Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Discussions autour de la musique de film, de télévision et de jeu vidéo

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Hellboy le Jeu 8 Jan 2009 03:11

BigJ. a Ă©crit:
Dadid a écrit:Marrant, ce film m'a toujours laissé l'impression d'un pseudo Inspecteur Harry (les cascades de Bebel en plus ;) ) ...


Ca me parait assez clair aussi...


Comparer un film Ă  Dirty Harry, c'est plutĂ´t un compliment, non ?
}-)
I am the law ! Put down your mouse and prepare to be judged !
www.underscores.fr
Avatar de l’utilisateur
Hellboy
The Man
 
Messages: 2970
Inscription:
Sam 6 Sep 2008 20:55
Localisation: Paris, France

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Wyatt Earp le Jeu 8 Jan 2009 04:18

Hellboy a Ă©crit:
BigJ. a Ă©crit:Image

PEUR SUR LA VILLE.

Hé oui! Je me shoote à ce chef d'oeuvre depuis cet après-midi.
Le Maestro y dévelope tout son génie musical, notamment dans le Main Title (Paura Sulla Città) qu'il fait tenir sur une base de motif à trois notes basses au piano et... une mélodie sifflée!!!

Difficile de croire que tout ça illustre un Belmondo de série....



C'est justement parce que ce n'est pas un Belmondo de série. C'est un film de Verneuil, tout simplement un des plus grands réalisateurs français, constamment inventif dans sa mise en scène, contrairement à la génération de "metteurs en scène" qui a suivi et qui a failli causer la mort du cinéma français de la grande époque. Heureusement, on voit apparaitre enfin des héritiers du grand Henri avec des gens comme Florent Siri ou Olivier Marchal. Il aura fallu attendre plus de 20 ans...


Bien dit :D !
Avatar de l’utilisateur
Wyatt Earp
Demolition Man
 
Messages: 5352
Inscription:
Sam 13 Sep 2008 12:24

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Wyatt Earp le Jeu 8 Jan 2009 04:20

Brother Cadfael a Ă©crit:
André Marek a écrit:Un Belmondo de série ??? Tu plaisantes, là ! C'est un de ses meilleurs films et un bijou du thriller européen !

Oui, oui, bien sûr, ma phrase est mal tournée car je ne faisais que reprendre l'expression de BigJ au-dessus. C'est évidemment une perle et pour tout dire un de mes films préférés. ;)


Ah ! Rassuré je suis.
Quant à ceux qui n'y voient qu'un Bébel de série, je leur déconseille le bis italien (polar et giallo), y vont pas aimer !
C'est mon BĂ©bel favori, avec L'HĂ©ritier.
Avatar de l’utilisateur
Wyatt Earp
Demolition Man
 
Messages: 5352
Inscription:
Sam 13 Sep 2008 12:24

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede BigJ. le Jeu 8 Jan 2009 10:10

Juste pour dire: il y a quelques jours, j'ai non seulement reçu un lot important de CDs "solo" de Morricone (PEUR SUR LA VILLE, L'OISEAU AU PLUMAGE..., SLALOM, PANE E LIERTA, etc...) mais aussi le COMPLETE MORRICONE que j'ai enfin commencé à parcourir.
J'ai fait une tentative sur l'unique CD de Musique Concertante: durdur... Je n'ai pas tenu 10 minutes. Dois-je persévérer?

Sur le 1er CD de BOs testé, j'ai reconnu un morceau que je n'arrivais pas à identifier, et quand j'ai vérifié le track liste... le titre m'était complètement inconnu! (Je ne l'ai pas relevé sur le moment, mais j'y reviendrai.)
Il y a quelques années, un ami BOphile (et morriconophile) m'a confié que Morricone empreintait souvent des mélodies d'un film à l'autre. Il me semble qu'il citait LE PROFESSIONNEL comme issu d'un autre film (et ce n'est pas ROYAL CANIN!) mais pas sûr.

Quelqu'un aurait des exemples?

[cd] E.M.: Music for Cinema; CD7: 1-2-3-4: tous inconnus de moi et méga bons!
http://www.auparadoxeperdu.com/Top 5: 1° B. Herrmann 2° E. W. Korngold 3° J. Goldsmith 4° J. Williams 5° M. Rozsa.
Avatar de l’utilisateur
BigJ.
Flim Flam Man
 
Messages: 1852
Inscription:
Mar 16 Sep 2008 23:17
Localisation: Genève, Suisse

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Hellboy le Jeu 8 Jan 2009 10:16

BigJ. a écrit:Juste pour dire: il y a quelques jours, j'ai non seulement reçu un lot important de CDs "solo" de Morricone (PEUR SUR LA VILLE, L'OISEAU AU PLUMAGE..., SLALOM, PANE E LIERTA, etc...) mais aussi le COMPLETE MORRICONE que j'ai enfin commencé à parcourir.
J'ai fait une tentative sur l'unique CD de Musique Concertante: durdur... Je n'ai pas tenu 10 minutes. Dois-je persévérer?


