La trilogie BEFORE de Richard Linklater

Discussions autour de l'univers de la vidéo et du home cinéma

La trilogie BEFORE de Richard Linklater

Nouveau messagede Lee Van Cleef le Dim 27 Sep 2020 15:35

C'est une histoire vieille comme le monde. Un garçon et une fille se rencontrent au bon vouloir du hasard, ils sympathisent sans tergiverser, devisent dans la joie et la bonne humeur, se confient leurs rêves l'un à l'autre avec l'innocence des habitants de l'Eden, ils rient, sourient à n'en plus finir, le coeur gonflé d'allégresse, et quelque chose finit par se substituer à leur immédiate complicité dans les regards dont ils se couvent... Là où cette petite tranche de vie s'étale généreusement sur plusieurs semaines, plusieurs mois, si ce n'est d'avantage sous l'égide de cinéastes désireux d'observer la douce éclosion des sentiments, Richard Linklater imagine l'idylle entre ses jeunes héros, Jesse et Céline, comme un compte à rebours où la tendre flânerie doit s'accommoder bon an mal an de la conscience aigüe des heures qui filent. Vienne est accueillante, avec ses petites ruelles de carte postale et ses affables autochtones qui, jusqu'à une diseuse de bonne aventure croisée à la terrasse d'un café, savent tous parler anglais, mais nos deux tourtereaux n'ont qu'une unique journée devant eux. Alors ils décident de vivre cette aventure en envoyant bouler toute arrière-pensée, toute inhibition bégueule — et la caméra de Linklater de caresser l'attendrissant émoi avec beaucoup de simplicité, en témoin pudique plutôt qu'en prima donna ayant tout pouvoir.

Ils sont nombreux, hélas, les films qui, après nous avoir aguiché à distance des années durant, ne nous abandonnent finalement que l'âcre goût de la déception collé au palais. Quand trépassent les vils tentateurs, d'avoir farci notre tête de trop de chimères... Mais d'abattement et de haussements d'épaules fatalistes, il n'y eut point pour le vieux Van Cleef au sortir du visionnage de Before Sunrise. J'attendais beaucoup du film de Linklater, intronisé à l'unanimité parmi les histoires d'amour qui se lovent dans un pli de notre cerveau pour ne jamais plus s'en extraire, et il ne m'a pas donné la moindre raison de déchanter. Il se dégage des déambulations de Jesse et Céline en terrain si pittoresque qu'il pourrait n'être que le fruit d'un dépliant touristique, de leur babil tellement inconséquent en apparence (la vie, l'amour, les vaches...), un charme que l'on ne tenterait qu'en vain de décrire. La vivacité pétillante de l'écriture, souvent à deux doigts de sombrer dans la guimauve, mais s'en gardant toujours par d'habiles entrechats, l'explique largement — la superbe alchimie entre les interprètes principaux itou. Julie Delpy est irrésistible de fraicheur, pareille à une fleur des champs ondulant de tous ses pétales soyeux sous une petite bise amicale. Quant à Ethan Hawke, séduisant gamin au sourire inaltérable, il n'a décidément pas eu la carrière qu'il méritait. Le grand "petit" film par excellence, qui m'a conquis en un tournemain, et me rend déjà impatient de prendre à bras-le-corps sa suite, Before Sunset, tournée dix ans plus tard.
Avatar de l’utilisateur
Lee Van Cleef
Inside Man
 
Messages: 10122
Inscription:
Ven 28 Nov 2008 19:31

La trilogie BEFORE de Richard Linklater

Nouveau messagede Lee Van Cleef le Jeu 1 Oct 2020 17:56

Si l'envie était un acide sulfurique, sans doute ne resterait-il du vieux Van Cleef que son katana soudain déconfit de se trouver orphelin et la breloque en argent éraflé qui tintinnabule à son cou. Car voyez-vous, une bien peu noble jalousie me consume à l'encontre des convertis de la première heure, ces chanceux qui découvrirent Before Sunrise à l'époque de sa sortie, dans le courant des années 90, puis qui se régalèrent de sa suite dix ans plus tard avec, tatouées sur le visage, les inéluctables marques du temps auxquelles personne ne peut espérer se soustraire. Céline et Jesse, quoique très jeunes encore, ont vieilli eux aussi, comme l'attestent l'imperceptible début de poches sous ses yeux à elle et les plis qui zèbrent son front à lui. Une petite éternité après la nuit viennoise magique qui les vit se rencontrer et s'aimer, le hasard (et peut-être également un léger coup de main donné par Jesse, qui n'a jamais oublié) les pousse à nouveau l'un vers l'autre, cette fois dans un Paris ensoleillé où il fait bon musarder. Pas plus qu'en Autriche néanmoins, Céline et Jesse ne prendront le temps d'une innocente promenade : un vif sentiment d'urgence les étreint comme naguère, mu par la conviction à demi avouée en leur for intérieur que l'histoire, s'ils laissent filer cette seconde journée sans rien tenter pour la retenir, ne bégaiera plus d'autre fois.

Ainsi donc, les confessions souvent amères se bousculent à leurs lèvres, la frustration d'une vie qui n'est pas celle qu'on avait souhaitée gâte la joie des retrouvailles, transformant ce qui semblait d'abord n'être qu'un (très agréable) bis repetita de Before Sunrise en un cri d'amour inarticulé. Ce qui ne change pas d'un iota, par contre, c'est le formidable plaisir pris à cheminer de nouveau en compagnie des magnifiques Julie Delpy et Ethan Hawke, le long du sentier caillouteux et occasionnellement traître des sentiments qui peuplent nos coeurs. Vous m'avez entendu me plaindre en exergue de ce que je n'avais eu nul besoin de patienter toute une foutue décennie avant de passer du premier épisode à ce Before Sunset en tous points merveilleux ? Dans le fond, je ne suis pas mécontent d'être capable d'enchaîner au cours des prochains jours avec le numéro trois...
Avatar de l’utilisateur
Lee Van Cleef
Inside Man
 
Messages: 10122
Inscription:
Ven 28 Nov 2008 19:31

La trilogie BEFORE de Richard Linklater

Nouveau messagede Lee Van Cleef le Jeu 15 Oct 2020 21:01

Céline et Jesse ont encore pris dix ans, même s'ils continuent à les porter beau. Enfin, c'est relatif en ce qui le concerne lui, eu égard à son look quelque peu négligé et à sa manière de marcher en traînant des pieds. Mais la complicité de leurs premières rencontres nous apparaît intacte en dépit du mariage, de la marmaille nombreuse et des soucis du quotidien — jusqu'à ce qu'une étincelle, anodine de prime abord, ne mette le feu aux poudres, entraînant une explosion de fiel et de reproches acides dont la virulence est l'apanage des couples au long cours. Tout bien réfléchi, la surprise est relative. C'était même annoncé, au détour d'un bref dialogue citant ostensiblement Viaggio in Italia, soit l'une des plus belles radioscopies d'un couple en crise qu'ait imaginées le cinéma.

Avant d'accoster cet ultime acte, Before Midnight aura peut-être un peu lambiné en chemin, comme si le farniente auquel s'adonnent les personnages sous l'aveuglant soleil de la Grèce avait réussi à engourdir la caméra de Linklater, toujours friande, soit dit au passage, de ces longues marches captées en travelling arrière où l'on papote et papote à satiété. Mais d'une certaine façon, après ce bouquet de discussion oiseuses (et généreusement portées sur la bagatelle) autour de la table d'hôtes accueillants, le règlement de comptes final n'en résonne qu'avec plus de brutale soudaineté. On les savait princiers dans l'expression du trouble amoureux et du désordre charmant des sentiments, Ethan Hawke et Julie Delpy se révèlent tout aussi magnifiques quand le mariage tourne à la bataille sans merci. Leur histoire survivra-t-elle à ces acrimonieux geysers ? Peut-être faudra-t-il patienter un certain nombre d'années avant d'obtenir d'hypothétiques éléments de réponse. Et si ceux-là ne devaient jamais venir, au fond, qu'importe. La trilogie de Richard Linklater resterait un modèle indéboulonnable de love story à multiples facettes, un parangon de charme et d'acuité dramatique. Ceux de mes nobles compagnons qui l'ont déjà visionnée savent de quoi je parle. Quant aux autres, ils sont bénis des dieux noirs et rouges, car le plaisir melliflu de la découverte les attend de pied ferme.
Avatar de l’utilisateur
Lee Van Cleef
Inside Man
 
Messages: 10122
Inscription:
Ven 28 Nov 2008 19:31

La trilogie BEFORE de Richard Linklater

Nouveau messagede Starfe le Jeu 15 Oct 2020 22:26

J'ai vu récemment 2 films de Linklater, A Scanner Darkly et le film qu'il a tourné sur plusieurs années, Boyhood. Je les recommande vivement. Et je note en bonne place dans ma Watch List ces 3 films. Merci Lee.
Toute l'actualité des sorties CD, c'est ici !
Avatar de l’utilisateur
Starfe
Lawman
 
Messages: 5601
Inscription:
Mar 9 Sep 2008 23:30
Localisation: Paris 13

La trilogie BEFORE de Richard Linklater

Nouveau messagede Lee Van Cleef le Sam 17 Oct 2020 19:13

Tout le plaisir était pour moi, mon brave Starfafouille. Et j'escompte bien que tu en prendras à ton tour une part généreuse quand l'heure de la découverte viendra.
Avatar de l’utilisateur
Lee Van Cleef
Inside Man
 
Messages: 10122
Inscription:
Ven 28 Nov 2008 19:31

La trilogie BEFORE de Richard Linklater

Nouveau messagede Marie Dubois le Mer 28 Oct 2020 13:47

J’aimerais voir Boyhood, ou penses-tu que je pourrais le trouver ?
Marie Dubois
Quiet Man
 
Messages: 4
Inscription:
Lun 26 Oct 2020 21:27


Retourner vers DVD & Blu-Ray

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités