Films... j"aime ou j'aime pas

Discussions autour de l'actualité du grand et du petit écran

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede Lepithec le Mer 4 Juil 2012 03:20

Revu, la version longue d'Hamlet de Branagh: on peut ce qu'on veut de Branagh, mais réussir à rendre aussi passionnant une pièce des plus académiques est un veritable tour de force. Décors, musique, casting sans faute. Sa passion pour la pièce transpire à chaque image.


C'est vrai, c'est bien. Mais c'est quand mĂŞme un peu long !
Rien à voir mais je préfère évidemment FRANKENSTEIN, son meilleur film. Même si j'aime aussi beaucoup MUCH ADO ABOUT NOTHING (surtout le petit minois de Kate et le score de Doyle).
Avatar de l’utilisateur
Lepithec
Wrong Man
 
Messages: 746
Inscription:
Dim 21 Sep 2008 12:01
Localisation: Paris

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede Forrester le Mer 4 Juil 2012 08:51

Ben, Ă  dire vrai, j'aime tout Branagh, avec peut-ĂŞtre un petit bemol pour As you like it



Pierrebrrr a Ă©crit:ouah.
Moi j'ai envie de dire que c'est plutôt le cinéma de notre bon Kenneth qui est académique, plutôt que la pièce de Shakespeare, non ?


Ben disons qu'entre sa version et celle d'Olivier (et peut-être même de Zeffirelli, que je n'ai pas revu depuis sa sortie), il y a une sacré différence, non? Pourtant la base est la même.
L'intelligence de Branagh dans cette adaptation, outre le fait qu'il maitrise le texte de façon quasi innée, réside dans le fait d'avoir rendu la piece lumineuse en plaçant l'action début XIXeme siècle et dans l'utilisation des décors (la galerie des glaces avec sa succession de boudoirs, notamment).
Avatar de l’utilisateur
Forrester
Flim Flam Man
 
Messages: 1917
Inscription:
Ven 12 Sep 2008 11:59

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede Sam Lowry le Mer 4 Juil 2012 10:15

Le cinema de Branagh académique ?
Mon cher PierreBrrr, tu n'as pas du voir FRANKENSTEIN, HENRY V (qui écrase complètement la version ampoulée de Lawrence Ollivier), DEAD AGAIN (que j'adore) ou MUCH ADO ABOUT NOTHING. Branagh est le seul metteur en scène à avoir compris Shakespeare, le seul.
Pierre Desproges n’aimait pas les enfants. Ni les femmes. Ni les hommes. Ni les Auvergnats. Comment aurait-il pu ? Il savait d’expérience qu’il existe des enfants avares, des femmes lâches, des hommes garces et des Auvergnats capricieux.
Avatar de l’utilisateur
Sam Lowry
Flim Flam Man
 
Messages: 1821
Inscription:
Sam 13 Sep 2008 08:40

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede Pierrebrrr le Mer 4 Juil 2012 10:28

Mais si mon cher Sam, je les ais tous vu, j'aime beaucoup Branagh, et ça ne m'empêche pas de le trouver tout à fait académique. D'ailleurs je suis sûr qu'avant la fin de sa carrière, il ramènera à la maison sa petite statuette dorée. Quand à savoir s'il est le seul à avoir compris Shakespeare... Au cinéma peut-être, et encore je n'ai pas vu toutes les adaptations, loin de là, mais Romeo + Juliet alors ?
Et puis Shakespeare au cinéma, c'est de la transposition, je ne suis pas bien sûr que ce soit tellement compatible, finalement, le cinéma de Shakespeare et le théatre de Branagh. Comment, c'est le contraire ?
Je ne vois pas bien, d'ailleurs, ce que la transposition dans une sorte de XVIIIeme/XIXeme siècle du film de Branagh apporte à Hamlet. Dans le genre, j'ai largement préferé le Richard III de Loncraine, avec MC Kellen.
Quand à Frankenstein... Moui, même si De Niro est catastrophique, Branagh n'aurait pas dû jouer le Baron et je ne suis pas certain qu'il suffise de balancer sa caméra à une grue dans tous les sens pour produire un vrai mouvement. Mais il y a des scènes puissantes, je pense à la pendaison, par exemple.
"Le cinéma, c'est comme l'amour, quand c'est bien fait, c'est merveilleux, quand c'est mal fait, c'est un petit peu merveilleux aussi." S.Donen

Revoir 1982: chaque jour, la chronique d'un film fantastique produit en 1982:http://trainfantome.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
Pierrebrrr
Raggedy Man
 
Messages: 2537
Inscription:
Ven 26 Mar 2010 14:49

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede Forrester le Mer 4 Juil 2012 10:36

Pierrebrrr a écrit:Je ne vois pas bien, d'ailleurs, ce que la transposition dans une sorte de XVIIIeme/XIXeme siècle du film de Branagh apporte à Hamlet. Dans le genre, j'ai largement préferé le Richard III de Loncraine, avec MC Kellen.


Sans doute, une modernité incontestable (comme pour le Loncraine) sans tomber dans les effets de mode de Romeo + Juliette...
Je reste persuadé que le collant ne va pas à Branagh :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Forrester
Flim Flam Man
 
Messages: 1917
Inscription:
Ven 12 Sep 2008 11:59

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede Pierrebrrr le Mer 4 Juil 2012 10:53

Il en a pas un pendant la moitié de Frankenstein ? :D
"Le cinéma, c'est comme l'amour, quand c'est bien fait, c'est merveilleux, quand c'est mal fait, c'est un petit peu merveilleux aussi." S.Donen

Revoir 1982: chaque jour, la chronique d'un film fantastique produit en 1982:http://trainfantome.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
Pierrebrrr
Raggedy Man
 
Messages: 2537
Inscription:
Ven 26 Mar 2010 14:49

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede Sam Lowry le Mer 4 Juil 2012 15:36

mais Romeo + Juliet alors ?

ahahah ! Pierre, je t'adore. :mrgreen:

Quand à savoir s'il est le seul à avoir compris Shakespeare... Au cinéma peut-être

Bien sûr que je parlais des adaptations ciné/tv, j'ai oublié de le préciser. Ah si, il me revient en mémoire un excellent MARCHANT DE VENISE avec Pacino, pas de Branagh mais tout de même bien subtil.

Je ne vois pas bien, d'ailleurs, ce que la transposition dans une sorte de XVIIIeme/XIXeme siècle du film de Branagh apporte à Hamlet.

Déjà, visuellement, ça permet plus de faste, ce qui est primordial pour le sujet de la pièce (encore une preuve de la compréhension de Shakespeare chez Branagh). Et, bien entendu, il faut privilégier la vision de la version longue, pas la version tronquée de 2 heures.
Ensuite, comme Shakespeare l'avait compris, pour faire une oeuvre qui critique, bouscule, il faut qu'il y ait au moins deux plans. Un premier, divertissant, dramatique ou comique. Un second, plus profond, qui provoque la reflexion. C'est là que Branagh est très fort. Dans la transposition. Il veut que son spectateur soit celui de l'époque Elizabethenne, un spectateur qui aurait Shakespeare lui même devant les yeux. Et pour cela, il faut créer de la distance, géographique ou temporelle, voire les deux. Branagh ne fait donc rien d'autre que refaire, avec des moyens modernes, ce que le grand William faisait.
Et puis, à ce moment, il est le seul à avoir réussi une mise en abime théatrale, propre aux pièces de l'écrivain anglais, dans chacune de ses adaptations (voir le speech de Henry V, debout sur la charette dans le film éponyme) : Branagh filme une représentation, une mise en scène, mais en incorporant les spectateurs dans le cadre, soit l'équivalent de ce qu'il se passe dans la pièce de théatre. Sublime selon moi.
Pierre Desproges n’aimait pas les enfants. Ni les femmes. Ni les hommes. Ni les Auvergnats. Comment aurait-il pu ? Il savait d’expérience qu’il existe des enfants avares, des femmes lâches, des hommes garces et des Auvergnats capricieux.
Avatar de l’utilisateur
Sam Lowry
Flim Flam Man
 
Messages: 1821
Inscription:
Sam 13 Sep 2008 08:40

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede Misquamacus le Jeu 5 Juil 2012 12:17

DarkCat a Ă©crit:Alors Misqua, as-tu enfin vu ce Jack et Jill ?


Oui ! J'ai honte... J'ai rigolé même si ce n'est pas du niveau de "Rien que pour vos cheveux". Mais parfois j'ai franchement rigolé, notamment quand c'était crade et pipi-caca. J'ai honte, mais que j'ai honte...
« Je ne connais pas la moitié d’entre vous autant que je le voudrais et j’aime moins de la moitié d’entre vous à moitié moins que vous ne le méritez ! »
Avatar de l’utilisateur
Misquamacus
Illustrated Man
 
Messages: 3307
Inscription:
Mar 16 Sep 2008 10:34

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede DarkCat le Jeu 5 Juil 2012 14:55

Et tu as vraiment raison d'avoir honte, mon bon Misqua. :mrgreen:
Le problème du "crade et pipi-caca", c'est qu'il sert souvent à masquer le manque réel d'humour. C'est facile et ça faire rire les gamins et les Misquamacus pour pas cher.
Mais bon, je ne vais pas relancer le débat sur les qualités drôlatiques de cet "étron" filmique (tiens, Misqua, c'est une spéciale dédicace pour le fan de pipi-caca que tu es :lol: ).
Avatar de l’utilisateur
DarkCat
Demolition Man
 
Messages: 5277
Inscription:
Mer 17 Sep 2008 15:00

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede Misquamacus le Jeu 5 Juil 2012 16:32

Merci. J'ai honte, mais j'ai honte... :oops:
« Je ne connais pas la moitié d’entre vous autant que je le voudrais et j’aime moins de la moitié d’entre vous à moitié moins que vous ne le méritez ! »
Avatar de l’utilisateur
Misquamacus
Illustrated Man
 
Messages: 3307
Inscription:
Mar 16 Sep 2008 10:34

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede Lee Van Cleef le Lun 23 Juil 2012 20:51

J'avais donc eu tort de désespérer. Après une absence cruellement prolongée, les croquignolettes soirées trash d'Arte ont marqué ces dernières semaines leur retour fracassant, investissant cette fois-ci la case hebdomadaire du samedi. Il y a quelques jours, la noble chaîne (qui n'est toujours pas parvenue, malgré les bisseries dont regorge ce programme "autre", à flinguer son indestructible aura d'élitisme) a jeté en pâture aux rares spectateurs curieux Underwater Love, improbable hybride entre le musical et le pinku eiga où un kappa aux mensurations "roccosiffrediennes" s'amuse à chambouler la vie bien rangée de son ancien amour. Quoique fauché comme les blés, le film a pu s'attacher les services de Christopher Doyle, le chef-opérateur attitré de Wong Kar-wai, qui compose notamment quelques plans naturalistes d'un bien joli aloi. La discrète poésie visuelle, surgissant à l'improviste dans l'ultime ligne droite du scénario, lui doit beaucoup.
Avatar de l’utilisateur
Lee Van Cleef
Inside Man
 
Messages: 5280
Inscription:
Ven 28 Nov 2008 19:31

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede Lancelot le Lun 23 Juil 2012 22:27

PIEGEE de Steven Soderbergh : le premier blockbuster réalisé par Woody Allen !
Avatar de l’utilisateur
Lancelot
Rain Man
 
Messages: 205
Inscription:
Sam 20 Sep 2008 19:27

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede BAF le Ven 27 Juil 2012 20:56

- Le Pharmacien de Garde : Que dire, que dire... si ce n'est que je ne regarderai plus jamais des coccinelles de la même manière.

http://guidedunanarfute.blogspot.fr/2012/07/critique-detaillee-le-pharmacien-de.html
Avatar de l’utilisateur
BAF
Rain Man
 
Messages: 261
Inscription:
Ven 14 Oct 2011 20:16

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede Apocaly le Sam 28 Juil 2012 05:26

Lancelot a écrit:PIEGEE de Steven Soderbergh : le premier blockbuster réalisé par Woody Allen !


+1 :lol: :lol: :lol: :o
Apocaly
Wrong Man
 
Messages: 540
Inscription:
Sam 9 Juil 2011 16:41

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede Edern le Sam 28 Juil 2012 12:19

BAF a écrit:- Le Pharmacien de Garde : Que dire, que dire... si ce n'est que je ne regarderai plus jamais des coccinelles de la même manière.

http://guidedunanarfute.blogspot.fr/2012/07/critique-detaillee-le-pharmacien-de.html

Ben dis donc :shock:
Il me semble avoir lu la chronique sur Nanarland, mais là avec les extraits du film ça prend toute sa dimension :lol:

Tiens au passage, quelle est la musique utilisée sur la vidéo du Guide du Nanar Futé 4 (L'irresistible) lors du combat entre 9' et 12'30? Apparemment c'est toi qui t'occupes des musiques :)
Merci ^_^
Ce flim n'est pas un flim sur le cyclimse.
Merci de votre compréhension
Avatar de l’utilisateur
Edern
Illustrated Man
 
Messages: 3414
Inscription:
Ven 12 Sep 2008 10:31
Localisation: Cobra Island

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede BAF le Sam 28 Juil 2012 15:10

Edern a Ă©crit:
BAF a écrit:- Le Pharmacien de Garde : Que dire, que dire... si ce n'est que je ne regarderai plus jamais des coccinelles de la même manière.

http://guidedunanarfute.blogspot.fr/2012/07/critique-detaillee-le-pharmacien-de.html

Ben dis donc :shock:
Il me semble avoir lu la chronique sur Nanarland, mais là avec les extraits du film ça prend toute sa dimension :lol:

Tiens au passage, quelle est la musique utilisée sur la vidéo du Guide du Nanar Futé 4 (L'irresistible) lors du combat entre 9' et 12'30? Apparemment c'est toi qui t'occupes des musiques :)
Merci ^_^


Il s'agit en fait de deux morceaux de Two Steps From Hell, intitulés, respectivement, Interceptors Duel et Lord of Chaos. Quant au Pharmacien de Garde, tout le film est une énorme farce. Pas une scène pour en racheter une autre.
Avatar de l’utilisateur
BAF
Rain Man
 
Messages: 261
Inscription:
Ven 14 Oct 2011 20:16

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede Edern le Sam 28 Juil 2012 15:54

OK merci beaucoup ! J'y jeterai un coup d'oreille ;)
Pour Le Pharmacien, le cinéma français semble "bénéficier" régulièrement de nanars plus ou moins friqués (avec des têtes assez connues). Vercingétorix, Humains et celui-là... ça serait sympa que le Guide du Nanar se fasse une spécialité des films français "autre" :mrgreen:
Ce flim n'est pas un flim sur le cyclimse.
Merci de votre compréhension
Avatar de l’utilisateur
Edern
Illustrated Man
 
Messages: 3414
Inscription:
Ven 12 Sep 2008 10:31
Localisation: Cobra Island

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede BAF le Sam 28 Juil 2012 16:49

Edern a Ă©crit:OK merci beaucoup ! J'y jeterai un coup d'oreille ;)
Pour Le Pharmacien, le cinéma français semble "bénéficier" régulièrement de nanars plus ou moins friqués (avec des têtes assez connues). Vercingétorix, Humains et celui-là... ça serait sympa que le Guide du Nanar se fasse une spécialité des films français "autre" :mrgreen:


Le nanar n'est pas que français, heureusement d'ailleurs. J'ai commencé à en regarder un autre cependant, pour une future critique vidéo, Snowboarder. J'espère qu'il est à la hauteur de sa réputation.
Avatar de l’utilisateur
BAF
Rain Man
 
Messages: 261
Inscription:
Ven 14 Oct 2011 20:16

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede DarkCat le Jeu 2 AoĂ» 2012 11:16

Pendant que certains se coltinent bouses et nanars, :lol: d'autres ont la chance de faire de belles découvertes. J'ai ainsi récemment vu Le Chat du Rabbin. Ce film est fin, drôle, intelligent... bref, un réel bonheur. Et je ne dis pas seulement cela parce qu'un des personnages principaux est un chat. =^..^=
Avatar de l’utilisateur
DarkCat
Demolition Man
 
Messages: 5277
Inscription:
Mer 17 Sep 2008 15:00

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede DarkCat le Jeu 2 AoĂ» 2012 11:22

BAF a écrit:Snowboarder. J'espère qu'il est à la hauteur de sa réputation.

Je l'ai vu, il y a longtemps. Et si ce film est une belle purge, je ne suis pas certain que ce soit un nanar. J'attends donc ta critique. :D
Avatar de l’utilisateur
DarkCat
Demolition Man
 
Messages: 5277
Inscription:
Mer 17 Sep 2008 15:00

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede Pierrebrrr le Jeu 2 AoĂ» 2012 12:54

N'en déplaise aux critiques qui dégainent un pseudo anti-conformisme empêchant de regarder ce qui se passe à l'écran dès qu'un logo Disney pointe ses courbes, Rebelle, le dernier Pixar, est un magnifique conte filial, qui ose se consacrer à ses personnages, sacrifiant des scènes d'action qui seraient artificielle au profit d'un rythme dicté par la seule histoire. Si l'expérimentation narrative au sommet dans Up et Wall-E est ici mise en vieille, qu'on ne s'y trompe pas: nous sommes bien face à un film d'auteur- oui, fabriqué par plus de 300 personnes- dont l'objet est la relation d'une adolescente et et de sa mère, et il on regarde ébahi avec quelle grâce les animateurs ont donné vie à Merida, aux expressions et à la gestuelle, si elle reste ancrée dans la tradition survitaminée américaine, est désarmante de justesse et d'expressivité.