Non. La musique de concert de Morricone est tout à l'inverse de sa musique de film : prétentieuse, chiante, stérile.
A mon humble avis, bien sûr...
}-)
I am the law ! Put down your mouse and prepare to be judged !
www.underscores.fr
Avatar de l’utilisateur
Hellboy
The Man
 
Messages: 2970
Inscription:
Sam 6 Sep 2008 20:55
Localisation: Paris, France

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede BigJ. le Jeu 8 Jan 2009 10:19

Je refuse de partager cette avis bas de plafond, cher Administrateur :evil: , mais... je dois admettre que les 10 minutes que j'ai écoutées m'ont précisément évoqué ces mots! :lol:

Je pense qu'il faut persévérer! 8-)
http://www.auparadoxeperdu.com/Top 5: 1° B. Herrmann 2° E. W. Korngold 3° J. Goldsmith 4° J. Williams 5° M. Rozsa.
Avatar de l’utilisateur
BigJ.
Flim Flam Man
 
Messages: 1852
Inscription:
Mar 16 Sep 2008 23:17
Localisation: Genève, Suisse

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Dadid le Jeu 8 Jan 2009 12:11

BigJ. a écrit:Il y a quelques années, un ami BOphile (et morriconophile) m'a confié que Morricone empreintait souvent des mélodies d'un film à l'autre. Il me semble qu'il citait LE PROFESSIONNEL comme issu d'un autre film (et ce n'est pas ROYAL CANIN!) mais pas sûr.


Le thème Chi Mai du professionnel est en effet repris de MADALENA (avec de la batterie en plus)... dans le coffret "complete", il y en a même une version chantée !
Avatar de l’utilisateur
Dadid
Darkman
 
Messages: 7369
Inscription:
Mer 15 Oct 2008 09:33

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede BigJ. le Jeu 8 Jan 2009 12:35

Dadid a Ă©crit:
BigJ. a écrit:Il y a quelques années, un ami BOphile (et morriconophile) m'a confié que Morricone empreintait souvent des mélodies d'un film à l'autre. Il me semble qu'il citait LE PROFESSIONNEL comme issu d'un autre film (et ce n'est pas ROYAL CANIN!) mais pas sûr.


Le thème Chi Mai du professionnel est en effet repris de MADALENA


Exactement! :D Je vais vérfier sur pièce!
http://www.auparadoxeperdu.com/Top 5: 1° B. Herrmann 2° E. W. Korngold 3° J. Goldsmith 4° J. Williams 5° M. Rozsa.
Avatar de l’utilisateur
BigJ.
Flim Flam Man
 
Messages: 1852
Inscription:
Mar 16 Sep 2008 23:17
Localisation: Genève, Suisse

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Taboulez le Jeu 8 Jan 2009 16:35

J'ai fait une tentative sur l'unique CD de Musique Concertante: durdur... Je n'ai pas tenu 10 minutes. Dois-je persévérer ?

Je ne sais pas quelles oeuvres concertantes sont présentes sur ce coffret, mais si il y a ses concertos (notamment celui pour orgue, trombones et orchestre) alors clairement il FAUT persévérer :D . Car à l'inverse des propos (un peu surréalistes :wink: ) d'Hellboy, ces oeuvres (je parle toujours des concertos là) font partie de la crème de la crème de son corpus musical (tous genres confondus)... Elles sont au contraire une extension de sa musique de film la plus expérimentale puisqu'elles vont encore plus loin dans certaines démarches jusqu'au-boutistes et font souvent preuve d'une richesse, dans la composition, et d'un degré de finition, finalement bien plus grand qu'une grosse moyenne des scores qu'il a livré (et ça se comprend: on ne peut pas accorder une attention toujours strictement égale sur 400 ou 500 BO).
Ces travaux sont authentiquement ambitieux ("prétentieux" ne veut absolument rien dire lorsqu'une oeuvre est riche, maîtrisée et fignolée comme c'est le cas ici... c'est un adjectif qui ne connait de signification réelle que devant des travaux simplistes et formellement mauvais, qui cherchent pourtant à faire genre :D ), complètement fous (voir carrément psychédéliques), au pouvoir de fascination assez énorme pour les amateurs d'expériences musicales et friands de partitions très très modernes !
Avatar de l’utilisateur
Taboulez
Wrong Man
 
Messages: 596
Inscription:
Ven 3 Oct 2008 16:59

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Lee Van Cleef le Jeu 8 Jan 2009 20:12

BigJ. a Ă©crit:
Dadid a Ă©crit:
BigJ. a écrit:Il y a quelques années, un ami BOphile (et morriconophile) m'a confié que Morricone empreintait souvent des mélodies d'un film à l'autre. Il me semble qu'il citait LE PROFESSIONNEL comme issu d'un autre film (et ce n'est pas ROYAL CANIN!) mais pas sûr.


