Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Discussions autour de l'actualité du grand et du petit écran

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Pierrebrrr le Mar 22 Mai 2012 11:04

Les cinq premières minutes du film sont visibles. On sera partagé entre la beauté picturale sans faille, le professionnalisme du filmage- difficile de parler de mise en scène, la réinterprétation intriguante du conte (la femme prisonnière ????) et un sentiment permanent de déjà vu. ça ressemble drôlement à du Zack Snyder de Fantasy ? Au pire, il semble que nous soyons parti pour 2 heures d'un magnifique livre d'images. Il y a pire comme programme...

Une rose rouge, des enfants taquins, une pie recueillie, une pomme entamée, une bataille rangée, des adversaires surprenants, une prisonnière qui le vaut bien. En moins de cinq minutes. En allemand.
"Le cinéma, c'est comme l'amour, quand c'est bien fait, c'est merveilleux, quand c'est mal fait, c'est un petit peu merveilleux aussi." S.Donen

Revoir 1982: chaque jour, la chronique d'un film fantastique produit en 1982:http://trainfantome.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
Pierrebrrr
Raggedy Man
 
Messages: 2656
Inscription:
Ven 26 Mar 2010 14:49

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Apocaly le Mar 22 Mai 2012 16:19

Sa ressemble surtout à un mélange du Robin Hood de Scott (la bataille sur la plage) et du Prince Caspian. Je l'attend ce film, pour un premier film sa à l'air bien fait, par contre je reste réservé sur la réalisation.
Apocaly
Wrong Man
 
Messages: 540
Inscription:
Sam 9 Juil 2011 16:41

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Wyatt Earp le Mer 23 Mai 2012 01:18

Pierrebrrr a écrit:Les cinq premières minutes du film sont visibles. On sera partagé entre la beauté picturale sans faille, le professionnalisme du filmage- difficile de parler de mise en scène, la réinterprétation intriguante du conte (la femme prisonnière ????) et un sentiment permanent de déjà vu. ça ressemble drôlement à du Zack Snyder de Fantasy ? Au pire, il semble que nous soyons parti pour 2 heures d'un magnifique livre d'images. Il y a pire comme programme...

Une rose rouge, des enfants taquins, une pie recueillie, une pomme entamée, une bataille rangée, des adversaires surprenants, une prisonnière qui le vaut bien. En moins de cinq minutes. En allemand.


Le film ressemble beaucoup plus à du Scott (et à Game of Thrones) qu'à du Snyder. Et pour un premier long, ça a vraiment de la gueule...
Avatar de l’utilisateur
Wyatt Earp
Hitman
 
Messages: 4526
Inscription:
Sam 13 Sep 2008 12:24
Localisation: paris

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Apocaly le Jeu 31 Mai 2012 17:26

Wyatt Earp a Ă©crit:
Pierrebrrr a écrit:Les cinq premières minutes du film sont visibles. On sera partagé entre la beauté picturale sans faille, le professionnalisme du filmage- difficile de parler de mise en scène, la réinterprétation intriguante du conte (la femme prisonnière ????) et un sentiment permanent de déjà vu. ça ressemble drôlement à du Zack Snyder de Fantasy ? Au pire, il semble que nous soyons parti pour 2 heures d'un magnifique livre d'images. Il y a pire comme programme...

Une rose rouge, des enfants taquins, une pie recueillie, une pomme entamée, une bataille rangée, des adversaires surprenants, une prisonnière qui le vaut bien. En moins de cinq minutes. En allemand.


Le film ressemble beaucoup plus à du Scott (et à Game of Thrones) qu'à du Snyder. Et pour un premier long, ça a vraiment de la gueule...


Vous l'avais vu ? C'est une réussite donc ? Moi, j'espère voir une aussi belle réussite que Narnia 2.
Apocaly
Wrong Man
 
Messages: 540
Inscription:
Sam 9 Juil 2011 16:41

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Pierrebrrr le Jeu 31 Mai 2012 19:39

Mais c'est nul Narnia 2.
"Le cinéma, c'est comme l'amour, quand c'est bien fait, c'est merveilleux, quand c'est mal fait, c'est un petit peu merveilleux aussi." S.Donen

Revoir 1982: chaque jour, la chronique d'un film fantastique produit en 1982:http://trainfantome.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
Pierrebrrr
Raggedy Man
 
Messages: 2656
Inscription:
Ven 26 Mar 2010 14:49

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Misquamacus le Jeu 31 Mai 2012 22:54

Pire : c'est Ă  ch... Et que dire du 3 ! Narnia c'est de la daube en barre.
« Je ne connais pas la moitié d’entre vous autant que je le voudrais et j’aime moins de la moitié d’entre vous à moitié moins que vous ne le méritez ! »
Avatar de l’utilisateur
Misquamacus
Illustrated Man
 
Messages: 3398
Inscription:
Mar 16 Sep 2008 10:34

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Apocaly le Ven 1 Juin 2012 02:08

Misquamacus a Ă©crit:Pire : c'est Ă  ch... Et que dire du 3 ! Narnia c'est de la daube en barre.


:lol: :lol: C'EST PAS NUL NARNIA 2 !!! Narnia 3 par contre, on dirait du Pirates des Caraïbes 2 avec une tête à claque qui ce transforme en dragon. Narnia façon hein, c'est du sous-Seigneur des Anneaux, comme les livres. Mais Blanche-Neige sa ressemble quand même visuellement.
Apocaly
Wrong Man
 
Messages: 540
Inscription:
Sam 9 Juil 2011 16:41

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Wyatt Earp le Ven 1 Juin 2012 09:18

Pierrebrrr a Ă©crit:Mais c'est nul Narnia 2.


Carrément pas ! Le 1er et le 3e, je veux bien, mais le 2 est une très belle réussite dans son genre.
Avatar de l’utilisateur
Wyatt Earp
Hitman
 
Messages: 4526
Inscription:
Sam 13 Sep 2008 12:24
Localisation: paris

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Wyatt Earp le Ven 1 Juin 2012 09:19

Apocaly a Ă©crit:
Wyatt Earp a Ă©crit:
Pierrebrrr a écrit:Les cinq premières minutes du film sont visibles. On sera partagé entre la beauté picturale sans faille, le professionnalisme du filmage- difficile de parler de mise en scène, la réinterprétation intriguante du conte (la femme prisonnière ????) et un sentiment permanent de déjà vu. ça ressemble drôlement à du Zack Snyder de Fantasy ? Au pire, il semble que nous soyons parti pour 2 heures d'un magnifique livre d'images. Il y a pire comme programme...

Une rose rouge, des enfants taquins, une pie recueillie, une pomme entamée, une bataille rangée, des adversaires surprenants, une prisonnière qui le vaut bien. En moins de cinq minutes. En allemand.


Le film ressemble beaucoup plus à du Scott (et à Game of Thrones) qu'à du Snyder. Et pour un premier long, ça a vraiment de la gueule...


Vous l'avais vu ? C'est une réussite donc ? Moi, j'espère voir une aussi belle réussite que Narnia 2.

C'est mieux.
Avatar de l’utilisateur
Wyatt Earp
Hitman
 
Messages: 4526
Inscription:
Sam 13 Sep 2008 12:24
Localisation: paris

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Pierrebrrr le Mer 13 Juin 2012 22:07

J'avais vraiment envie de l'aimer, ce Blanche-Neige. [dead] Mais c'est vraiment mauvais.

Si on est méchant, on peut y voir un fan-film de la trilogie Lord of the Rings avec un budget démesuré. Car si les "influences" (il vaudrait mieux parler de repompage, tout simplement) sont nombreuses, c'est surtout la trilogie de Jackson qui sert de garde-manger à toute la troupe de Sanders, du costumier au scénariste, en passant par une Charlize aussi sobre que Christopher Lee en Saroumette. Oui, les images sont belles, oui, il y a parfois quelque chose qui vibre lorsque la caméra donne l'impression de capter un moment authentique, qu'il, s'agisse d'un rayon de soleil sur le visage d'une actrice ou d'une ombre voilant un regard, mais ces images on les a vues mille fois ailleurs-la narration est presque catastrophique, la mise en scène décroche dès qu'il faut s'attaquer à quelque chose d'un peu pointu- un combat à mains nues ou un duel à l'épée, par exemple.

Tout pourrait être pardonné s'il y avait à la caméra quelqu'un qui souhaite imprimer sa marque à un film, ou faire vraiment une relecture de Blanche-Neige, mais Sanders prouve 3 fois par bobine qu'il ne comprends rien au conte (mais vraiment rien du tout ! il n'a pas l'air au courant, par exemple,que Blanche-Neige c'est un conte qui évoque le passage d'une petite fille à l'état de Femme sexuellement désirable) et est incapable de montrer ses acteurs comme des personnages vraiment vivants. Tous participent à une vision d'un manichéisme tel qu'il en devient impossible de trouver la moindre incarnation à tout ça. Certains cinéastes peuvent faire exister des personnages- même convenus en 3 plans- Sanders n'y parvient pas en 200 et avec des kilomètres de dialogues sur-explicatifs.

Bien sûr, on voudrait que ça ressemble à Legend. Legend s'ouvre sur une séquence envoutante, sans dialogue et dont les émotions sont confiées à la musique de Goldsmith.
Dans Blanche-Neige et le chassuer, une vois off insipide nous débite ce que les images nous racontent déjà, nappées par la bouillie de JNH (désolé !) d'où surnage à peine un joli piano. Consternant, malheureusement.
"Le cinéma, c'est comme l'amour, quand c'est bien fait, c'est merveilleux, quand c'est mal fait, c'est un petit peu merveilleux aussi." S.Donen

Revoir 1982: chaque jour, la chronique d'un film fantastique produit en 1982:http://trainfantome.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
Pierrebrrr
Raggedy Man
 
Messages: 2656
Inscription:
Ven 26 Mar 2010 14:49

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Wyatt Earp le Jeu 14 Juin 2012 00:50

Pierrebrrr a écrit: Sanders prouve 3 fois par bobine qu'il ne comprends rien au conte (mais vraiment rien du tout ! il n'a pas l'air au courant, par exemple,que Blanche-Neige c'est un conte qui évoque le passage d'une petite fille à l'état de Femme sexuellement désirable) et est incapable de montrer ses acteurs comme des personnages vraiment vivants.

Bon, déjà, Sanders, il illustre, c'est un film de producteur, et puis le "passage" dont tu parles est un peu au coeur de la relation entre Stewart et Hemsworth, et donc du film... qui d'ailleurs est magnifique dans la scène où il parle à Blanche Neige endormie.
Avatar de l’utilisateur
Wyatt Earp
Hitman
 
Messages: 4526
Inscription:
Sam 13 Sep 2008 12:24
Localisation: paris

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede BAF le Jeu 14 Juin 2012 12:02

Bon, si Pierrebrrr n'a pas aimé le film, cela signifie que je vais l'apprécier. Allez hop, direction mon cinéma de quartier.
Avatar de l’utilisateur
BAF
Rain Man
 
Messages: 268
Inscription:
Ven 14 Oct 2011 20:16

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Pierrebrrr le Jeu 14 Juin 2012 13:25

Bon, déjà, Sanders, il illustre, c'est un film de producteur

Bien sûr. ça explique en partie l'echec artistique du film.
le "passage" dont tu parles est un peu au coeur de la relation entre Stewart et Hemsworth,

Relation... le mot est un peu fort. Tu arrive vraiment à être ému et touché par ce qui se passe là-dedans toi ? tu trouves vraiment que ça vas chercher des émotions que des vrais êtres humains ressentent ? La façon dont la culpabilité du chasseur est montrée est tellement niaise... De quoi, peut-il bien s'en vouloir vraiment ? Pour qu'on éprouve quelque chose pour un personnage qui culpabilise, il faudrait que le réalisateur nous donne des éléments pour qu'on le sente vraiment coupable, non ? J'y pense parce que ça me passe par la tête, mais un personnage comme celui de Ben Affleck dans The Town, tout en restant dans un certain cliché viril qu'on peut apprécier a quand même autrement plus d'ambiguïté et d'humanité non ? Et dans sa relation avec la "femme interdite" aussi, quand elle se sent trahie, il se passe quelque chose. A aucun moment, dans le film de Sanders, on ne croit vraiment que Le Chasseur accompagne Blanche Neige simplement pour une récompense.

Et puis le film repompe Le Seigneur des Anneaux à un point tel (bon sang il y a même deux nains qui font une sorte de concours de bravoure comme Legolas et Gimli !) que ça m'a rapidement plus que géné.
En fait, si j'en veux au film (enfin, ça m'empêche pas de dormir non plus) c'est qu'il représente le pire du système hollywoodien: aucun point de vue, aucune démarche artistique autre que de répondre au désir (supposé) des spectateurs, en retirant tout ce qui dans le récit dépasse, dérange, sors du moule. A aucun moment, je ne sens l'envie de Sanders de nous dire quelque chose de son propre regard sur le monde qui l'entoure. Je préfèrerais toujours le film bancal d'un artiste qui continue de mettre en scène ce qu'il a dans les tripes (Alice Au pays des merveilles, par exemple, oui) que le produit fabriqué sur mesure par un mercenaire qui n'a rien à raconter.

Pour en revenir à Legend... Là aussi, on a un contexte manichéen. En soit, pourquoi pas. Ce manichéisme, Scott va l'utiliser d'une manière élégante: il en fait un principe plastique, et même photographique: c'est la lumière que les héros doivent parvenir à faire venir jusqu'à l'antre de Darkness. C'est aussi une illustration du principe photographique du cinéma: il s'agit, d'une certaine façon, de transformer Darkness en image (en l'éclairant, c'est à dire en le "filmant"), et par la même d'anénantir son pouvoir. Autrement dit, faire de son cauchemar une image pour vaincre la peur qu'il, provoque. Soit, aussi, la définition du conte de fée. Voilà un cinéaste !

Rien, à la fin de Blanche-Neige n'a de sens, d'un point de vue plastique: Ces monstres fait d'aiguille de pierre, que représentent-ils ? le duel entre Blanche-Neige et la Reine, à quoi se résumé-t-il ? A la botte que lui a appris le chasseur ??? C'est une pure idée de scénariste à la petite semaine,ça, pas une idée de cinéaste ! J'avais même cru, à la fin, que ça allait se réveiller et que Blanche-Neige allait vaincre la Reine en lui faisant couler dessus le sang d'une blessure (qu'elle s'infligerait peut être elle même...), sang qui aurait l'effet sur la Reine d'un acide. ça aurait eu plus de résonnance que le mano à mano auquel on a droit... D'autant plus qu'on a bien pris la peine de nous montrer l'invulnérabilité de la reine.

qui d'ailleurs est magnifique dans la scène où il parle à Blanche Neige endormie.

Admettons...si ça a marché pour toi tant mieux. Mais franchement, bien jouer une scène comme ça, ça n'a rien d'un exploit quand même. C'est l'habituelle scène payante de la grosse brute qui fend l'armure... on y a droit dans tous les films d'épées avec des gars qui froncent les sourcils.
"Le cinéma, c'est comme l'amour, quand c'est bien fait, c'est merveilleux, quand c'est mal fait, c'est un petit peu merveilleux aussi." S.Donen

Revoir 1982: chaque jour, la chronique d'un film fantastique produit en 1982:http://trainfantome.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
Pierrebrrr
Raggedy Man
 
Messages: 2656
Inscription:
Ven 26 Mar 2010 14:49

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Wyatt Earp le Jeu 14 Juin 2012 16:29

Pierrebrrr a Ă©crit:
le "passage" dont tu parles est un peu au coeur de la relation entre Stewart et Hemsworth,

Relation... le mot est un peu fort. Tu arrive vraiment à être ému et touché par ce qui se passe là-dedans toi ? tu trouves vraiment que ça vas chercher des émotions que des vrais êtres humains ressentent ?
Et puis le film repompe Le Seigneur des Anneaux à un point tel (bon sang il y a même deux nains qui font une sorte de concours de bravoure comme Legolas et Gimli !) que ça m'a rapidement plus que géné.

le duel entre Blanche-Neige et la Reine, à quoi se résumé-t-il ? A la botte que lui a appris le chasseur ??? C'est une pure idée de scénariste à la petite semaine,ça, pas une idée de cinéaste !

qui d'ailleurs est magnifique dans la scène où il parle à Blanche Neige endormie.

Admettons...si ça a marché pour toi tant mieux. Mais franchement, bien jouer une scène comme ça, ça n'a rien d'un exploit quand même. C'est l'habituelle scène payante de la grosse brute qui fend l'armure... on y a droit dans tous les films d'épées avec des gars qui froncent les sourcils.


Oui, le regard du Chasseur sur une jeune fille qui devient une femme puis une icône inaccessible sans qu'il ait eu le temps de la sau...euh, de lui déclarer sa flamme (vu que quand il le fait, elle roupille) m'a touché, même si l'esquisse du triangle amoureux recycle Star Wars (Blanche Neige/Leia, William/Luke, le Chasseur/Han Solo). Il m'a également beaucoup ému dans la scène où il finit par lui parler dans le sens où Hemsworth, acteur pour qui j'ai une grande sympathie, y révèle une palette de jeu insoupçonnée.
Quant à pomper LOTR, vu l'univers et ses personnages, difficile de ne pas y penser, mais c'est loin d'être celui qui est le plus cité.
Avatar de l’utilisateur
Wyatt Earp
Hitman
 
Messages: 4526
Inscription:
Sam 13 Sep 2008 12:24
Localisation: paris

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Apocaly le Sam 16 Juin 2012 22:51

Très déçu :( On dirait un best of des gros succès du cinéma fantastique comme "Le Seigneur des Anneaux" (sans lui arriver à la cheville), et surtout des "Narnia" (en moins enfantin) mais le problème, ce que les dialogues sont encore moins bon que dans les Narnia et les personnages pas vraiment captivant. Puis franchement, Kristen Stewart plus belle que Charlize Theron :lol:

Par contre, la musique de JNH est excellente et le visuel est magnifique, pour un premier film sa de la gueule, mais manque d'âme dans ce film. Bref déçu ! Pas mauvais, sa reste divertissant.
Apocaly
Wrong Man
 
Messages: 540
Inscription:
Sam 9 Juil 2011 16:41

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Lepithec le Dim 17 Juin 2012 21:36

Pour ma part, je partage l'enthousiasme de Wyatt. On pense beaucoup à LEGEND, à WILLOW et bien sûr au SEIGNEUR DES ANNEAUX (la manière d'utiliser les plans larges ou de faire certaines scènes plus intimes notamment la chanson autour du feu avec les nains, mine de rien ça enrichit le film). Mais j'ai surtout beaucoup pensé à Shyamalan pour l'atmosphère et les personnages, et notamment celui de Kristen Stewart, très mélancolique comme tous les personnages de Shyamalan. Et étant fan du cinéaste (envers et contre tous !), cela m'a touché. La musique de JNH, excellente, n'est y est sûrement pas étrangère, aussi. Mine de rien je trouve le propos du film assez féministe, les personnages masculins sont vraiment en second plan, c'est un beau parti pris pour le conte de Blanche Neige qui à la base (surtout la version Disney) est très macho. Le seul truc qui m'a un tant soit peu choqué est l'hommage à PRINCESSE MONONOKE, franchement visible, mais bon, ça reste "joli", ça passe.
Avatar de l’utilisateur
Lepithec
Wrong Man
 
Messages: 749
Inscription:
Dim 21 Sep 2008 12:01
Localisation: Paris

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Gizmo le Lun 18 Juin 2012 07:21

Franchement j'ai beaucoup aimé ce BLANCHE NEIGE et les nombreuses références à d'autres films du genre m'ont au contraire fait bien plaisir : nottement la séquence Mononoke/Legend est une belle réussite et m'a vraiment touché. On est très loin des truc indigeste à la Narnia et c'est une bonne façon de patienter pour le Hobbit de Jackson.
... et une très bonne musique de JNH après celle correcte de Hunger Games
Avatar de l’utilisateur
Gizmo
Elephant Man
 
Messages: 386
Inscription:
Lun 29 Sep 2008 15:22

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Liquid Snake le Lun 18 Juin 2012 07:37

Perso, j'ai trouvé ça très mauvais.

- Pour faire simple : seul Charlize Theron justifie la vision de ce truc, son personnage étant le seul à disposer d'une personnalité et d'un minimum de charisme.

- Le reste est catastrophique : les personnages sont creux (Blanche-Neige et le Prince ne servent vraiment à rien), les dialogues sont ridicules (le speech de Blanche-Neige après sa résurrection est risible au possible et l'on ne pourra pas dire que l'absence de charisme de Stewart en est le seul responsable), les incohérences pullulent tant et si bien qu'on a l'impression d'être pris pour un imbécile par le scénariste (sous prétexte que c'est un conte de fées, on te balance des trucs qui n'ont pas de sens et qu'on te demande de gober sans discuter : le coup du cheval blanc sur la plage était génial sur ce coup, le perso de Bob Hoskins aussi...)
Liquid Snake
Elephant Man
 
Messages: 338
Inscription:
Dim 3 Oct 2010 11:36

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Lepithec le Lun 18 Juin 2012 22:32

on te balance des trucs qui n'ont pas de sens et qu'on te demande de gober sans discuter


Tu es vraiment de mauvaise foi, car c'est un peu le genre qui veut cela : des films comme LEGEND, WILLOW, L'HISTOIRE SANS FIN ou dans un registre plus cheap, LABYRINTH, sont truffés de trucs comme ça, et ça ne leur empêche pas d'avoir du charme. Mais peut-être simplement que ce genre de film n'est pas ta tasse de thé (et ça peut se comprendre)...

Je précise que je n'aime pas du tout NARNIA, même si comme Wyatt je trouve le 2 pas trop mal (surtout la musique de HGW, bien meilleure que le premier opus). Mais s'il y a eu un 3, je ne l'ai pas vu (et pas envie)...
Avatar de l’utilisateur
Lepithec
Wrong Man
 
Messages: 749
Inscription:
Dim 21 Sep 2008 12:01
Localisation: Paris

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Liquid Snake le Mar 19 Juin 2012 07:31

Sur ce coup, je ne pense vraiment pas être de mauvaise foi : dans un film, on te présente un monde avec des règles et des personnages qui interagissent en son sein (chose extrêmement bien faite dans Excalibur).

Le gros problème de ce film est qu'il veut passer pour mature et sérieux mais qu'il ne justifie absolument pas ce qu'il raconte :

- Blanche Neige est enfermée gamine pendant 8 ans dans une cellule (On se demande d'ailleurs pourquoi la Reine ne l'a pas éliminé tout de suite mais bon...) et quand elle sort, tout le monde la reconnaît (Bob Hoskins sait qu'elle est de sang royal et qu'elle est prédestinée alors qu'il est aveugle et qu'il n'est dit nul part qu'il est doué d'un quelconque pouvoir de divination)!
- Blanche Neige tombe sur un cheval blanc qui l'attend tranquillement sur la plage : le cheval n'est pas magique et n'est envoyé par personne, c'est juste une facilité scénaristique (que ferait-il là sinon?).
- On passe 10 bonnes minutes Ă  vouloir te faire croire que la mort d'un personnage est triste alors que tu viens de la rencontrer il y a 5 minutes...
- La relation entre Blanche-Neige et le Chasseur est à peine esquissée et celui-ci se découvre des sentiments forts pour elle (il ne lui en faut pas beaucoup...).
- Pendant le combat final, Blanche-Neige qui n'a jamais tenu un couteau de sa vie arrive à se la jouer Xena la guerrière! Elle regarde aussi bêtement ses camarades se faire tailler en pièces par les pièges de la Reine sans rien dire...

Reconnais qu'on te demande quand même une sacrée "suspension of disbelief" sur ce coup!

J'aime beaucoup la Fantasy (Conan the Barbarian, Excalibur, The Lord of The Rings, Beowulf, Game of Thrones, The Witcher, Berserk) mais tu ne peux pas faire l'impasse sur les défauts d'un film qui s'inspire aussi lourdement des ténors du genre et qui essaye de passer pour mature, ce n'est juste pas possible.
Liquid Snake
Elephant Man
 
Messages: 338
Inscription:
Dim 3 Oct 2010 11:36

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Leary le Mar 19 Juin 2012 22:04

on te balance des trucs qui n'ont pas de sens et qu'on te demande de gober sans discuter