Peut-être faut-il élever soi-même des enfants, et en particulier une fille, ou avoir un souvenir vif des conflits de son adolescence pour comprendre profondément le film, mais c'est aussi l'indice de sa réussite: Rebelle n'est pas un film tout public, c'est un film familial, et même un film sur la famille. Quant à voir dans sa conclusion une ode conformiste à des valeurs dont il faudrait se défier, j'avoue ne pas comprendre: il n'y a ici rien de plus sucré ou malhonnête que dans toutes les autres productions du studio.
Il faut regarder en détail: à la fin du récit, Mérida ne plie pas: elle se réconcilie et chacune à fait un pas vers l'autre.


Inutile de dire que par ailleurs, le film, s'il est bien dans les clous plastiquement, est très beau, et contre toute attente, la musique de Doyle, dans un registre très balisé aussi, est formidable et émouvante à souhait.
"Le cinéma, c'est comme l'amour, quand c'est bien fait, c'est merveilleux, quand c'est mal fait, c'est un petit peu merveilleux aussi." S.Donen

Revoir 1982: chaque jour, la chronique d'un film fantastique produit en 1982:http://trainfantome.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
Pierrebrrr
Raggedy Man
 
Messages: 2537
Inscription:
Ven 26 Mar 2010 14:49

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede Edern le Jeu 2 AoĂ» 2012 12:59

BAF a écrit:Le nanar n'est pas que français, heureusement d'ailleurs.

Oh oui, je sais bien ! C'est juste qu'il y a des centaines de gens sur Internet qui s'occupent déjà des nanars américains (ou anglophones en tout cas), et qu'à part Nanarland, peu sont ceux qui s'aventurent vraiment dans le monde des nanar "made in france".
Ce flim n'est pas un flim sur le cyclimse.
Merci de votre compréhension
Avatar de l’utilisateur
Edern
Illustrated Man
 
Messages: 3414
Inscription:
Ven 12 Sep 2008 10:31
Localisation: Cobra Island

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede BAF le Jeu 2 AoĂ» 2012 21:17

Ce que tu dis là Edern demande réflexion en effet. Pour l'instant, mes amis ne me conseillent que du made in France. Mais je ne m'interdis pas de faire quelques nanars étrangers (pas seulement américains).

A l'attention de DarkCat, je viens de me farcir Snowboarder. Tu as effectivement raison, on ne peut pas dire que ce film soit un nanar. Mais, il a suffisamment de tares et de séquences sidérantes pour que je puisse en parler. J'ai notamment bien rigolé devant le thème du méchant Josh Hatterssen, une sorte de jingle absolument ridicule qui, associé au froncement de sourcils dudit Josh, décrédibilise totalement le personnage. A part ça, je n'aurai qu'un nombre à dire : 1440 !
Avatar de l’utilisateur
BAF
Rain Man
 
Messages: 261
Inscription:
Ven 14 Oct 2011 20:16

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede DarkCat le Ven 3 AoĂ» 2012 15:06

BAF a écrit:A part ça, je n'aurai qu'un nombre à dire : 1440 !

C'est quoi ? Le nombre de fois où tu as pensé à brûler ce film pendant que tu le regardais ? :lol:
Avatar de l’utilisateur
DarkCat
Demolition Man
 
Messages: 5277
Inscription:
Mer 17 Sep 2008 15:00

Films... j"aime ou j'aime pas

Nouveau messagede DarkCat le Ven 3 AoĂ» 2012 18:04

Bad Ass - C'est sans prétention et couillon, mais ça fait du bien. Le genre de film qui renvoie directement dans les années 80 (avec en prime le final de Red Heat :lol: ). Mais j'attends toujours Danny Trejo dans une vrai bonne comédie, le bonhomme ayant clairement un potentiel.
Et en plus, c'est plus drôle que "Jack et Jill", mais de toute façon la barre n'était pas haute. :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
DarkCat
Demolition Man
 
Messages: 5277
Inscription:
Mer 17 Sep 2008 15:00

PrécédentSuivante

Retourner vers Cinéma & TV

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 3 invités