Dernières visions

Discussions autour de l'univers de la vidéo et du home cinéma

Dernières visions

Nouveau messagede Lee Van Cleef le Mer 23 Mai 2012 19:19

Il y en a parmi vous, honorables gentlemen, qui ont vu La Ballade de Narayama de Shohei Imamura ? Le film a la réputation d'être d'une profonde crudité, entièrement dominé par la violence des éléments et des passions humaines. Auquel cas, la version beaucoup plus ancienne signée Keisuke Kinoshita, que je viens de découvrir, s'en situe carrément aux antipodes. Incroyablement stylisée, débordante d'idées folles (les traditionnels fondus sont ici remplacés par des décors escamotables, dont des pans entiers s'effacent pour révéler le théâtre d'une nouvelle séquence), la réalisation assume avec un aplomb hors du commun l'artificialité d'un projet intégralement tourné dans de splendides décors de studio. Pour autant, l'ensemble ne tourne à aucun moment à la démonstration de force désincarnée. Loin d'être assujettis à ces constantes fulgurances plastiques, les personnages s'imposent comme des rouages décisifs de la mise en scène en éclaboussant la photo des couleurs (souvent torturées) de leurs états d'âme. Le résultat, je ne le répéterai jamais assez, est absolument stupéfiant.
Avatar de l’utilisateur
Lee Van Cleef
Inside Man
 
Messages: 5802
Inscription:
Ven 28 Nov 2008 19:31

Dernières visions

Nouveau messagede Dadid le Jeu 24 Mai 2012 16:13

Mon cher Van Cleef, je suis dans ton cas : je n'ai vu que la première version, en effet très belle. 8-)
La musique de cinéma c'est du cinéma, c'est de la musique, et encore plus que ça.
Avatar de l’utilisateur
Dadid
Candyman
 
Messages: 2842
Inscription:
Mer 15 Oct 2008 09:33

Dernières visions

Nouveau messagede Lee Van Cleef le Jeu 24 Mai 2012 19:22

Heureux je suis, sans le moindre doute, de constater que l'un de mes illustres camarades a non seulement vu un tel film, mais s'est laissé lui aussi envoûter de bonne grâce. Moult mercis, Dadid, pour ce commentaire apte à plisser mon faciès d'outre-tombe d'un sourire authentique.
Avatar de l’utilisateur
Lee Van Cleef
Inside Man
 
Messages: 5802
Inscription:
Ven 28 Nov 2008 19:31

Dernières visions

Nouveau messagede Pierrebrrr le Dim 27 Mai 2012 23:30

Après avoir bouffé les Muppets, le studio Disney nous les vomit dans le bien nommé Les Muppets-le retour, abomination sans nom, laide, triste, révoltante insulte à la mémoire de Jim Henson. Tout est détestable dans ce film, et parfois gênant au point que j'en fut rapidement mal à l'aise: il faut voir pour le croire le couple que forme le héros avec une jeune enseignante qui se croit en 1952 : lui vit encore avec son frère, un Muppet, à mi chemin entre le doudou et le castor de Mel Gibson, dans une chambre d'enfant (l'acteur doit avoir 38 ans.), et son fantasme ultime à elle, c'est qu'il la préfère, une soirée, à son doudou. Les Muppets le retour, c'est un peu La vie est Belle de Begnigni chez Kermit. Les studios Disney, qui ont pu nous faire croire un temps, grâce à Pixar, et au merveilleux Winnie de l'an dernier, à leur adéquation à leur époque en ont encore pas mal sous la pédale quand il s'agit de pondre des spectacles nauséabonds et avilissants. Et là, la barre est placé très haut.
"Le cinéma, c'est comme l'amour, quand c'est bien fait, c'est merveilleux, quand c'est mal fait, c'est un petit peu merveilleux aussi." S.Donen

Octobre 2014: 31 jours, 31 films :http://trainfantome.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
Pierrebrrr
Candyman
 
Messages: 2847
Inscription:
Ven 26 Mar 2010 14:49

Dernières visions

Nouveau messagede Pierrebrrr le Lun 28 Mai 2012 16:59

Revu avec grand plaisir Game of shadows, deuxième voler du Sherlock Holmes revu par Guy Ritchie. vous trouverez toujours des spécialistes auto-proclamés vous expliquer combien cette adaptation est un crime de lèse-majesté à l'encontre de l'oeuvre immortelle de Conan Doyle. Et puis ? Les pastiches littéraires sont innombrables, le personnage inépuisable, et rien n'empêche de retourner au canon si on le souhaite. Miyazaki lui-même a trahit formidablement Doyle pour livrer un Sherlock joyeusement Steampunk et ne reprenant finalement que la silhouette du Detective Conseil. C'est exactement ce que fait ici Ritchie, plus à l'aise que sur le premier film, avec un scénario mieux construit, des acteurs à l'alchimie palpable (ben oui ! Le buddy movie ça peut encore fonctionner) qui font pardonner les multiples lourdeurs (ah les ralentis, les plans qui se retournent et j'en passe...), tant tout est sympathique, et relève, pour le passionné d'uchronie victorienne, du bon gros buffet visuel. La photo sublime est d'ailleurs signée Rousselot, tout de même. Seul point noir, qui m'a presque gâché le plaisir, la musique ABOMINABLE de Zimmer. Bordel, imaginons là dessus un orfèvre comme le Goldsmith de Great Train Robbery, ou le Hisaichi de Laputa...
"Le cinéma, c'est comme l'amour, quand c'est bien fait, c'est merveilleux, quand c'est mal fait, c'est un petit peu merveilleux aussi." S.Donen

Octobre 2014: 31 jours, 31 films :http://trainfantome.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
Pierrebrrr
Candyman
 
Messages: 2847
Inscription:
Ven 26 Mar 2010 14:49

Dernières visions

Nouveau messagede DarkCat le Lun 28 Mai 2012 17:09

C'est vrai que Les Muppets, le retour m'a aussi fait mal.
Et pourtant, ayant grandi avec leur show, j'adore les Muppets et leur univers. D'un autre côté, c'est peut-être pour cette raison que ce film m'a autant fait souffrir.
Croyant bien faire, j'ai passé ce film à mon neveu de 3 ans et demi... qui s'est rapidement endormi. Et je dois bien avouer que moi-même, je n'étais pas loin du coma. Et en plus, pour aggraver les choses, ce n'est jamais drôle. :roll:
Un film à éviter ou à vite oublier ! :-C
Avatar de l’utilisateur
DarkCat
Medicine Man
 
Messages: 5730
Inscription:
Mer 17 Sep 2008 15:00

Dernières visions

Nouveau messagede Starfe le Lun 28 Mai 2012 17:13

Aïe. ma collègue l'a vu et a trouvé le film génial. mais elle a 25 ans et ne connais pas du tout les Muppets. ceci expliquerait-il cela ? :?
Toute l'actualité des sorties CD, c'est ici !
Avatar de l’utilisateur
Starfe
Lawman
 
Messages: 4027
Inscription:
Mar 9 Sep 2008 23:30
Localisation: Paris 13

Dernières visions

Nouveau messagede DarkCat le Lun 28 Mai 2012 17:30

C'est pas impossible. Mais toi, mon bon Starfe, tu en as pensé quoi ?
Avatar de l’utilisateur
DarkCat
Medicine Man
 
Messages: 5730
Inscription:
Mer 17 Sep 2008 15:00

Dernières visions

Nouveau messagede Starfe le Lun 28 Mai 2012 17:47

pour l'instant rien car je ne l'ai pas encore vu. et vos avis viennent d'un coup de stopper ma motivation...
Toute l'actualité des sorties CD, c'est ici !
Avatar de l’utilisateur
Starfe
Lawman
 
Messages: 4027
Inscription:
Mar 9 Sep 2008 23:30
Localisation: Paris 13

Dernières visions

Nouveau messagede DarkCat le Mar 29 Mai 2012 11:39

Ah OK... mais vu ta signature, je pensais que tu l'avais vu et adoré.
Tu peux donc la changer par une signature plus appropriée comme : MUPPET FRUSTRATION ! :lol:
Avatar de l’utilisateur
DarkCat
Medicine Man
 
Messages: 5730
Inscription:
Mer 17 Sep 2008 15:00

Dernières visions

Nouveau messagede Starfe le Mar 29 Mai 2012 22:06

j'avais mis cette signature après avoir vu la bande annonce qui parodiait le Millennium de Fincher : http://www.youtube.com/watch?v=QHqLcEtt368 ;)
Toute l'actualité des sorties CD, c'est ici !
Avatar de l’utilisateur
Starfe
Lawman
 
Messages: 4027
Inscription:
Mar 9 Sep 2008 23:30
Localisation: Paris 13

Dernières visions

Nouveau messagede Misquamacus le Mar 29 Mai 2012 22:32

Excellent !
« Je ne connais pas la moitié d’entre vous autant que je le voudrais et j’aime moins de la moitié d’entre vous à moitié moins que vous ne le méritez ! »
Avatar de l’utilisateur
Misquamacus
Illustrated Man
 
Messages: 3475
Inscription:
Mar 16 Sep 2008 10:34

Dernières visions

Nouveau messagede Soundtrackman le Sam 2 Juin 2012 12:07

Pierrebrrr a écrit:Revu avec grand plaisir Game of shadows, deuxième voler du Sherlock Holmes revu par Guy Ritchie. vous trouverez toujours des spécialistes auto-proclamés vous expliquer combien cette adaptation est un crime de lèse-majesté à l'encontre de l'oeuvre immortelle de Conan Doyle. Et puis ? Les pastiches littéraires sont innombrables, le personnage inépuisable, et rien n'empêche de retourner au canon si on le souhaite. Miyazaki lui-même a trahit formidablement Doyle pour livrer un Sherlock joyeusement Steampunk et ne reprenant finalement que la silhouette du Detective Conseil. C'est exactement ce que fait ici Ritchie, plus à l'aise que sur le premier film, avec un scénario mieux construit, des acteurs à l'alchimie palpable (ben oui ! Le buddy movie ça peut encore fonctionner) qui font pardonner les multiples lourdeurs (ah les ralentis, les plans qui se retournent et j'en passe...), tant tout est sympathique, et relève, pour le passionné d'uchronie victorienne, du bon gros buffet visuel. La photo sublime est d'ailleurs signée Rousselot, tout de même. Seul point noir, qui m'a presque gâché le plaisir, la musique ABOMINABLE de Zimmer. Bordel, imaginons là dessus un orfèvre comme le Goldsmith de Great Train Robbery, ou le Hisaichi de Laputa...


Je suis assez d'accord avec l'ami Pierre, à la différence que je trouve que la musique devient intéressante à partir du moment ou les personnages quitte l'Angleterre pour la France...
Il y a un plan aérien d'un bateau, ou la musique est assourdissante et gonflante, et au moment ou Sherlock se débarasse du mouchoir d'un des personnage décédé, le score devient assez étrange et discrèt.
Je trouve même que c'est à partir de ce moment que l'intrigue du film se ressert vraiment et que Zimmer trouve enfin comment coller sa musique au reste des images... ça m'a agréablement surpris...
Avatar de l’utilisateur
Soundtrackman
Family Man
 
Messages: 1640
Inscription:
Ven 22 Mai 2009 09:44
Localisation: Metz

Dernières visions

Nouveau messagede Misquamacus le Mer 4 Juil 2012 00:21

"Lock Out". Une horreur absolue. En gros c'est la même histoire que New-York 1997 sauf qu'on remplace la ville par une station spatiale, Kurt Russel par un Guy Pearce mauvais (si, si, je connaissais pas...) et une blonde en guise de fille du président mais qui devient vite brune avec les tifs courts en parfait clone de Nikita, production Besson oblige sans doute. le résultat pourrait être fun et drôle, c'est juste lourd et lamentable avec des combats pompés sur la série Galactica. Bref, ce film bouffe à tous les râteliers pour accoucher d'un navet cosmique.
« Je ne connais pas la moitié d’entre vous autant que je le voudrais et j’aime moins de la moitié d’entre vous à moitié moins que vous ne le méritez ! »
Avatar de l’utilisateur
Misquamacus
Illustrated Man
 
Messages: 3475
Inscription:
Mar 16 Sep 2008 10:34

Dernières visions

Nouveau messagede Pierrebrrr le Jeu 19 Juil 2012 12:34

Découvert l'Africain, à l'occasion de la ressortie de la BO. Un De Broca que je ne connaissais pas... Et une fois qu'on a accepté l'idée de bd colorée et irréaliste, et reconnu le film pour ses qualités (oublions que pendant ce temps là, en Amérique, on prépare la sortie des Aventuriers de l'Arche perdue), c'est un bien joli film qu'on trouve là. Et avouons le: avec les année qui ont passé, quel régal de se retrouver devant un film vraiment populaire (voire populiste par moments, mais passons c'est pas du Poiré non plus...) avec des personnages qui ont des rapports qui peuvent t'interesser si tu as plus de 12 ans, un sens du dialogue percutant (comme toujours chez De Broca) et un rythme dicté par le récit et pas par une formule jugée rentable.
Par contre- est-ce que j'ai le droit de dire ça ?- la musique de Delerue m'a fait un drôle d'effet: tellement belle et crève-coeur, que j'ai eu l'impression, concernant Charlotte et Victor, qu'elle surjouait à la limite de l'effet parodique la profondeur de leur relation. Disons qu'il faut tout le talent (notamment vocal) subtil de Deneuve et Noiret pour que ça fonctionne.

Du coup, je me demande, Amazone (que je n'avais pas vu non plus en salle, comme tout le monde) est-ce que c'est bien ?
"Le cinéma, c'est comme l'amour, quand c'est bien fait, c'est merveilleux, quand c'est mal fait, c'est un petit peu merveilleux aussi." S.Donen

Octobre 2014: 31 jours, 31 films :http://trainfantome.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
Pierrebrrr
Candyman
 
Messages: 2847
Inscription:
Ven 26 Mar 2010 14:49

Dernières visions

Nouveau messagede Wyatt Earp le Ven 20 Juil 2012 00:51

Non, c'est pas bien.
Avatar de l’utilisateur
Wyatt Earp
Hitman
 
Messages: 4604
Inscription:
Sam 13 Sep 2008 12:24
Localisation: paris

Dernières visions

Nouveau messagede Lepithec le Ven 20 Juil 2012 01:54

Miyazaki lui-même a trahit formidablement Doyle pour livrer un Sherlock joyeusement Steampunk et ne reprenant finalement que la silhouette du Detective Conseil.


Oui mais au moins Miyazaki, il fait du Miyazaki avec Sherlock Holmes (voir les courses-poursuites délirantes sur terre, sur mer et dans les airs, son sens du burlesque et l'écriture des personnages féminins). Guy Ritchie, il a une personnalité ? En ce qui me concerne, la vision en salles du premier opus m'a insupporté, donc hors de question de subir le second.
Avatar de l’utilisateur
Lepithec
Little Big Man
 
Messages: 752
Inscription:
Dim 21 Sep 2008 12:01
Localisation: Paris

Dernières visions

Nouveau messagede Pierrebrrr le Ven 20 Juil 2012 17:35

Ah ben t'as bien raison, parce que c'est kif kif.

Je vois bien pourquoi il faut trouver ça merdique, les Sherlock Holmes de Ritchie- et oui la mise en scène est parfois à la limite du supportable- mais moi, je trouve ça euphorisant.
"Le cinéma, c'est comme l'amour, quand c'est bien fait, c'est merveilleux, quand c'est mal fait, c'est un petit peu merveilleux aussi." S.Donen

Octobre 2014: 31 jours, 31 films :http://trainfantome.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
Pierrebrrr
Candyman
 
Messages: 2847
Inscription:
Ven 26 Mar 2010 14:49

Dernières visions

Nouveau messagede Lee Van Cleef le Jeu 26 Juil 2012 18:39

Rien de tel qu'un film de Phil Karlson pour requinquer le cinéphile en manque d'une nourriture tenant au corps. Si les égards qu'on lui accorde ne sont que ceux d'un "petit artisan" de la série B, les redoutables réussites dont il a honoré le genre inciteraient plutôt à une réévaluation drastique d'un statut aussi terne. Kansas City Confidential (Le Quatrième Homme... qui n'entretient aucun rapport avec le film homonyme de Paul Verhoeven) et Gunman's Walk (Le Salaire de la Violence), tous deux réalisés dans les années 50, constitueraient en tout cas des documents à charge bougrement éloquents. Le premier est un modèle de film noir ultra-mouvementé, où l'excellent et trop méconnu John Payne a maille à partir avec une mémorable coalition de gueules patibulaires (au rang desquelles figure d'ailleurs votre dévoué serviteur) ; le second, un western admirablement caractérisé, terrasse par les mille et une subtilités du jeu de Van Heflin, tour à tour truculent, antipathique et bouleversant dans le rôle d'un rancher prospère qui cumule jusqu'à l'irréparable les mauvais choix auprès de ses fils. Un vulgaire besogneux de la pellicule, Phil Karlson ? Un foutu bon Dieu de cinéaste, ai-je envie de rétorquer !
Avatar de l’utilisateur
Lee Van Cleef
Inside Man
 
Messages: 5802
Inscription:
Ven 28 Nov 2008 19:31

Dernières visions

Nouveau messagede Edern le Sam 28 Juil 2012 12:33

Cadeau pour toi Lee : Bad Toys II, une affaire rondement menée.
Ce flim n'est pas un flim sur le cyclimse.
Merci de votre compréhension
Avatar de l’utilisateur
Edern
Running Man
 
Messages: 3821
Inscription:
Ven 12 Sep 2008 10:31
Localisation: Cobra Island

Dernières visions

Nouveau messagede Lee Van Cleef le Dim 29 Juil 2012 16:07

Ah, mon brave Trooper, tu penses bien qu'une déclaration d'amour si épileptique à l'égard des ruissellements de testostérone de Michael Bay n'avait pu échapper à mon attention ! Qu'à cela ne tienne, même si j'ai profité ces derniers mois de l'étonnante médiatisation de ce joyau débraillé et bien de chez nous pour m'en empiffrer à nombreuses reprises, je n'ai pas su résister à la délicieuse tentation de m'offrir, grâce à ton lien, un nouveau tour de manège. Et j'encourage ce faisant tous les fans qui s'ignorent du divin Michael (ramène ta fraise, Grand Sachem !) à visionner eux aussi l'indiciblement jouissif Bad Toys II. Vous allez voir, les gars, c'est du raffiné comme on l'adore !
Avatar de l’utilisateur
Lee Van Cleef
Inside Man
 
Messages: 5802
Inscription:
Ven 28 Nov 2008 19:31

Dernières visions

Nouveau messagede Misquamacus le Lun 30 Juil 2012 00:20

Déjà vu et déjà posté d'ailleurs ! Mais merci pour ce rappel, c'est vraiment très bien ce Bad toys 2. En tout cas vachement vieux que l'original !
Vu ce soir "Big Miracle", un film guimauve basé sur une histoire vraie avec Drew Barimor. Musique "Hornérienne" et sympa du trop rare Edelman.
« Je ne connais pas la moitié d’entre vous autant que je le voudrais et j’aime moins de la moitié d’entre vous à moitié moins que vous ne le méritez ! »
Avatar de l’utilisateur
Misquamacus
Illustrated Man
 
Messages: 3475
Inscription:
Mar 16 Sep 2008 10:34

Dernières visions

Nouveau messagede Soundtrackman le Lun 6 Aoû 2012 09:25

DOS AU MUR, petit polar rigolo et relativement bien réalisé surtout que les premiers plans de rues rappelent DIE HARD 3 au niveau du placement de caméra et des mouvements de grues...
La musique de Henry Jackman est nullissime.

SECURITE RAPPROCHE, Film d'espionnage qui commence plutot bien avant que l'ensemble de l'équipe technique chope la maladie de Parkinson, autrement dit, imaginez des fusillades de nuit dans un couloir noir avec la caméra qui remue dans tous les sens, un montage épileptique, de TRES gros plans (d'ailleurs la charmante personne qui a regardé le film avec moi me disait que la prochaine étape serait de mettre la caméra dans le nez des acteurs...), il faut prévoir les dolipranes dès la moitié du métrage.
Sérieusement, à la fin du film j'avais l'oeil droit qui clignotait tout seul !!! LEs personnes qui ont vu le film sur grand écran ont vraiment du souffrir.
Et c'est vraiment dommage parceque les acteurs sont bon (mentions à Robert Patrick dont la (trop) courte apparition est formidable) et que j'aime bien les trucs d'espionnage...
La musique de Rawin Djawadi, en plus d'être nullissime, est INTERMINABLE, à la fin je n'en pouvais plus... Dommage parceque le film méritait vraiment mieux...
Avatar de l’utilisateur
Soundtrackman
Family Man
 
Messages: 1640
Inscription:
Ven 22 Mai 2009 09:44
Localisation: Metz

Dernières visions

Nouveau messagede Emmaco le Mer 8 Aoû 2012 12:00

Je confirme, j'ai vu SECURITE RAPPROCHEE au cinéma et je suis sorti avec un mal de tête. Juste improbable de filmer et de monter un film de cette manière même si c'est la tendance des films d'aujourd'hui. On est loin des caméras statiques et des grands espaces de l'age d'or !
Pour DOS AU MUR, vu aussi au cinéma, l'idée du scénario n'est pas mal, mais bien mal exploitée. Ne fait pas INSIDE MAN qui veut !
The demise of Mrs Baylock
Avatar de l’utilisateur
Emmaco
Elephant Man
 
Messages: 319
Inscription:
Jeu 4 Juin 2009 22:17

Dernières visions

Nouveau messagede Misquamacus le Mer 8 Aoû 2012 14:59

ça m'a fait aussi penser à "Inside Man" mais en vraiment moins bon, même si ça reste un divertissement sympa. Vu deux daubes king size avec les enfants : "Mirror, Mirror" et "Le Marsupilami", des films clairement destiné aux plus jeunes mais malheureusement très mauvais. On a vraiment du mal à croire que l'ami Tarsem a pondu un truc pareil. C'est de la grosse guimauve indigeste et même parfois très laide, un comble pour lui ! Quand à Chabat... On est très loin des Nuls. Rien de marrant dans ce film là où "Mission Cléopatre" arrivait quand même à être référentiel et à faire de l'oeil aux Zaz par exemple, ou encore "Rrrrrrr" dont le côté débile des "Robins des Bois" pouvait faire passer la pilule (il y avait quand même quelques scènes cultes comme le fameux "Guy") Là, rien, et même les références rares ont du mal à faire sourire. Le Marsu est moche et mal exploité. On retiendra seulement Lambert Wilson en Céline Dion.
« Je ne connais pas la moitié d’entre vous autant que je le voudrais et j’aime moins de la moitié d’entre vous à moitié moins que vous ne le méritez ! »
Avatar de l’utilisateur
Misquamacus
Illustrated Man
 
Messages: 3475
Inscription:
Mar 16 Sep 2008 10:34

PrécédentSuivante

Retourner vers DVD & Blu-Ray

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité