Zelda 25th Anniversary Concert

Press Room | Tapis Rouge | Par Olivier Galliano | Publié le 28/11/2011   

zelda-25th-anniversary-concert-banner

 

Il y a vingt-cinq ans, le petit bonhomme vert avec son épée parcourait pour la toute première fois le royaume d’Hyrule pour sauver la princesse Zelda. En 1986, Zelda No Densetsu : Hyrule Fantasy (Legend Of Zelda en France), créé par Shigeru Miyamoto, le papa de Super Mario né un peu moins d’un an auparavant, sortait sur la Famicom (le nom de la Nintendo Entertainment System au Japon). Tout comme pour Super Mario Bros., la musique fut confiée à un certain Koji Kondo. Et malgré un rendu sonore en 8 bits à des millions d’années lumières d’un orchestre symphonique, le thème mémorable de Zelda avait instantanément marqué tous les joueurs qui s’étaient plongés dans l’univers d’Hyrule à cette époque.

 

Tout le monde connait la suite de l’histoire. Avec seize jeux sur un quart de siècle, The Legend Of Zelda est devenue une saga culte qui a marqué plusieurs générations de joueurs, entre autres grâce à sa musique, qui jouit dans l’univers du jeu vidéo d’un statut relativement similaire à celui de Star Wars au sein de la musique de film. Non, Koji Kondo n’est pas le John Williams du jeu vidéo, mais comme ce dernier a pu le faire à travers les films de la saga de George Lucas, il a littéralement créé un univers musical très riche qui dépasse largement les limitations techniques sonores des consoles sur lesquelles les opus Zelda se sont enchaînés.

 

Bien sûr, les musiques du compositeur japonais ne sont pas forcément accessibles à tout le monde, d’une part parce qu’il faut avoir joué aux jeux, d’autre part parce qu’il vaut mieux ne pas être allergique aux sons synthétiques générés par les différentes plateformes. Fort heureusement, quelques occasions d’entendre la musique de la saga jouée par un orchestre se sont présentées au fil des années, et ont parfois même été éditées en disque. Entre autres, on retrouve quelques thèmes de Zelda dans la très bonne série des Game Music Concert (cinq albums et un best of, tous épuisés…). Existent également un album symphonique pour The Legend Of Zelda : Ocarina Of Time, Smashing… Live !, performance orchestrale de Super Smash Bros. Melee, jeu de baston avec les personnages de l’univers Nintendo (on peut y entendre le fameux thème des donjons de Zelda 2 : The Adventure Of Link) ou encore Mario & Zelda Big Band Live, avec l’inoubliable thème de l’opus Gamecube The Legend Of Zelda : The Wind Waker joué par un ensemble à la Django Reinhardt. Et aujourd’hui, alors que la musique de jeu vidéo commence enfin à être reconnue comme musique à part entière (il était temps), des concerts commencent à fleurir, comme le Video Game Live qui propose régulièrement le thème de Zelda.

 

zelda-25th-anniversary-concert-photo-01

 

Pour fêter les vingt-cinq ans de cette saga mythique, Nintendo a décidé de donner quelques concerts dédiés à l’univers de Link et Zelda, d’abord au Japon puis aux États-Unis et enfin à Londres. Un concert comme on en rêvait depuis des années, à notre portée ! C’est le Hammersmith HMV Appolo qui a accueilli l’événement : grandes affiches en devanture arborant fièrement le symbole de la saga en doré sur fond noir, petits stands vendant t-shirts et affiches, décoration avec les affiches de chaque jeu, stand où l’on peut essayer la démo du nouveau The Legend Of Zelda : Skyward Sword… Mais le plus important, ce pourquoi tout le monde s’est déplacé, c’est bien sûr le concert !

 

Conçu en deux mouvements totalisant une durée approximative d’une heure vingt, ce concert reprend la plupart des thèmes les plus mémorables créés pour la saga. De tous nouveaux arrangements (y compris pour le thème de Zelda, pourtant déjà joué maintes et maintes fois en concert), le Royal Philharmonic Concert Orchestra jouant à la perfection et synchronisé à un montage vidéo plutôt réussi, le tout dirigé par la joviale Eimar Noone, un chef d’orchestre féminin (c’est tellement rare dans ce monde de brutes machistes) qui s’est d’ailleurs amusée à présenter les sections de l’orchestre à travers les différentes musiques mythiques du jeu The Legend Of Zelda : Ocarina Of Time. Bien sûr, comme souvent dans ce genre d’événement, il y a toujours un petit bémol. C’était pourtant la grande surprise du concert londonien : la fille de Robin Williams, qu’il a nommé Zelda d’après le jeu, est venue présenter la soirée et les différents morceaux. Et, aussi sympathique et mignonne soit-elle, c’était d’une lourdeur malvenue pour le concert et complètement hors sujet. Un raté heureusement sans conséquence sur l’impact émotionnel du spectacle.

 

 

The Legend Of Zelda : Ocarina Of Time (The Great Fairy’s Fountain)


 

 

Côté programmation, un quasi sans faute, à l’exception d’une ou deux suites sans grand intérêt (le Boss Battle Medley ainsi que celle du Ganondorf’s Theme, qui retrace principalement la fin de The Legend Of Zelda : Ocarina Of Time et reste cependant plaisante à écouter). Trois suites longues chacune de neuf minutes environ forment le cœur du concert : la première pour The Legend Of Zelda : The Wind Waker, la seconde pour The Legend Of Zelda : Twilight Princess et enfin un medley consacré aux 25 ans de la saga qui regroupe les thèmes de différents jeux. Trente minutes de musique épique et de thèmes inoubliables qui donnent une vision panoramique de ce que constitue l’essence même de l’univers de The Legend Of Zelda et de la puissance évocatrice atteinte par Nintendo. Nous avons également pu apprécier au cours du concert deux arrangements totalement inattendus de The Legend Of Zelda : Ocarina Of Time. Le premier, Gerudo Valley, est un thème qui a marqué beaucoup de joueurs par sa mélodie à la fois très forte et très simple, interprétée dans le jeu de façon minimaliste à la guitare. Pour le concert, nous avons eu droit à un arrangement épique et symphonique d’une très grande classe. Le second arrangement concerne The Great Fairy’s Fountain, la petite musique magique à la harpe illustrant les fées, qui a débuté uniquement avec deux harpes placées juste à gauche et à droite du chef d’orchestre et jouant en alternance avant que l’orchestre ne vienne les rejoindre pour un final de toute beauté. Le programme s’est enfin achevé avec un medley reprenant le thème principal de The Legend Of Zelda dans un arrangement totalement inédit, couplé avec l’Overworld’s Theme de l’épisode Super Nintendo The Legend Of Zelda : A Link To The Past, électrisant littéralement la salle avec ces morceaux aussi cultes dans la mémoire des joueurs que ceux d’Indiana Jones ou Star Wars.

 

 

The Legend Of Zelda : Skyward Sword (Ballad Of The Goddess)


 

 

En rappel, un beau cadeau pour les fans de Zelda, puisque Koji Kondo est venu lui-même interpréter un morceau de l’univers de Zelda, le Grandma’s Theme de The Legend Of Zelda : The Wind Waker. Grand moment d’émotion ! Le concert s’est alors terminé sur le magnifique thème du tout nouveau Zelda, The Legend Of Zelda : Skyward Sword sorti tout récemment. Un thème sublime et épique qui prouve la force de renouvellement de l’équipe Nintendo et ce, même si Koji Kondo et Shigeru Miyamoto ne participent plus autant qu’il y a vingt-cinq ans. Petite anecdote à propos du thème de ce nouveau jeu : quelques petits malins se sont rendu compte que c’était la mélodie de Zelda’s Lullaby jouée à l’envers. Pure coïncidence, volonté artistique liée à l’histoire du jeu ou simple technique de compositeur pour trouver l’inspiration ?

 

Pour ceux qui regrettent de n’avoir pu assister à ce concert historique, il faut garder espoir : Nintendo réitère l’expérience en 2012, avec un concert en quatre mouvements cette fois. Pour le moment, la seule date annoncée est en janvier à Dallas, aux États-Unis. Mais peut-être que l’Europe y aura droit de nouveau, et qui sait, la France ?

 

A noter que la sortie de The Legend Of Zelda : Skyward Sword permet également un autre cadeau pour les fans : un disque regroupant une partie du concert est offert avec le nouveau jeu. Il ne s’agit pas d’une captation d’une performance publique, mais bel et bien un enregistrement au calme, sans doute pendant les répétitions. La sélection est plutôt courte, quarante-cinq minutes seulement, mais elle contient l’essentiel du concert. Seul regret, l’absence de Hyrule Castle Theme et du Princess Zelda’s Theme, ce qui n’aurait rallongé le disque que d’à peine cinq minutes… Que vous soyez ou pas fans de la saga Nintendo, ce disque est chaudement recommandé, ne serait-ce que pour découvrir ou redécouvrir toute la magie musicale que recèle l’univers de The Legend Of Zelda.

 

 

The Legend Of Zelda (Main Theme Medley)


 

 

PROGRAMME DU CONCERT DU 25 OCTOBRE 2011


 

    MOUVEMENT 1

     

  • Hyrule Castle Theme
  • Princess Zelda’s Theme
  • The Wind Waker Symphonic Movement
  • Ocarina Melody Suite
  • Boss Battle Medley
  • Kakariko Village
  • The Legend Of Zelda 25th Anniversary Medley
  •  

    Rappel :

     

  • Grandma’s Theme (performed by Koji Kondo)
  • Skyward Sword Main Theme
    MOUVEMENT 2

     

  • Ganondorf’s Theme
  • The Legend of Zelda (Selected Shorts Suite)
  • Gerudo Valley
  • Hyrule Field from Ocarina Of Time
  • Great Fairy’s Fountain Theme
  • Twilight Princess Symphonic Movement
  • The Legend Of Zelda Main Theme Medley

    .


    .

    .

  • .


 

zelda-25th-anniversary-concert-photo-02