Alex North : une notice biographique

Master Class | TrombinoScore | Par Florent Groult | Publié le 09/05/2009   

  1. 1910 - 1937 : De l'apprentissage aux planches de Broadway
  2. 1938 - 1949 : De Mexico à New York, de la guerre à la scène
  3. 1950 - 1959 : Hollywood par la grande porte
  4. 1960 - 1969 : Spectacles grandioses, odyssée inachevée
  5. 1970 - 1991 : Derniers honneurs, ultimes accords

 

Certes les premières expériences avec l’image sont bien là. Néanmoins, de part et d’autre de ses années de mobilisation, à Mexico comme à New York, c’est la scène qui va apporter au compositeur les plus grandes joies de sa vie : la danse et le théâtre, pour le meilleur.

 

alex-north-3-118x150

 

1938


Etudie à la New School for Social Research avec Ernst Toch qui sera son professeur pendant deux ans. Il rejoint également le Federal Theater Project qui lui permet d’écrire de nombreuses musiques de scène. Par ailleurs, alors qu’il poursuit toujours son travail pour des documentaires, il signe notamment la musique de People Of The Cumberland et fait brièvement la connaissance de son réalisateur, un homme de 29 ans du nom d’Elia Kazan.

 

 

1939


A l’invitation du peintre d’origine guatémaltèque Carlos Mérida, alors directeur du département danse attaché au ministère de la culture du gouvernement mexicain, Anna se rend avec sa troupe (elle a quitté celle de Martha Graham fin 1937) à Mexico en avril. Alex est du voyage en tant que directeur musical (il dirigera ainsi 26 représentations) et tombe très vite amoureux du folklore mexicain qu’il étudie assidûment ; il rencontre alors le compositeur Silvestre Revueltas dont il suit les cours et avec lequel il lie une solide amitié qui sera malheureusement de courte durée (Revueltas mourra prématurément l’année suivante). Dès la fin de l’été, Alex revient seul aux Etats-Unis, séparé d’Anna (avec laquelle il n’aura jamais été officiellement marié). Ils continueront néanmoins à collaborer activement jusqu’en 1942 puis occasionnellement par la suite.

 

 

1940


En prenant part à une revue musicale (‘Tis Of Thee) dans un camp de vacances, Alex remarque parmi la trentaine d’acteurs, chanteurs et danseurs une jeune comédienne appelée Sherle Hartt qui deviendra la première Madame North en décembre 1941.

 

 

1941


Tout en continuant à écrire pour des chorégraphies (The Golden Fleece pour Hanya Holm en mars) et des revues (dont une comédie musicale pour enfants intitulée The Hither And Thither Of Danny Dither qui ne sera montée qu’en 1943), il collabore avec le poète Alfred Kreymberg pour écrire des chants patriotiques dont certains (There’s A Nation, The Ballad Of Valley Forge) seront très populaires pendant les années de guerre. Première, le 11 novembre, de sa Rhapsodie pour piano et orchestre qu’il avait commencé à écrire deux ans auparavant à Mexico.

 

 

1942


Collaboration avec les danseuses Marthe Krueger en janvier (Prelude, Will-O’-Wisp et Trineke) puis Truda Kaschmann en mai (Clay Ritual). Désormais installé à Riverside Drive, le couple North donne naissance à leur premier fils, Steven. Immédiatement après, Alex est envoyé dans l’armée où il devient le directeur musical du chœur du 23ème régiment.

 

 

1943


Si d’une manière générale il composera relativement peu pendant ses années de mobilisation, il trouve tout de même le temps cette année-là pour s’atteler à deux nouvelles comédies musicales pour enfants, Yank et Christopher Columbus. Il s’occupera du reste avec cœur des programmes de divertissement (pièces de théâtre, spectacles de marionnettes, sketches humoristiques) à destination des traumatisés de guerre dans les hôpitaux généraux des Etats-Unis : il travaillera notamment avec le docteur Karl Menninger sur le développement d’activités thérapeutiques.

 

 

1945


Formé et promu officier, le capitaine North se voit offrir de mettre en musique des documentaires pour le OWI (Office Of War Information).

 

 

1946


En mai, il bénéficie d’une permission pour participer aux célébrations du 150ème anniversaire de la ville de Détroit sous pavillon américain et compose à cette occasion la musique d’un spectacle historique intitulé Song Of Our City ; il quitte l’armée en août. Sous les recommandations du compositeur Virgil Thomson, le New York Herald Tribune le choisit pour composer une cantate (Morning Star) basée sur les procès de Nuremberg : la première a lieu le 28 octobre. Il compose également un concerto (Revue) pour clarinette et orchestre à la demande de Benny Goodman et Leonard Bernstein (première le 18 novembre). Il rencontre enfin cette année-là le compositeur Henry Brant qui deviendra par la suite l’un de ses orchestrateurs réguliers à Hollywood.

 

 

1947


alex-north-6-111x150Bénéficiant d’une bourse attribuée par la John Simon Guggenheim Memorial Foundation, North choisit de passer plusieurs mois en Californie pour trouver l’inspiration nécessaire à l’écriture de sa première symphonie. Il reçoit alors sa toute première proposition pour mettre en musique un film de la firme Eagle Lion mais décline l’offre. Il retourne par contre rapidement à New York lorsqu’il est contacté pour composer la musique d’une comédie musicale intitulée Queen Of Sheba. Le projet n’aboutira finalement pas, mais il permet à de travailler avec Molly Day Thatcher, la femme d’Elia Kazan : les deux hommes se retrouvent alors et deviennent amis. Outre des musiques pour deux pièces de théâtre, O’Daniel (le 23 février) et The Great Campaign (le 30 mars), l’année 1947 voit le 18 mai la première à New York de sa cantate Negro Mother pour chœur et orchestre qu’il a écrite dès 1940. Ce sont ensuite sept de ses douze préludes pour piano qui sont interprétés en concert (le 21 septembre) avant une nouvelle comédie musicale pour enfant, Little Indian Drum (le 18 octobre).

 

 

1949


Le 10 février, c’est la première triomphale de la pièce de théâtre d’Arthur Miller et Elia Kazan intitulée Death Of A Salesman. La musique d’Alex  North, préparée dès l’été précédent, est saluée de toute part dans la presse.

 

 

◄◄◄ 1 2 3 4 5►►►