Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Discussions autour de la musique de film, de télévision et de jeu vidéo

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede BigJ. le Lun 26 Avr 2010 09:30

Je l'ai réécouté plusieurs fois hier, et... je ne suis pas encore totalement acquis.

C'est bien, mais je ne sens ni une invention extraordinaire (je pense à SLALOM, que j'ai réécouté récemment: quelle merveille! :D), ni une émotion totalement "tripante".
Bref, d'autres Morricone m'ont instantanément plus baffé que celui-ci, et je n'ai pas l'impression que TENDA ROSSA contient la matière pour m'envouter sur la durée.
Je pense ici à MARCO POLO, que j'avais trouvé "objectivement bien" lors des premières écoutes, et au bout des 8 ou 9 ou 10 écoutes, il a commencé à me faire complètement "flipper".

Et je compare ses deux parce que dans les deux cas, je n'ai aucun attachement aux supports narratifs (film ou téléfilm) d'origine: je ne les connais pas.

C'est d'ailleurs intéressant à quel point des arguments subjectifs interviennent lorsqu'on aime une musique d'un film qu'on a vu: j'adore aujourd'hui MISSION TO MARS, mais n'avais pas aimé le film, et pas aimé la musique dessus (je la trouvait mal adaptée, trop "saillante"). Par contre, est-ce que IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST, ... LA REVOLUTION ou ... EN AMERIQUE sont parmi les meilleurs musiques de Morricone?

La majorité des amateurs diront que oui, mais quand on considère le souvenir du support filmique qui influe ce jugement, on ne pourra pas nier qu'il est biaisé.

En fait, objectivement, IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST, c'est pas terrible! :lol:

Cet harmonica, lĂ , qui pleurniche sans fin, et Edda Del Orso qui s'Ă©gosille sur de la musique d'ascenseur.... :roll:


Hellboy: "Big J., tu es banni!" :lol:
http://www.auparadoxeperdu.com/Top 5: 1° B. Herrmann 2° E. W. Korngold 3° J. Goldsmith 4° J. Williams 5° M. Rozsa.
Avatar de l’utilisateur
BigJ.
Flim Flam Man
 
Messages: 1852
Inscription:
Mar 16 Sep 2008 23:17
Localisation: Genève, Suisse

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Janus le Lun 26 Avr 2010 16:41

BigJ. a écrit:e pense à SLALOM, que j'ai réécouté récemment: quelle merveille! ), ni une émotion totalement "tripante".
Bref, d'autres Morricone m'ont instantanément plus baffé que celui-ci, et je n'ai pas l'impression que TENDA ROSSA contient la matière pour m'envouter sur la durée.


Ce n'est pas du tout la même recherche et la suite contemporaine de LA TENTE ROUGE est un pur chef-d'oeuvre,d'après
moi. Toute cette progression sur le motif du morse,cette expression du vent,du froid,de l'hostilité polaire,du K-O,sans une note de trop,sans excès cuivreux inutile,tout dans le viscéral,l'emploi d'échelles exprimant la chute,puis l'apaisement par des notes suspendues. Un travail de minutie et de temps/espace,qui joue sur l'attente et la distance et sur le désagrégation de ces deux éléments. Ce fut l'une des obsessions de MORRICONE que ces développements sur quelques notes et ce jeu sur
l'espace/temps comme le démontrent certaines de ses oeuvres personnelles comme SUONI PER DINO et son concerto pour
alto et orchestre; OMBRA DI LONTANA PRESENZA. J'entends par espace un jeu sur la distance,d'un son lointain qui se rapproche ou d'un son proche qui s'Ă©loigne et s'Ă©tire dans le temps. Dans cette approche,l'un de ses meilleurs exemples
reste THE MOUNTAIN initialement Ă©crit pour LA BIBLE de JOHN HUSTON. L'Ă©criture des vents et des choeurs y est sur
ce point exemplaire. Tout semble provenir de très loin pour se transformer progressivement en tempête de sable! Un régal!
Ha! Pour en revenir Ă  LA TENTE ROUGE,il y a ses fameux intervalles dissonants qui chez lui me sont si Ă©mouvants...
MARCO POLO,c'est une musique de voyage et de recueillement. On est là dans le contemplatif absolu.je ne m'en lasse jamais...Les orchestrations impeccables,d'un goût exquis,les mélodies divines,la beauté des timbres,la pureté des instruments...
Sinon SLALOM,dans un registre plus léger et humoristique,ne manque ni d'audace ni de fantaisie. C'est juste plus psychédélique et direct mais pas forcément meilleur...juste différent... ;)
Je tiens à préciser que je n'ai vu aucun des trois films et que,par conséquent,ces musiques ne me touchent que par leurs
qualités propres.

BigJ. a Ă©crit: Par contre, est-ce que IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST, ... LA REVOLUTION ou ... EN AMERIQUE sont parmi les meilleurs musiques de Morricone?

<<La majorité des amateurs diront que oui, mais quand on considère le souvenir du support filmique qui influe ce jugement, on ne pourra pas nier qu'il est biaisé.[/quote]>>

On peut partir de ce principe à condition de l'appliquer à la musique de film,en général,ce qui en fait un argument plus roublard que réellement pertinent. En fait,notre appréciation d'une musique,telle qu'elle soit,est et sera toujours biaisée
par notre subjectivité avec tout ce qu'elle suppose chez chacun d'entre nous...perception individuelle,sensibilité,vécu, préjugés, et exigences plus ou moins arbitraires ou simplement justifiés par notre expérience personnelle et goût propre. Donc,inutile d'écouter de la B.O. pour émettre un jugement biaisé...Tout jugement est biaisé,le tien,le mien,même celui d'un musicologue dès qu'il sort de l'analyse froide pour émettre un avis...son avis.
En même temps,les musiques ont toujours été très bien mises en valeur dans les films de LEONE et que ces musiques ont
contribué au succès des films. Personnellement,c'est la musique de MORRICONE qui m'amena au cinéma de LEONE et je
connais beaucoup de cas similaires. Je connais mĂŞme des gens qui aiment les musiques sans aimer les westerns de LEONE
pour autant et d'autres qui aiment les films,les musiques dans les films,plus que les films dans les musiques,et n'ont donc pas
envie de les réécouter en dehors. Pourquoi pas? Je connais des gens qui ne voient en CHOPIN que de la musique de salon,BACH en imposteur de génie,alors pourquoi ne pas voir le thème principal chanté par EDDA comme une musique d'ascenseur. :roll: Mon cher Bigj,tu m'amuses beaucoup. :D Et,apparemment,nous ne fréquentons pas les mêmes ascenseurs et si il en a un qui me diffuse des thèmes de la qualité de celui de IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST chanté par EDDA,je veux bien qu'il tombe en panne avec moi à l'intérieur. :lol: Quand au thème à l'Harmonica,à chaque écoute,j'ai
l'impression que le temps s'arrête. Trop rebattu,sans aucun doute,mais quel coup de génie,tout de même!
Avatar de l’utilisateur
Janus
Postman
 
Messages: 3629
Inscription:
Dim 28 Juin 2009 16:17

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Romaint le Ven 30 Avr 2010 10:29

Merci Janus pour ton conseil sur Le Grand Silence, je le réecoute e nce moment même, et tu ne t'étais pas trompé, j'aime beaucoup.
Romaint
Quiet Man
 
Messages: 44
Inscription:
Mar 6 Avr 2010 19:32

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede BigJ. le Ven 30 Avr 2010 10:46

Janus a Ă©crit:
BigJ. a écrit:e pense à SLALOM, que j'ai réécouté récemment: quelle merveille! ), ni une émotion totalement "tripante".
Bref, d'autres Morricone m'ont instantanément plus baffé que celui-ci, et je n'ai pas l'impression que TENDA ROSSA contient la matière pour m'envouter sur la durée.


Ce n'est pas du tout la même recherche et la suite contemporaine de LA TENTE ROUGE est un pur chef-d'oeuvre,d'après
moi. Toute cette progression sur le motif du morse,cette expression du vent,du froid,de l'hostilité polaire,du K-O,sans une note de trop,sans excès cuivreux inutile,tout dans le viscéral,l'emploi d'échelles exprimant la chute,puis l'apaisement par des notes suspendues.


Janus, il y a trop de matière dans tes réponses! :lol:

En fait, dans ma déclaration ci-dessus, il y a le potentiel pour ... confirmer ton propos! :D

Quand je disais, "je n'ai pas l'impression", ça voulait déjà dire "... mais j'ai un doute" ou "il est possible que je me trompe." 2 jours après l'avoir écrit, j'ai graduellement pris conscience de cette "suite pour mort polaire": sacré baffe, oui.

SLALOM n'est clairement pas une musique comparable de EM. En les confrontant, on prend la mesure du talent de Morricone. Rozsa par exemple (que j'aime beaucoup) ne propose pas ce genre de grand écart créatif.

Lorsque je comparais le style de EM a de la musique d'ascenceur, j'étais en mode déconne... (je vais me relire pour m'en assurer [dead] )

EDIT: Relu: Oui, il n'y a aucun doute, smiley et tout. Pur gag.

Il me revient d'ailleurs un débat sur http://classik.forumactif.com/ (autre forum) ou quelqu'un disait en substance: "Si Morricone avait composé tant de musiques extraordinaires, ça se saurait." :lol: :lol:
http://www.auparadoxeperdu.com/Top 5: 1° B. Herrmann 2° E. W. Korngold 3° J. Goldsmith 4° J. Williams 5° M. Rozsa.
Avatar de l’utilisateur
BigJ.
Flim Flam Man
 
Messages: 1852
Inscription:
Mar 16 Sep 2008 23:17
Localisation: Genève, Suisse

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Janus le Ven 30 Avr 2010 13:53

Bon,bon! Cher Bigj, je m'en doutais un peu,en fait,et c'est vrai qu'il y avait les smileys,mais ce fut plus fort que moi. Il fallait que je titille le clavier. }-)

Romaint a écrit:Merci Janus pour ton conseil sur Le Grand Silence, je le réecoute e nce moment même, et tu ne t'étais pas trompé, j'aime beaucoup.


Heureux que tu ais apprécié cette musique. Mais,comme tu avais cité ses musiques pour les westerns de LEONE et THE
THING,ce qui correspond déjà à un grand écart: Musique extravertie d'un côté et musique bien plus introvertie de l'autre,LE
GRAND SILENCE m'a toujours semblé un bon compromis entre les deux bien que cette composition a son propre charme.
Si tu fais attention aux orchestrations,on y entend un son particulier qui revient souvent. Je crois qu'il utilise aussi un sitar
à certains endroits. La petite faute de goût à mon humble avis est d'avoir introduit le petit thème de saloon qui n'amène
rien si ce n'est qu'il brise brièvement l'ambiance de cette B.O.. Je te conseille aussi de voir le film avec sa fin atypique.

Il va bientôt sortir L'AVVENTURIERO avec des plages inédites. C'est un "Morricone" symphonique,épique,lyrique et généreux en thèmes. Si tu as l'occasion d'écouter,n'hésite surtout pas car,logiquement,il devrait te plaire. Il y a,par exemple,un bel
équilibre entre thèmes atonaux,souvent d'action, très expressifs et grandes pages lyriques de toute beauté comme "le tema
di Peirol" et ses voix envoûtantes... En revanche,j'ignore tout des inédits,si ce sont des variantes des thèmes existants ou
des extraits réellement inédits. Mystère. En plus,je n'ai jamais vu le film.
Avatar de l’utilisateur
Janus
Postman
 
Messages: 3629
Inscription:
Dim 28 Juin 2009 16:17

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Julien le Ven 30 Avr 2010 13:56

Janus a écrit:Quand au thème à l'Harmonica,à chaque écoute,j'ai l'impression que le temps s'arrête. Trop rebattu,sans aucun doute,mais quel coup de génie,tout de même!


C'est vrai d'ailleurs cette anecdote, comme quoi Leone, pendant l'enregistrement aurait étranglé le joueur d'Harmonica pour que son jeu soit encore plus à l'agonie ?
Avatar de l’utilisateur
Julien
Cinderella Man
 
Messages: 2245
Inscription:
Sam 20 Sep 2008 11:46

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Janus le Ven 30 Avr 2010 14:00

Julien a écrit:C'est vrai d'ailleurs cette anecdote, comme quoi Leone, pendant l'enregistrement aurait étranglé le joueur d'Harmonica pour que son jeu soit encore plus agonisant.


Elle est vrai,tout ce qu'il y a de plus vrai. Je pense qu'il a dĂ» un peu souffrir ce pauvre DE GEMINI. Tu comprends maintenant
pourquoi ce thème-là ne peut être joué en concert. :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Janus
Postman
 
Messages: 3629
Inscription:
Dim 28 Juin 2009 16:17

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Julien le Ven 30 Avr 2010 14:43

Bah, suffit de faire venir Alberto DeSalvo, il peut arranger ça.
Avatar de l’utilisateur
Julien
Cinderella Man
 
Messages: 2245
Inscription:
Sam 20 Sep 2008 11:46

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Janus le Ven 30 Avr 2010 17:33

Julien a écrit:Bah, suffit de faire venir Alberto DeSalvo, il peut arranger ça.


Qui est Alberto DeSalvo? Et tu connais ce groupe qui rejoue parfois certains de ses thèmes à succès notamment de western
sur un ton humoristique? J'en avais écouté des extraits,une fois,et j'avais été agréablement surpris.
Avatar de l’utilisateur
Janus
Postman
 
Messages: 3629
Inscription:
Dim 28 Juin 2009 16:17

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Manuma le Sam 1 Mai 2010 13:52

Janus a écrit: Il va bientôt sortir L'AVVENTURIERO avec des plages inédites. C'est un "Morricone" symphonique,épique,lyrique et généreux en thèmes. Si tu as l'occasion d'écouter,n'hésite surtout pas car,logiquement,il devrait te plaire. Il y a,par exemple,un bel
équilibre entre thèmes atonaux,souvent d'action, très expressifs et grandes pages lyriques de toute beauté comme "le tema
di Peirol" et ses voix envoûtantes... En revanche,j'ignore tout des inédits,si ce sont des variantes des thèmes existants ou
des extraits réellement inédits. Mystère. En plus,je n'ai jamais vu le film.

Un film découvert il y a une bonne vingtaine d'années (en 1987 pour être exact) sur M6. J'avais beaucoup aimé. C'est assez lent, très mélancolique dans le ton et assez éloigné de ce que je connais du cinéma de Terence Young (auquel je n'adhère pas plus que ça, sorti de quelques bisseries sympathiques comme Les Amazones ou L'homme du Klan). Je crois que je vais me laisser tenter par cette édition expanded.

Autrement, j'écoute depuis quelques jours Missus et Perlasca, 2 travaux télés plus récents du maestro (1993 et 2002). Rien de révolutionnaire au programme : des partitions majoritairement lyriques faciles d'accès, très agréables à l'écoute.
Manuma
Elephant Man
 
Messages: 391
Inscription:
Ven 12 Sep 2008 21:39

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Janus le Sam 1 Mai 2010 15:45

Manuma a écrit:Autrement, j'écoute depuis quelques jours Missus et Perlasca, 2 travaux télés plus récents du maestro (1993 et 2002). Rien de révolutionnaire au programme : des partitions majoritairement lyriques faciles d'accès, très agréables à l'écoute.


Comme ce qu'il fait en général pour le réalisateur ALBERTO NEGRIN si on excepte LE SECRET DU SAHARA et L'ULTIMO DEI
CORLEONESI. Dans MISSUS et PERLASCA,il y a bien quelques plages fort bien troussées,dont la plage 3 pour le second où le
fantôme de BACH n'est d'ailleurs pas très loin.
Avatar de l’utilisateur
Janus
Postman
 
Messages: 3629
Inscription:
Dim 28 Juin 2009 16:17

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Lee Van Cleef le Dim 2 Mai 2010 17:56

Enfin, j'ai pu écouter La Tenda Rossa, objet d'un débat quelque peu mouvementé entre un BigJ. mi-figue mi-raisin et un Janus totalement transporté. Et c'est sans ambiguité que je reconnais prendre fait et cause pour ce dernier, malgré le fait que notre ami m'ait paru surtout sensible à cette suite lancinante de plus de vingt minutes, alors que la nature de mon enthousiasme tient davantage au Love Theme voluptueux que le Maestro fait délicatement frémir tout au long de l'album. Une fois encore, et pour le plus grand plaisir du vieux Van Cleef qui cache des trésors de sensibilité sous une physionomie peu amène, Morricone fait étalage de l'exceptionnel talent mélodique des compositeurs italiens de la belle époque.
Avatar de l’utilisateur
Lee Van Cleef
Inside Man
 
Messages: 10267
Inscription:
Ven 28 Nov 2008 19:31

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Janus le Dim 2 Mai 2010 19:11

Lee Van Cleef a écrit: malgré le fait que notre ami m'ait paru surtout sensible à cette suite lancinante


Ce qui ne devrait pas t'étonner,par ailleurs...mais réécoute-là,elle est d'une richesse...et puis ce genre de progression
sur 22minutes n'est pas si banale au cinéma...D'ailleurs,je me demande de quelle manière elle est exploitée dans le film de
MICHAIL K. KALATOZOV. ?

Lee Van Cleef a écrit:alors que la nature de mon enthousiasme tient davantage au Love Theme voluptueux que le Maestro fait délicatement frémir tout au long de l'album.


Je comprends ton enthousiasme,surtout que la partie mélodique de cette B.O. ne manque pas de souffle ni de charme,mais
un brin sirupeuse,il me semble...par moment...un brin sirupeuse... :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Janus
Postman
 
Messages: 3629
Inscription:
Dim 28 Juin 2009 16:17

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Lee Van Cleef le Mar 4 Mai 2010 12:01

Janus a Ă©crit:
Lee Van Cleef a écrit: malgré le fait que notre ami m'ait paru surtout sensible à cette suite lancinante


Ce qui ne devrait pas t'étonner,par ailleurs...mais réécoute-là,elle est d'une richesse...


Ne faites point dire au vieux Van Cleef ce qu'il n'a surtout pas dit, cher mais trop hâtif monsieur Janus ! Car je suis tout à fait d'accord pour admettre le fort pouvoir de fascination de cette longue suite remarquablement construite. Du coup, je serais moi aussi très curieux de découvrir l'usage qu'a pu en faire le génial réalisateur de Soy Cuba et Quand Passent les Cigognes.
Avatar de l’utilisateur
Lee Van Cleef
Inside Man
 
Messages: 10267
Inscription:
Ven 28 Nov 2008 19:31

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Julien le Jeu 6 Mai 2010 14:12

Image
Il Giudice e il suo Boia

Notre Grand spécialiste Morriconien connaîtrait-il cette musique, qui s'apprête à sortir chez Beat Records ? En tout cas l'affiche est plutôt alléchante. Pour l'instant tout ce que l'on peut lire au sujet du disque sur leur site, c'est un laconique : "Non c'è bisogno di commentare ulteriormente questo piccolo capolavoro: l'aspettativa dei molteplici amanti delle musiche del Maestro parla da sola!" Désolé mais pour ma part, j'aimerais quand même en savoir un peu plus avant de l'acheter !
Avatar de l’utilisateur
Julien
Cinderella Man
 
Messages: 2245
Inscription:
Sam 20 Sep 2008 11:46

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Janus le Jeu 6 Mai 2010 17:03

J'ignore si c'est à moi que tu poses la question mais je vais modestement tenter d'y répondre:
Il me semble qu'il s'agit d'un film de MAXIMILIAN SCHELL dont le titre français est DOUBLE JEU. Je l'ai même vu,il y a bien
longtemps de cela,et les musiques que j'y ai entendues étaient des thèmes préexistants réemployés tels quels pour l'occasion. Ca ne veut bien sûr pas dire qu'il n'y ait pas eu de compositions originales. Dans MONEY de STEVEN HILLIARD STERN,par exemple,il y eut,à ma grande surprise,une musique originale° écrite pour le film bien qu'on y entende surtout des morceaux connus du compositeur. ( °beaucoup de thèmes lancinants et "easy listening" avec le superbe bugle d'OSCAR VALDAMBRINI)
Il se peut qu'il y ait eu,là aussi,une musique originale (peut-être atonale ou expérimentale) et que SCHELL ait préféré utiliser des thèmes préexistants plus accrocheurs,ce qui est une pure spéculation de ma part...Sinon,si ce cd regroupe les thèmes que j'ai entendus dans DOUBLE JEU,il ne s'agit alors ni plus ni moins d'une compilation avec peut-être deux/trois inédits et une belle pochette. :lol:
Avatar de l’utilisateur
Janus
Postman
 
Messages: 3629
Inscription:
Dim 28 Juin 2009 16:17

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Julien le Ven 7 Mai 2010 14:17

Je te remercie. Bien sûr c'était à toi que je posais la question. Il y a quand même prés de 80mn de musique sur le CD. Il doit peut-être y avoir quand même quelques morceaux inédits. Autrement, effectivement c'est pas très intéressant.
Avatar de l’utilisateur
Julien
Cinderella Man
 
Messages: 2245
Inscription:
Sam 20 Sep 2008 11:46

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Janus le Ven 7 Mai 2010 18:55

Julien a écrit:Je te remercie. Bien sûr c'était à toi que je posais la question. Il y a quand même prés de 80mn de musique sur le CD. Il doit peut-être y avoir quand même quelques morceaux inédits. Autrement, effectivement c'est pas très intéressant.


J'ai vu en effet qu'il s'agit d'un cd d'une durée de 76 mn 20. :o Les titres,dans l'ensemble,ne me disent rien mais ils
peuvent avoir été rebaptisés pour l'occasion. Ils ne me disent rien à l'exception de quatre extraits; "Meditazione melodica",
"Caduta e ripresa","Affresco con bambino",que l'on retrouve dans le cd de LA BANQUIERE et "Tempo di Marcia con bambino"
que l'on retrouve dans COME UN GIROTONDO,un film obscur de ROBERTO FAENZA. Un autre qui porte le titre italien du film
figurerait sur une compilation que je ne possède pas. Maintenant,le film de MAXIMILIAN SCHELL date de 1975 alors que
LA BANQUIERE est de 1980 et FORZA ITALIA (Come un girotondo) de 1977. On peut donc aisément en déduire qu'ils furent
originaux dans DOUBLE JEU et non dans les deux autres qui furent réalisés après.
Comme je vais me jeter à l'eau,je te dirai ainsi ce que ça vaut,à mon sens.
Avatar de l’utilisateur
Janus
Postman
 
Messages: 3629
Inscription:
Dim 28 Juin 2009 16:17

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede BigJ. le Ven 7 Mai 2010 20:06

Janus a Ă©crit:
Je comprends ton enthousiasme,surtout que la partie mélodique de cette B.O. ne manque pas de souffle ni de charme,mais
un brin sirupeuse,il me semble...par moment...un brin sirupeuse... :mrgreen:


Oui. :|
http://www.auparadoxeperdu.com/Top 5: 1° B. Herrmann 2° E. W. Korngold 3° J. Goldsmith 4° J. Williams 5° M. Rozsa.
Avatar de l’utilisateur
BigJ.
Flim Flam Man
 
Messages: 1852
Inscription:
Mar 16 Sep 2008 23:17
Localisation: Genève, Suisse

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Lee Van Cleef le Ven 4 Juin 2010 20:58

Je ne voudrais pas que les chevilles de Janus enflent subitement jusqu'à faire craquer les coutures de son pantalon, mais force est de constater que notre ami est toujours de bon conseil lorsqu'il s'agit de l'oeuvre pléthorique du Maestro. Etant donné qu'avec sa faconde habituelle, il a déjà tout dit au sujet d'Oceano, je vais me garder de toute redondance superfétatoire et, à mon tour, recommander avec enthousiasme cet excellent score.
Avatar de l’utilisateur
Lee Van Cleef
Inside Man
 
Messages: 10267
Inscription:
Ven 28 Nov 2008 19:31

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Manuma le Sam 5 Juin 2010 07:37

Au fait, Janus, Julien ou Van Cleef, auriez-vous jeté une oreille sur Il Giudice e il suo boia depuis les quelques commentaires méfiants balancés à son sujet ci-dessus. J'avoue que son acquisition me tente drôlement ...
Manuma
Elephant Man
 
Messages: 391
Inscription:
Ven 12 Sep 2008 21:39

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Janus le Sam 5 Juin 2010 16:12

Manuma a écrit:Au fait, Janus, Julien ou Van Cleef, auriez-vous jeté une oreille sur Il Giudice e il suo boia depuis les quelques commentaires méfiants balancés à son sujet ci-dessus. J'avoue que son acquisition me tente drôlement ...


Malheureusement,je n'ai pas encore mis la main sur le cd mais tu peux trouver les détails du contenu dans le forum dédié à
MORRICONE,CHI MAI,en Anglais. Tout ne serait pas inédit. Ceux qui connaissent LA BANQUIERE reconnaîtront deux thèmes
sauf qu'ils auraient initialement été composés pour le film de SCHELL. Il les aurait réutilisés ensuite pour le film de GIROD
car il se pourrait que malgré qu'ils furent écrits pour GIUDICE E IL SUO BOIA,ils n'apparaissent pas dans ce film....un peu
comme le thème LE RETOUR très brièvement employé dans le film LE PROFESSIONNEL alors qu'il avait été spécialement écrit
pour lui et qui réapparaîtra sous forme de thème principal dans LA GABBIA avec la sublime LAURA ANTONELLI.
Avatar de l’utilisateur
Janus
Postman
 
Messages: 3629
Inscription:
Dim 28 Juin 2009 16:17

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Manuma le Dim 6 Juin 2010 08:51

Merci pour ce compte-rendu. Je crois que je vais tenter l'expérience.

En passant, j'ai revu l'autre jour le très bon Je Suis vivant ! d'Aldo Lado sur le DVD sorti il y a quelques temps chez Neo. L'édition propose la version française et la version anglaise. Et je me suis aperçu que l'accompagnement musical différe d'une version à l'autre sur au moins 2 séquences, le mélancolique thème central, parfaitement adapté à l'ambiance cafardeuse du film, étant alors remplaçé par un morceau nettement plus lounge, qui me semble bien être de Morricone même s'il n'apparait pas sur l'édition CD que je possède.
Manuma
Elephant Man
 
Messages: 391
Inscription:
Ven 12 Sep 2008 21:39

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Janus le Dim 6 Juin 2010 16:34

Je ne connaissais pas le titre français de ce giallo que je n'ai d'ailleurs jamais vu. Le titre italien étant "La corta notte delle
bambole di vetro",il existe aussi sous les titres bien plus courts de "Malastrana" et "Catalepsis".
Qu'as-tu pensé de ce film? Vaut-il le détour?
Je viens enfin de me procurer IL GIUDICE E IL SUO BOIA et le cd fait quand même + de 76 mn! :o Lorsque j'aurai fini de l'écouter,dans quelques jours,je donnerai ici quelques précisions. Ce que je peux dire d'emblée,c'est qu'il s'agit sans aucun doute
d'une B.O. variée dans ses ambiances.
Avatar de l’utilisateur
Janus
Postman
 
Messages: 3629
Inscription:
Dim 28 Juin 2009 16:17

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Lee Van Cleef le Dim 6 Juin 2010 20:46

Janus a écrit:Je ne connaissais pas le titre français de ce giallo que je n'ai d'ailleurs jamais vu. Le titre italien étant "La corta notte delle
bambole di vetro",il existe aussi sous les titres bien plus courts de "Malastrana" et "Catalepsis".
Qu'as-tu pensé de ce film? Vaut-il le détour?


Même s'il ne relève pas tout à fait du sadisme et du fétichisme propres à tout giallo digne de ce nom, La Corta Notte Delle Bambole di Vetro demeure un sacré film, formidablement éclairé et mis en scène, dont le nihilisme glacial ne s'embarrasse d'aucune considération commerciale. Je m'accorderais d'ailleurs volontiers un nouveau visionnage, ne serait-ce que pour me rendre compte par moi-même des différences musicales que Manuma dit avoir notées entre les versions française et anglaise.
Avatar de l’utilisateur
Lee Van Cleef
Inside Man
 
Messages: 10267
Inscription:
Ven 28 Nov 2008 19:31

PrécédentSuivante

Retourner vers Musique de Film

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum: Bmcready, Google [Bot], Indiana et 97 invités