Page 111 sur 115

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Ven 10 Juil 2020 15:35
de Scorebob
Dadid a écrit:Comprend rien. Au départ le type reproduit une soit disant conversation avec EM (dans un style à 15 bornes du langage du maître), puis il est écrit qu'ils ne se sont jamais rencontrés... :?

Il y a des années j'avais aussi entendu (ou lu) que Micheline Dax avait sifflé sur les westerns spaghetti. En y repensant, je me demande si moi-même, sous la douche... :mrgreen:


Micheline Dax avait en effet un talent de siffleuse.

https://www.amazon.fr/Plus-Grands-Airs- ... 066&sr=1-1

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Ven 10 Juil 2020 17:06
de Bmcready
Oui, sauf qu'elle ne prétendait pas avoir enregistré des BO pour le Maestro ;)

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Ven 10 Juil 2020 17:14
de Dadid
ça fait une différence, c'est clair !

J'ignorais que les exploits de Micheline avaient été l'objet d'un album. Dommage qu'elle ne l'ait pas enregistré avec le Philharmonique de Berlin, elle aurait été éditée chez DG ! :mrgreen:

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Sam 11 Juil 2020 04:15
de Mortimer
Par contre elle a fait une reprise de Nino Rota

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Sam 11 Juil 2020 09:01
de Dadid
Et oui, on l'aimait bien Micheline. [love]

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Mar 14 Juil 2020 08:32
de Scorebob
A Y EST!

TWO MULES FOR SISTER SARA: LIMITED EDITION (2-CD SET)
LLLCD 1526
Music by Ennio Morricone

Universal Pictures Film Music Heritage Collection
Limited Edition of 3000 Units
RETAIL PRICE: $29.98

STARTS SHIPPING JULY 14

Orders start 12 noon (pst) on 7/14 at www.lalalandrecords.com

We join the world in mourning the loss of the legendary Ennio Morricone. While initially scheduled as a celebratory release of the film’s 50th Anniversary, it is now our deepest honor to present his TWO MULES FOR SISTER SARA as a tribute to his memory and musical legacy.

La-La Land Records and Universal Studios proudly present the ninth title within the acclaimed Universal Pictures Film Music Heritage Collection, and the first produced in partnership with Universal Music Special Markets – TWO MULES FOR SISTER SARA – 50TH ANNIVERSARY REMASTERED EDITION, music by Ennio Morricone (THE GOOD, THE BAD AND THE UGLY, THE MISSION, THE UNTOUCHABLES). This deluxe release of Morricone’s original motion picture score to the 1970 big-screen western adventure TWO MULES FOR SISTER SARA, starring Clint Eastwood and Shirley MacLaine, and directed by Don Siegel, marks the world premiere of the original film version of the late maestro’s score.

Orchestra, organ, guitar and choir meld in strikingly original fashion, expertly heightening, enriching and propelling the film’s varied tones, which weave drama, comedy, history and action against a Western backdrop. Disc One of this presentation showcases the full film score for the first time, including material that went unused in the picture and 37 minutes of previously unreleased music – sourced from three-and-six-track Universal Studios vault elements. Disc Two serves up the 1970 Kapp/MCA soundtrack album, newly remastered from the original ¼’’ analog element provided by Universal Music Group.

Produced, mixed, edited and mastered by Mike Matessino, this special limited edition of 3000 units features exclusive liner notes written by journalist/author Jon Burlingame and sharp art direction by Dan Goldwasser.

Of the score, the film’s director Don Siegel said, “The music is among the most original and unusual ever written for a film. As far as I was concerned, Morricone was a genius.”

We couldn’t agree more.

TRACK LISTING:

DISC 1: THE FILM SCORE
1. Main Title (Film Version) * 4:17
2. Dynamite * 1:18
3. Sara’s A Sister * 2:48
4. The French Are Coming * 1:40
5. Hiding In The Ruins * 4:04
6. A Time For Miracles (Film Version) 2:00
7. Two Mules Theme 3:32
8. Up That Tree / Colonel Dies * 3:09
9. La Cueva (Film Version) 2:19
10. Yaqui Go Home * 2:22
11. Trestle * 2:32
12. Hiding In The Ruins Again * 4:53
13. La Cantina (Film Version) 1:36
14. The Swinging Rope (Film Version) 3:46
15. Night In Juarista Cave * 2:08
16. Two Mules Theme (Reprise) * 2:29
17. Arrival At The Church * 1:08
18. Sara’s Ruse / Hogan Kisses Sara * 3:29
19. The Battle (Film Version) 3:36
20. End Title Theme * 1:28
21. Main Title (Original Version) 4:17
DISC 1 TOTAL TIME: 59:00
* PREVIOUSLY UNRELEASED

DISC 2: 1970 ORIGINAL SOUNDTRACK
1. Main Title 4:15
2. A Time For Miracles 1:57
3. Two Mules For Sister Sara 3:18
4. Night On The Desert 5:23
5. The Swinging Rope 3:45
6. The Braying Mule 2:34
7. La Cueva 2:16
8. La Cantina 1:35
9. The Cool Mule 2:21
10. The Battle 3:35
11. Main Title (Reprise) 3:31
DISC 2 TOTAL TIME: 34:40
TWO-DISC TOTAL TIME 1:33:40

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Mer 15 Juil 2020 19:01
de Lee Van Cleef
En attendant (forcément) mieux, l'enthousiasme déployé par le camarade Julien dans son hommage érudit m'a persuadé, enfin, de consacrer à l'une des indénombrables pièces maitresses du Maestro cette modeste vidéo que moult et absconses tergiversations me firent longtemps reporter sine die. Mais pourquoi diantre flemmardons-nous toujours jusqu'à la disparition des êtres comptant à nos yeux (et nos oreilles, en l'occurrence) pour clamer, dans l'hébétude mortuaire qui vient de s'abattre telle une chape de plomb, l'admiration que nous éprouvons à leur égard ?

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Mer 15 Juil 2020 19:39
de Dadid
Merci, Lee, voilà une "petite" vidéo qui nous rappelle à quel point la musique - quand elle est bonne - transfigure une image qui se donne les atours de la normalité - la fin mise à part, bien sûr. 8-)

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Mer 15 Juil 2020 22:15
de Scorebob
Le générique qui m'a fait comprendre le génie d'Ennio:

https://www.youtube.com/watch?v=KWDx-miK8sk

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Ven 17 Juil 2020 13:16
de PatrickB
Lee Van Cleef a écrit:En attendant (forcément) mieux, l'enthousiasme déployé par le camarade Julien dans son hommage érudit m'a persuadé, enfin, de consacrer à l'une des indénombrables pièces maitresses du Maestro cette modeste vidéo que moult et absconses tergiversations me firent longtemps reporter sine die. Mais pourquoi diantre flemmardons-nous toujours jusqu'à la disparition des êtres comptant à nos yeux (et nos oreilles, en l'occurrence) pour clamer, dans l'hébétude mortuaire qui vient de s'abattre telle une chape de plomb, l'admiration que nous éprouvons à leur égard ?


Merci d'abord à Julien pour ce bel article. Pas facile en effet de résumer en quelques pages... Bravo.

Pour Il sindrome di Stendhal, avec la video du début du film, Lee, merci beaucoup. Mais à croire ta présentation sur Youtube, on pourrait penser que tu attribues la voix à Edda dell'Orso. D'accord elle en a chanté beaucoup, y compris après les années 80, mais là non, pas le même timbre : c'est Alexys Schwartz, officiellement créditée. D'ailleurs, 3 morceaux lui sont dédiés, avec le nom "Alexis".

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Ven 17 Juil 2020 20:24
de Lee Van Cleef
Un véritable réflexe pavlovien, et pire encore ! Dès qu'une glotte à l'épreuve de toutes les embûches sonores commence à frémir voluptueusement sous la houlette du Maestro, je l'attribue à la grandissime Edda. Bon, je veux cependant croire que je me serais montré un tantinet plus consciencieux si je m'étais piqué d'écrire une chronique en bonne et due forme sur cette redoutable partition.

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Ven 17 Juil 2020 22:15
de PatrickB
Une nouvelle fraiche : Morricone avait composé un nouvelle musique pour un film de Tornatore qu'on ne soupçonnait pas : Devotion.
Il sera présenté demain 18/07 au festival de Taormina (Sicile, évidemment), produit par Dolce & Gabbana, avec Monica Bellucci et d'autres. Ce ne serait pas qu'un simple pub comme ils en ont fait tant ensemble, mais plutot un documentaire ou un court ou moyen métrage.
Infos : https://allinfo.name/it/taormina-film-f ... morricone/

Mais la nouvelle intéressante est qu'il sera diffusé sur Facebook (page de Taormina film festival) ce même jour à 21H30.
Page F : https://fr-fr.facebook.com/taofilmfest/
Page It : https://it-it.facebook.com/taofilmfest/
Je vais essayer de regarder car leur page doit être publique.

Donc pour ceux qui pourront y avoir accès ou même le capturer, n'hésitez pas !
On s'attendait à d'autres choses de Tornatore-Morricone, comme Geek ou le docu La sguardo della musica, mais apparemment ce sera pour plus tard.

Les plus doués d'entre nous, dont je ne fais pas partie, qui pourraient enregistrer soit le film, soit la musique, peuvent me laisser un message privé.
Bon film.

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Sam 18 Juil 2020 03:53
de Mortimer
Il est possible et facile de repiquer des vidéos sur Facebook. Mais si c'est du direct je ne sais pas. Je n'ai jamais essayé !

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Sam 18 Juil 2020 22:26
de PatrickB
Rien n'apparait aujourd'hui, peut-être demain : https://www.sicilymag.it/agenda/tormina ... -morricone
Et pas sûr que ce soit sur Facebook.
On verra si ça apparait plus tard.

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Mar 21 Juil 2020 18:53
de PJ30
La Partie 1 (61-67) d'une Rétrospective d'Ennio.

https://www.youtube.com/watch?v=_2MXf1iFOkc

en vérité pas complète car loin du compte et des erreurs d'années dans la chronologie, mais il faut saluer le boulot car il n'est pas sorti de l'Auberge.

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Mer 22 Juil 2020 19:14
de Lee Van Cleef
Nom d'un katana tatoué de triples croches serpentines ! Qu'importent les scories disséminées ici et là, elles ne tiennent guère face à l'ambition folle et démesurée du gaillard, qui ferait presque passer les mythiques travaux d'Hercule pour une déambulation dominicale le long d'un paisible sentier fleuri. J'ignore si ce projet hors du commun ne s'effondrera pas sous le poids colossal de son idéal avant de parvenir à bon port, aussi hâtons-nous tous, tant qu'il est encore temps, de le gratifier de l'admiration étincelant dans nos yeux écarquillés — hein ? Ouais, ou d'un like, si vous préférez...

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Jeu 23 Juil 2020 23:39
de PJ30
Stéphane Lerouge confirme qu'il y aura un Volume 2.

https://www.youtube.com/watch?v=gwCQMwwk3zE

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Ven 24 Juil 2020 09:11
de Scorebob
Ou l'on apprend que le Maestro était aussi collectionneur de clés des suites des palaces ou il séjournait ....et qu'il dément formellement. :lol:

Vivement le volume 2 cependant en espérant beaucoup d'œuvres rares. :D

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Ven 24 Juil 2020 09:18
de Nameless1138
Super nouvelle pour le volume 2, pour moi qui n'ai pas grand chose de ce compositeur, je l'attends aussi.

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Mar 4 Aoû 2020 18:46
de Lee Van Cleef
PJ30 a écrit:La Partie 1 (61-67) d'une Rétrospective d'Ennio.

https://www.youtube.com/watch?v=_2MXf1iFOkc

en vérité pas complète car loin du compte et des erreurs d'années dans la chronologie, mais il faut saluer le boulot car il n'est pas sorti de l'Auberge.


Si d'aventure certains de mes camarades y trouvaient un éventuel intérêt (ce en quoi il est permis de sévèrement douter), qu'ils sachent que le doux dingue dont il était question une poignée d'étages au-dessus, ce kamikaze résolu à cerner tous les reliefs du panorama "morriconien" s'étendant à perte de vue, a déjà gratifié d'une suite son premier opus. 90 minutes lui auront été nécessaires cette fois encore pour clore la très volumineuse parenthèse des sixties, riches en titres plus ou moins obscurs qui parfois doivent s'accommoder bon gré mal gré d'un matériel vidéo pas exactement de première main. Le constat est plus flatteur sur le plan audio, même si certains incunables dans l'oeuvre gargantuesque du Maestro ne sortent pas grandis de piètres reconstitutions à coups de synthés perraves (Roma Come Chicago... aouch !). Sans doute eût-il été plus judicieux de garder dans l'ombre de telles brebis galeuses... Mais la passion dévorante de l'auteur-démiurge pour son sujet dame le pion à tous les griefs — je m'en permettrais du coup un petit dernier : un peu plus d'audace dans le choix des pistes, qui voit la belle mélodie l'emporter souvent sur l'avant-gardisme iconoclaste, serait à mes oreilles tout à fait bienvenu.

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Jeu 13 Aoû 2020 18:51
de PJ30
Lee Van Cleef a écrit:
PJ30 a écrit:La Partie 1 (61-67) d'une Rétrospective d'Ennio.

https://www.youtube.com/watch?v=_2MXf1iFOkc

en vérité pas complète car loin du compte et des erreurs d'années dans la chronologie, mais il faut saluer le boulot car il n'est pas sorti de l'Auberge.


Si d'aventure certains de mes camarades y trouvaient un éventuel intérêt (ce en quoi il est permis de sévèrement douter), qu'ils sachent que le doux dingue dont il était question une poignée d'étages au-dessus, ce kamikaze résolu à cerner tous les reliefs du panorama "morriconien" s'étendant à perte de vue, a déjà gratifié d'une suite son premier opus. 90 minutes lui auront été nécessaires cette fois encore pour clore la très volumineuse parenthèse des sixties, riches en titres plus ou moins obscurs qui parfois doivent s'accommoder bon gré mal gré d'un matériel vidéo pas exactement de première main. Le constat est plus flatteur sur le plan audio, même si certains incunables dans l'oeuvre gargantuesque du Maestro ne sortent pas grandis de piètres reconstitutions à coups de synthés perraves (Roma Come Chicago... aouch !). Sans doute eût-il été plus judicieux de garder dans l'ombre de telles brebis galeuses... Mais la passion dévorante de l'auteur-démiurge pour son sujet dame le pion à tous les griefs — je m'en permettrais du coup un petit dernier : un peu plus d'audace dans le choix des pistes, qui voit la belle mélodie l'emporter souvent sur l'avant-gardisme iconoclaste, serait à mes oreilles tout à fait bienvenu.



Pas mal celle-là aussi!
https://www.youtube.com/watch?v=zFPr9F3 ... -EJN4Lz0Jg

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Ven 14 Aoû 2020 18:53
de Lee Van Cleef
Excellente trouvaille, compagnon ! Moi-même, j'étais tombé il y a de cela une bonne semaine sur ce montage qu'a le rythme dans la peau, l'avais savouré avec force claquements de langue laudateurs, m'étais promis d'en faire profiter au plus tôt la petite famille... et comme de juste, ça m'est sorti de la tête à la fulgurante vitesse d'un katana administrant le châtiment dont on ne se relève point. Heureusement, les compatriotes béophiles veillent au grain.

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Ven 14 Aoû 2020 20:18
de Gizmo
excellente video en effet, une fois de plus le genial maestro inspire brillamment !

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Ven 14 Aoû 2020 23:24
de Misquamacus
Superbe en effet. Une vie. [love]

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagePosté: Mar 25 Aoû 2020 11:01
de Mortimer
Morricone conducts Morricone va sortir en Blu Ray le mois prochain. Le contenu sera à priori semblable au DVD sorti il y a quelques années.