Le thème Chi Mai du professionnel est en effet repris de MADALENA


Exactement! :D Je vais vérfier sur pièce!


Hâte-toi, l'ami ! Maddalena est une pièce merveilleuse, qui dès la première écoute m'a littéralement subjugué, et dont l'un des plus insignes mérites est de m'avoir fait redécouvrir toute la volupté de Chi Mai, chose que j'aurais pourtant juré impossible après des années d'exploitation douloureuse dans des publicités de croquettes pour chien... Tiens, et si on réécoutait le Fox pareillement essoré de Lalo Schifrin, pour voir ?
Avatar de l’utilisateur
Lee Van Cleef
Inside Man
 
Messages: 10267
Inscription:
Ven 28 Nov 2008 19:31

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede BigJ. le Sam 10 Jan 2009 22:19

J'explore 1 à 1 les discs du COMPLETE MORRICONE, et je suis étonné, pour un "Best Of" aussi sélectif d'une oeuvre aussi importante... qu'il y a ait autant de déchets! :shock:

En bref, des mélodies ou des arrangements assez anodins, des morceaux qui se répètent, se ressemblent, qui, en bref, sont assez ennuyeux.

Sur les 14 premiers morceaux du disc 8, j'en ai déjà clairement rejeté 7 pour ma future sélection d'Ipod.
http://www.auparadoxeperdu.com/Top 5: 1° B. Herrmann 2° E. W. Korngold 3° J. Goldsmith 4° J. Williams 5° M. Rozsa.
Avatar de l’utilisateur
BigJ.
Flim Flam Man
 
Messages: 1852
Inscription:
Mar 16 Sep 2008 23:17
Localisation: Genève, Suisse

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Guillaume le Lun 12 Jan 2009 16:03

Dadid a écrit:Marrant, ce film m'a toujours laissé l'impression d'un pseudo Inspecteur Harry (les cascades de Bebel en plus ;) ) avec un méchant un peu ridicule (jeu et maquillage) - et surtout repérable quasiment dès le début du film...


j'aime bien le côté giallo du film,le début et la musique de Morricone...le méchant me faisait peur quand j'étais petit :lol:,mais bon,à la revoyure... :mrgreen:

Parmi les autres scores du maestro,j'aime beaucoup "Once upon a time in America","White dog","La sindrome di Stendhal" et j'ai pas un mauvais souvenir de son "Orca". :)
Guillaume
Rain Man
 
Messages: 247
Inscription:
Dim 11 Jan 2009 21:13
Localisation: Dans l'Eure,Ă  100 bornes de Paname!

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Lee Van Cleef le Mar 9 Mar 2010 19:27

Bruno Nicolai peut se vanter qu'un topic lui soit intégralement dédié, Piero Piccioni a le sien propre (encore que beaucoup moins fréquenté que celui de son compatriote, faut bien le dire) et ça ne m'étonnerait pas que Nekro, un de ces quatre matins, s'enhardisse à en consacrer un tout entier aux frères de Angelis, les inénarrables Maumo et Guigui... Mais le Maestro, enfer et damnation, restait privé de cet honneur ! Du moins était-ce ce que je pensais avant de subitement me remémorer ce topic lancé il y a quelques lustres et devenu, dans l'intervalle, un misérable nid à poussière. Le temps de disperser tous ces moutons grisâtres à moulinets vigoureux de mon katana, et me voici prêt à demander à Janus et Nekro, qui ne tarissent pas d'éloges au sujet de Morricone ces derniers jours, de dresser une petite liste des scores du compositeur qu'ils préconiseraient sans réserve. En espérant, je ne vous le cache pas, découvrir des choses un rien plus originales que les westerns de Leone.
Avatar de l’utilisateur
Lee Van Cleef
Inside Man
 
Messages: 10267
Inscription:
Ven 28 Nov 2008 19:31

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Janus le Mar 9 Mar 2010 21:27

Taboulez a Ă©crit:
J'ai fait une tentative sur l'unique CD de Musique Concertante: durdur... Je n'ai pas tenu 10 minutes. Dois-je persévérer ?

Je ne sais pas quelles oeuvres concertantes sont présentes sur ce coffret, mais si il y a ses concertos (notamment celui pour orgue, trombones et orchestre) alors clairement il FAUT persévérer :D . Car à l'inverse des propos (un peu surréalistes :wink: ) d'Hellboy, ces oeuvres (je parle toujours des concertos là) font partie de la crème de la crème de son corpus musical (tous genres confondus)... Elles sont au contraire une extension de sa musique de film la plus expérimentale puisqu'elles vont encore plus loin dans certaines démarches jusqu'au-boutistes et font souvent preuve d'une richesse, dans la composition, et d'un degré de finition, finalement bien plus grand qu'une grosse moyenne des scores qu'il a livré (et ça se comprend: on ne peut pas accorder une attention toujours strictement égale sur 400 ou 500 BO).
Ces travaux sont authentiquement ambitieux ("prétentieux" ne veut absolument rien dire lorsqu'une oeuvre est riche, maîtrisée et fignolée comme c'est le cas ici... c'est un adjectif qui ne connait de signification réelle que devant des travaux simplistes et formellement mauvais, qui cherchent pourtant à faire genre :D ), complètement fous (voir carrément psychédéliques), au pouvoir de fascination assez énorme pour les amateurs d'expériences musicales et friands de partitions très très modernes !


DĂ©jĂ ,je commencerai mon Ă©loge en remerciant Taboulez pour ce rappel Ă  l'ordre ou tout au moins ce regard honnĂŞte sur
la création contemporaine du grand compositeur italien. Prétentieux? Ce le serait si MORRICONE n'était pas à la hauteur de
ce qu'il compose dans ce domaine alors que c'est tout-à-fait le contraire,que ses concertos,tous réussis,sont la démonstration
géniale de sa grande maîtrise en ce domaine ainsi que de sa riche inspiration. Bien sûr,c'est une musique sans aucune concession et je comprends que l'on puisse y être réfractaire,surtout si on écoute très peu de musique contemporaine,si on
est surtout conditionné par la bonne vieille musique tonale que nous aimons tous. De plus,MORRICONE,c'est un son,une
personnalité très forte,une expression très singulière et élaborée mais sa musique de concert n'est ni plus ni moins chiante,ni
plus ni moins prétentieuse que celle d'un BOULEZ ou d'un NONO,m'est même bien plus fascinante que celle d'un DELERUE ou
de ROTA.
Taboulez a écrit:Elles sont au contraire une extension de sa musique de film la plus expérimentale puisqu'elles vont encore plus loin dans certaines démarches jusqu'au-boutistes et font souvent preuve d'une richesse, dans la composition, et d'un degré de finition, finalement bien plus grand qu'une grosse moyenne des scores qu'il a livré (et ça se comprend: on ne peut pas accorder une attention toujours strictement égale sur 400 ou 500 BO).


Voilà enfin une remarque intelligente et objective,ce qui est très souvent le cas avec Taboulez,et suffisamment rare en ce
qui concerne MORRICONE (...tellement lu dans les forums tout et n'importe quoi à son sujet...) C'est complètement juste
de dire que ses créations pour le concert sont une extension de sa musique de film la plus expérimentale. On peut effectivement y voir un degré de finition,une richesse,bien plus importants qu'une grosse moyenne des scores qu'il a livrés
pour la raison que tu as évoquée,mais pas uniquement. MORRICONE a musicalisé beaucoup de films pour lesquels une
composition de la richesse de son CONCERTO N°4 per organo,due trombe,due tromboni ed orchestra,aurait été un véritable
désastre. J'écoutais aujourd'hui-même GLI INTOCCABILI et MORRICONE a composé pour ce polar un certain nombre de musiques d'ambiance,ce qui n'est pas étonnant,vu que les différentes actions du film se situent dans des bars de nuit,des
bars américains,que c'est cette approche qui a été retenue avec MONTALDO. C'est une musique totalement appropriée au
film car un film ne mérite pas forcément,à chaque fois,une partition du niveau du SACRE DU PRINTEMPS et l'art d'un compositeur de cinéma,c'est justement de savoir baisser son niveau pour servir au mieux le film qu'il s'est engagé de mettre
en musique. Lorsque MORRICONE signa,enthousiaste,pour LA CAGE AUX FOLLES,il savait très bien qu'il n'écrira pas là une
partition du niveau de MANI SPORCHE ou des DEUX SAISONS DE LA VIE. Une intrigue plutôt légère qui se situe essentiellement
dans un cabaret où on y entend généralement de la musique tonale parodique ou préexistante,va EXIGER de MORRICONE des
concessions extrĂŞmes et une musique "easy listening" aux antipodes de ce qu'il compose pour le concert,une musique qu'il
n'aurait jamais composée autrement. Alors,une question s'impose? Pourquoi a-t-il composé pour ce genre de cinéma qui
l'oblige à faire de telles concessions alors que beaucoup de compositeurs contemporains refusent catégoriquement de prêter
leur talent au septième art pour justement ne pas avoir à faire ces "dites" concessions? Pour l'argent? Il aurait musicalisé
LA CAGE AUX FOLLES que pour se payer la toile d'un grand maître? Peut-être,et si il avait ri aux larmes comme j'ai ri,moi,
lorsque j'ai vu la mythique scène des biscottes et qu'il avait réellement eu envie de participer à ce projet? Toujours est-il qu'il
a su parfaitement capter la dérision de cette comédie et des deux séquelles qui suivirent. D'ailleurs,le dernier volet a donné
naissance à un album "easy listening" très plaisant et j'ai beaucoup de plaisir à l'écouter. Pourtant,dès qu'un film lui permit
de s'exprimer dans son "langage" le plus personnel,mais surtout de pouvoir développer ses idées musicales jusqu'au bout,il
ne manqua jamais l'occasion; UN UOMO A META,LA TENTE ROUGE,LA BATAILLE D'ALGER,MADDALENA,ORCA,GIORDANO BRUNO,DRAMES GOTHIQUES,L'EXORCISTE II,UN COIN TRANQUILLE A LA CAMPAGNE,L'OISEAU AU PLUMAGE de CRISTAL, MOSE,L'ATTENTAT,LES DEUX SAISONS DE LA VIE,HAMLET,WOLF,UNE PURE FORMALITE,LA LUPA,PASOLINI;un delitto italiano,MISSION,LES MAÎTRES DE L'OMBRE,MISSION TO MARS,LA SCONOSCIUTA...Je rajouterais volontiers le long morceau de UN HOMME A RESPECTER qui est un chef-d'oeuvre à lui seul,le thème principal de HAREM,le thème de QUEIMADA que la version concert a complètement "intemporalisé",les deux fabuleux morceaux composés initialement pour LA BIBLE de JOHN HUSTON et que l'on retrouve dans LE SECRET DU SAHARA d'ALBERTO NEGRIN. Il y a ce que j'appelle les grandes réussites du "compromis";ses compositions pour les films de LEONE et VERNEUIL,MARCO POLO,LES INCORRUPTIBLES,LA VENITIENNE,ALLONSANFAN,NOSTROMO,LA CALIFA,SACCO ET VANZETTI,MUSASHI,le sublime et incontournable DESERT DES TARTARES et les deux KAROL de GIACOMO BATTIATO et d'autres encore....
Avatar de l’utilisateur
Janus
Postman
 
Messages: 3629
Inscription:
Dim 28 Juin 2009 16:17

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Janus le Jeu 11 Mar 2010 10:27

Afin d'apporter une réponse plus complète à Lee,j'ai honteusement oublié de mentionner LA CLASSE OUVRIERE VA AU PARADIS.
En fait,je pourrais mentionner toutes les musiques qu'il a composées pour ELIO PETRI et pas seulement ENQUÊTE SUR UN
CITOYEN...la plus connue...celle qui marqua STANLEY KUBRICK au point qu'il voulut MORRICONE pour son ORANGE MECANIQUE...
mais aussi LA PROPRIETA NON E PIU UN FORTO et BUONE NOTIZIE,dont les meilleurs extraits n'apparaissent jamais dans les
"Best of" favorisant généralement les thèmes les plus connus et les nombreuses mélodies avec la voix d'EDDA qu'il a pu écrire
pour de nombreux films italiens,dans les années 70.
Je citerais volontiers LA CITE DE LA VIOLENCE,IL MERCENARIO,LE GRAND SILENCE,SVEGLIATI E UCCIDI,EL GRECO,QUESTA
SPECIE D'AMORE,ADDIO FRATELLO CRUDELE,I PROMESSI SPOSI,SYMPHONY FOR RICHARD III,DISCLOSURE avec un usage
somptueux de l'électronique,LA SINDROME DI STENDHAL dans lequel il fait un usage grandiose de la passacaille et des voix parlées,E RIDENDO L'UCCISE,RISOLUZIONE 819,etc...
Ceci-dit,il existe aussi beaucoup de B.O. comme COPKILLER,RIPLEY'S GAME,CROSSING THE LINE,STATE OF GRACE, LE TRIO INFERNAL,NAVAJO JO,U TURN,etc... qui contiennent de merveilleuses idées musicales,de celles qui bousculent l'ordre établi,
la composition pépère...Je pense notamment au dernier "Round" de CROSSING THE LINE (1991),ce thème rude,violent et percutant,cette manière peu habituelle d'employer les voix humaines,de les faire "aboyer" jusqu'au point culminant,lorsque les choeurs touchent au faîte de l'intensité. Des personnes ont assisté à une répétition. L'un des choristes n'y arrivait pas,en tout cas pas comme le voulait le Maestro. Il aurait craqué mais rien n'attendrit l'homme à la baguette qui,concentré et impitoyable, finira par obtenir ce qu'il veut. Pourtant,il s'agit d'un morceau très très dur à jouer (une même note répétée
à intensité égale) et c'est là que l'on voit la passion et la farouche volonté du compositeur et de ses musiciens pour obtenir le meilleur résultat possible et celui du ROUND SIX,plage 13 sur le cd est un sommet du genre. Ce type est un fou créatif et le fait que certains de ses nombreux travaux pour le cinéma aient pu être composés,orchestrés et dirigés en un temps limité,ne signifie rien puisqu'ils sont le fruit d'un immense travail et savoir-faire à la base. Sa grande prolixité s'explique par un besoin de créer sous tension et dans la contrainte quasi-permanente. C'est certainement un boulimique et j'irai même plus loin en affirmant que ses chefs-d'oeuvre sont le fruit de cette boulimie. Si il avait adopté un rythme à la DUTILLEUX (dont j'adore la musique),je ne crois pas que MORRICONE aurait été le grand compositeur qu'il fut et est encore. C'est dans la tension et la contrainte que son génie exulte. Son génie est indissociable,me semble-t-il,à sa boulimie créative. Tant pis pour les ratés,les musiques inabouties,les déchets,les films qu'il n'aurait peut-être jamais dû faire(par ex,HUNDRA),puisqu'ils ont aussi joué un rôle crucial dans la réussite de ses meilleures musiques,que ce soit pour le Septième Art ou le Concert.
Avatar de l’utilisateur
Janus
Postman
 
Messages: 3629
Inscription:
Dim 28 Juin 2009 16:17

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Nekromantik le Jeu 11 Mar 2010 12:02

et ça ne m'étonnerait pas que Nekro, un de ces quatre matins, s'enhardisse à en consacrer un tout entier aux frères de Angelis, les inénarrables Maumo et Guigui...


Ahahah, ouais pourquoi pas... mais plutĂ´t alors de Stelvio Cipriani ou Franco Micalizzi, dont je suis vraiment fan!... mais quand j'aurai le temps! ;)
http://gaumi.canalblog.com/
Mon blog, rempli de petits crobards et autres gribouillis
Avatar de l’utilisateur
Nekromantik
Next Man
 
Messages: 1032
Inscription:
Lun 15 Sep 2008 10:18

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Dadid le Jeu 11 Mar 2010 12:04

:o

Je reprends mon souffle et je reviens...

Ce qui est terrible avec des interventions comme celles de Janus, c'est qu'elles donnent envie d'aligner les titres sur les étagères... J'ai pas mal de Morricone, mais il me manque encore beaucoup de grands titres...
Avatar de l’utilisateur
Dadid
Darkman
 
Messages: 7369
Inscription:
Mer 15 Oct 2008 09:33

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Dadid le Jeu 11 Mar 2010 12:06

et ça ne m'étonnerait pas que Nekro, un de ces quatre matins, s'enhardisse à en consacrer un tout entier aux frères de Angelis, les inénarrables Maumo et Guigui...


je suis un fan inconditionnel de leur BO pour SANDOKAN - le reste, chais pas... :roll: Je demande conseil !
Avatar de l’utilisateur
Dadid
Darkman
 
Messages: 7369
Inscription:
Mer 15 Oct 2008 09:33

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Janus le Jeu 11 Mar 2010 13:32

Nekromantik a Ă©crit:
et ça ne m'étonnerait pas que Nekro, un de ces quatre matins, s'enhardisse à en consacrer un tout entier aux frères de Angelis, les inénarrables Maumo et Guigui...


Ahahah, ouais pourquoi pas... mais plutĂ´t alors de Stelvio Cipriani ou Franco Micalizzi, dont je suis vraiment fan!... mais quand j'aurai le temps! ;)


Quelles musiques me conseillerais-tu de CIPRIANI et MICALIZZI dont Je suis assez ignare. En fait,de cette période et de la
période d'avant,hormis MORRICONE,je connais plutôt bien la musique de NINO ROTA et de PIERO PICCIONI,puis celle de
CARLO RUSTICHELLI ,ALESSANDRO CICOGNINI et MARIO NASCIMBENE mais à un plus faible degré. Je connais mal LAVAGNINO,DE MASI,et tous les autres de ces deux époques. En réalité,les trois compositeurs que je connais le mieux et dont
j'ai le plus de cd en dehors de MORRICONE,sont FRANCO PIERSANTI,CARLO CRIVELLI et PAOLO BUONVINO. Ils appartiennent Ă 
la génération d'après,on va dire.
Avatar de l’utilisateur
Janus
Postman
 
Messages: 3629
Inscription:
Dim 28 Juin 2009 16:17

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Janus le Jeu 11 Mar 2010 13:40

Dadid a Ă©crit::o

Je reprends mon souffle et je reviens...

Ce qui est terrible avec des interventions comme celles de Janus, c'est qu'elles donnent envie d'aligner les titres sur les étagères... J'ai pas mal de Morricone, mais il me manque encore beaucoup de grands titres...


Si à l'écoute de LA TENTE ROUGE,tu t'avères très sensible aux immenses qualités de la suite contemporaine "Altri dopo di noi"
22,20mn,tu as alors un certain nombre de choses à découvrir,mais si tu es,au contraire,réfractaire à son côté avant-gardiste,
expérimental,bien que celui-ci ait plusieurs facettes,le choix te sera bien sûr plus restreint.

Dadid a Ă©crit:je suis un fan inconditionnel de leur BO pour SANDOKAN - le reste, chais pas... Je demande conseil !


Je me souviens d'une très belle ballade dans KEOMA et c'est un peu près tout ce que je retiens d'eux,personnellement.
Avatar de l’utilisateur
Janus
Postman
 
Messages: 3629
Inscription:
Dim 28 Juin 2009 16:17

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Taboulez le Jeu 11 Mar 2010 13:41

Janus a Ă©crit:U TURN

Personnellement, j'en viens même à considérer cette BO comme sa meilleure musique de western, un peu comme s'il y revenait, avec 30 ans de recul, afin d'y délivrer sa partition la plus aboutie et raffinée du genre :D . Son western de la maturité !
Avatar de l’utilisateur
Taboulez
Wrong Man
 
Messages: 596
Inscription:
Ven 3 Oct 2008 16:59

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Janus le Jeu 11 Mar 2010 13:47

Taboulez a Ă©crit:
Janus a Ă©crit:U TURN

Personnellement, j'en viens même à considérer cette BO comme sa meilleure musique de western, un peu comme s'il y revenait, avec 30 ans de recul, afin d'y délivrer sa partition la plus aboutie et raffinée du genre :D . Son western de la maturité !


C'est vrai que question "combinaisons instrumentales" et "richesses timbriques",c'est ce qu'il a peut-ĂŞtre fait de mieux. C'est
de l'acide sulfureux lorsque l'on pense en mĂŞme temps aux belles courbes de l'actrice principal. :mrgreen: Peut-ĂŞtre sa musique
de western la plus cérébrale,aussi...
Avatar de l’utilisateur
Janus
Postman
 
Messages: 3629
Inscription:
Dim 28 Juin 2009 16:17

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Julien le Jeu 11 Mar 2010 15:38

Janus a Ă©crit:Quelles musiques me conseillerais-tu de CIPRIANI


Cipriani je trouve qu'il est surtout bon au niveau des thèmes. Parfois ses bo ne sont pas d'une qualité musicale exceptionnelle mais dans le lot, il y a parfois 1 ou 2 morceaux pas mal foutus, comme Le thème d'Evelyn dans La Baie Sanglante, Enfantasme, ou "Una Giornata Triste" dans La Fureur d'un Flic. Il est très à l'aise pour les thèmes mélancoliques je trouve. Personnellement, j'aime bien aussi la façon dont il utilise le synthé. Là-dessus, je trouve qu'il est meilleur que Morricone. Ce sont parfois des nappes atmosphériques qui créent une ambiance assez étrange. En particulier dans Un' Ombra Nell'ombra ou encore Incubo sulla citta Contaminata, une bo qui devrait sans doute t'intéresser. On y trouve des pistes assez expérimentales.
Avatar de l’utilisateur
Julien
Cinderella Man
 
Messages: 2245
Inscription:
Sam 20 Sep 2008 11:46

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Janus le Jeu 11 Mar 2010 18:09

Julien a écrit: Il est très à l'aise pour les thèmes mélancoliques je trouve. Personnellement, j'aime bien aussi la façon dont il utilise le synthé. Là-dessus, je trouve qu'il est meilleur que Morricone. Ce sont parfois des nappes atmosphériques qui créent une ambiance assez étrange


Sur ce point,je veux bien te croire,tout au moins dans le sens où tu l'entends,malgré que j'adore l'usage de l'électronique dans DISCLOSURE,THE THING et L'HUMANOÏDE. De toute façon,même au sein des giallos,MORRICONE favorisa les instruments acoustiques et (son) groupe "Nouvelles consonances",ce qui fut une expérience intéressante et osée à l'époque,il faut bien le reconnaître. De toute façon,son emploi des synthétiseurs reste,la plupart du temps,sporadique,presque anecdotique,une sonorité qui passe comme celui dont j'ai oublié le nom dans STATE OF GRACE et ATAME qui n'en demeurent pas moins des musiques orchestrales. Je n'aime pas du tout l'emploi rudimentaire et déplacé,d'un goût même douteux,qui en est fait dans IL QUARTO RE en co-composition avec son fils...Mais,je dois admettre aussi que le synthé et moi,c'est deux. VANGELIS m'est,la plupart du temps,imbuvable au même titre que JARRE-fils et bien d'autres. Les synthés me sont carrément insupportables dans JAMAIS SANS MA FILLE de JERRY GOLDSMITH. Je les encaisse par contre très bien dans le meilleur de DE ROUBAIX (L'ANTARCTIQUE) et FURYO de SAKAMOTO. Je les déteste désormais dans ORANGE MECANIQUE qui est une b.o. qui a,selon moi,très mal vieilli. Dans le contemporain,j'apprécie souvent mieux l'usage de l'électronique comme chez MICHAEL OBST et MARTIN MATALON,par exemple. Pour ce dernier,j'aime beaucoup l'usage qu'il en a fait sur le film de LUIS BUNUEL; "Un chien Andalou",partition d'une quinzaine de minutes pour 8 musiciens et électronique...un pur délice.
Ha si,je les adore dans WITNESS de MAURICE JARRE et je trouve que MORRICONE en fait un excellent emploi dans LA CLASSE
OUVRIERE VA AU PARADIS. De l'Italien,une de ses expériences les plus extrêmes est sans doute L'ISTRUTTORIA E'CHIUSA:
DIMENTICHI,un film de DAMIANO DAMIANI dont l'intrigue se situe dans une prison mais que je n'ai jamais réussi à voir. Pour
finir,j'aime beaucoup les deux suites électro-acoustiques avec bande magnétique qu'il composa respectivement pour LES DEUX SAISONS DE LA VIE (La citta) et L'ATTENTAT ( Sinfonia per l'attentato).
Avatar de l’utilisateur
Janus
Postman
 
Messages: 3629
Inscription:
Dim 28 Juin 2009 16:17

Ennio Morricone: génial stakhanoviste.

Nouveau messagede Nekromantik le Ven 12 Mar 2010 11:46

Quelles musiques me conseillerais-tu de CIPRIANI et MICALIZZI dont Je suis assez ignare. En fait,de cette période et de la
période d'avant,hormis MORRICONE,je connais plutôt bien la musique de NINO ROTA et de PIERO PICCIONI,puis celle de
CARLO RUSTICHELLI ,ALESSANDRO CICOGNINI et MARIO NASCIMBENE mais à un plus faible degré. Je connais mal LAVAGNINO,DE MASI,et tous les autres de ces deux époques. En réalité,les trois compositeurs que je connais le mieux et dont
j'ai le plus de cd en dehors de MORRICONE,sont FRANCO PIERSANTI,CARLO CRIVELLI et PAOLO BUONVINO. Ils appartiennent Ă 
la génération d'après,on va dire.


Je vois que Julien m'a devancé ;)... mais je rejoins ce qu'il dit, surtout ça: En particulier dans Un' Ombra Nell'ombra ou encore Incubo sulla citta Contaminata, une bo qui devrait sans doute t'intéresser.

De mon côté, je peux donc te conseiller ces 3 titres:
TENTACOLI (du funk mélancolique et aquatique :mrgreen: )
SOLAMENTE NERO (très Goblinesque), sorti chez Digitmovies
FEMINA RIDENS (Ă  mon sens, son chef d'oeuvre!), sorti chez Digitmovies


Pour MICALIZZI, il a un son un peu plus "urbain"... tu peux sans hésiter te jeter là-dessus!: TOUS SES CDs! :mrgreen:
Non, sans rire, moi je kiffe tout! Plus spécialement: CHI SEI! (très rare!), ADOLENSCENZA (Fin De Siecle Media) ou encore SEI JELLATO AMICO (Digitmovies)

Je connais aussi assez mal LAVAGNINO, tout ce que je sais c'est qu'il est considéré comme un Dieu, en Italie (à l'instant de ROTA)...

Voili voilĂ 

Sinon, je suis à la recherche de PADRE PIO de Paolo Buonvino (sorti chez Image http://www.soundtrackcollector.com/catalog/soundtrackdetail.php?movieid=41071... et comme tu le sais sans doute, ces CDs s'épuisent très rapidement (aaah mon Dieu, si un jour je tombe sur FATIMA et IL BAMBINO DI BETLEMME de Marco Frisina, je crois que j'aurais enfin trouvé mes Saint-Graals! ;) )


[cd] IL GIOCATTOLO- Ennio Morricone (Ă©dition Cinevox)
http://gaumi.canalblog.com/
Mon blog, rempli de petits crobards et autres gribouillis
Avatar de l’utilisateur
Nekromantik
Next Man
 
Messages: 1032
Inscription:
Lun 15 Sep 2008 10:18

PrécédentSuivante

Retourner vers Musique de Film

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum: Bmcready, Google [Bot] et 97 invités