C'est curieux parce que c'est ce que j'ai tendance à reprocher à ce genre de film, où les enjeux me semblent fortement réduits car on sait que n'importe quelle situation peut être réglée d'un seul coup de baguette magique (qui traduit effectivement souvent une certaine facilité scénaristique), mais ici rien de tel ne m'a gêné.
On comprend très rapidement (et de manière très explicite dans la scène du grand cerf blanc) que Blanche neige est la clef d'un retour à l'équilibre naturel des choses, une sorte de messie. Rien de choquant alors, à ce qu'elle reçoive un coup de pouce de ces forces positives malmenées (les oiseaux qui la guident, le cheval blanc qui l'aide à s'enfuir). Tu as tort de dire que ces éléments ne sont "envoyés par personne". Le propre du messie est aussi d''exercer un attrait fort et une fascination sur les gens qu'il rencontre, et qui savent immédiatement reconnaître en lui cette qualité messianique. C'est cette force que ressentent, le troll, le nain aveugle, et à laquelle le chasseur n'est pas non plus insensible (et puis bon, elle est quand même mignonne Kristen).
Quant au combat final, l'histoire (légendée ou pas) regorge de personnages devenus des guerriers alors que rien ne les y préparait, au premier rang desquels on trouve Jeanne d'Arc, référence explicite du film.

Bref, pour ma part je n'y ai pas vu des défauts. Peut-être parce que je n'en attendais rien, j'ai même beaucoup apprécié cette relecture du conte et du dessin animé à travers le prisme de l'heroic fantasy. J'ai trouvé la direction artistique magnifique, et le tout sans niaiserie (la partie dans la forêt enchantée, qui aurait pu être casse gueule, au contraire a su (res)susciter en moi un peu d'émerveillement enfantin). Seules quelques petites longueurs et une musique de Newton howard en mode media venture sont venues perturber à quelques courtes reprises le bon moment que j'ai passé.
Avatar de l’utilisateur
Leary
Yes Man
 
Messages: 141
Inscription:
Ven 30 Avr 2010 00:01

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Rik Spoutnik le Dim 24 Juin 2012 12:01

Le seul intérêt du truc est la prestation de Charlize Theron. Je pense pas que la reine soit foncièrement mauvaise. Elle veut juste prendre sa revanche sur un destin pas très joyeux. Je trouve son frère bien plus pervers, constamment brimé par sa soeur, il n'en est que plus dangeureux.
Rik Spoutnik
Yes Man
 
Messages: 118
Inscription:
Dim 26 Oct 2008 14:18

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Biguimot le Mar 26 Juin 2012 10:02

Pas vu le film, et j'ai pas envie (en tout cas pas au ciné) pour ce simple fait: Kristen Stewart plus belle que Charlize Theron? La blague....
J'ai le tartare qui glisse!!

C'est pas faux
Avatar de l’utilisateur
Biguimot
Little Big Man
 
Messages: 980
Inscription:
Mer 15 Oct 2008 16:45
Localisation: Paris

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede BAF le Mer 27 Juin 2012 18:52

Je ne pensais pas écrire cela un jour, mais je suis entièrement d'accord avec Pierrebrrr. Certes le film a de la gueule plastiquement parlant, mais dès qu'on observe la mise en scène de plus près, c'est déjà nettement moins reluisant, surtout quand il s'agit des scènes d'action qui sont difficiles à suivre sur grand écran. Le pire, et Pierrebrrr l'a parfaitement souligné, le film accumule les références et les clichés à tel point qu'il en oublie d'avoir une existence propre. Dommage, car j'ai vraiment cru pendant 30 minutes que le film me procurerait un agréable moment.
Avatar de l’utilisateur
BAF
Rain Man
 
Messages: 268
Inscription:
Ven 14 Oct 2011 20:16

Blanche Neige et le Chasseur- Rupert Sanders-2012

Nouveau messagede Misquamacus le Jeu 28 Juin 2012 00:57

Pas vu non plus. mes enfants si, via la fête du cinéma. Verdict : moyen mais Kristen Stewart plombe le film en jouant comme une serpillière (je cite, hein...) Mon grand a trouvé un côté Mononoké, ma grande un côté Legend un peu cucu la praline.
« Je ne connais pas la moitié d’entre vous autant que je le voudrais et j’aime moins de la moitié d’entre vous à moitié moins que vous ne le méritez ! »
Avatar de l’utilisateur
Misquamacus
Illustrated Man
 
Messages: 3398
Inscription:
Mar 16 Sep 2008 10:34

Suivante

Retourner vers Cinéma & TV

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités