogatoire par la psy (Jane Fonda) Agnès commence à saigner des mains. C'est qu'on appelle plus communément les stigmates.
Alors ce n’est peut être pas un miracle mais le réalisateur laisse planer de sérieuses interrogations.
Plus on est nombreux à penser la même chose,
moins il vient à l'idée qu'on pourrait tous avoir tort.
Scorebob
Superman
Messages : 12918
Inscription : dim. 12 oct. 2008 15:11

Re: Norman Jewison (1926 - 2024)

Message non lu par Scorebob »

Le fait que l'enfant soit mort étranglé n'est quand même pas comparable a une célèbre conception virginale.
Avatar de l’utilisateur
Mortimer
Superman
Messages : 11287
Inscription : ven. 12 sept. 2008 08:37
Localisation : ALSACE

Re: Norman Jewison (1926 - 2024)

Message non lu par Mortimer »

C'est Agnès qui a tué son bébé à la naissance. C'est le début de l'histoire. Et pour une raison qui sera révélée que vers la fin.
Quant au géniteur, je ne vais pas m'amuser à raconter toute l'histoire. Le mieux c'est de trouver une copie. C'est en regardant un film qu'on peut se faire sa propre idée. Et non en lisant des résumés sur Wikipédia
Plus on est nombreux à penser la même chose,
moins il vient à l'idée qu'on pourrait tous avoir tort.
Scorebob
Superman
Messages : 12918
Inscription : dim. 12 oct. 2008 15:11

Re: Norman Jewison (1926 - 2024)

Message non lu par Scorebob »

Je l'ai vu mais j'ai oublié de quoi il retournait précisément ,à l'époque le sujet ne m'avais pas accroché du tout. Mon regard critique au sujet du "miracle" est celui du Chrétien que je suis devenu par la suite.
Répondre