Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Discussions autour de l'actualité du grand et du petit écran

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Vareche le Mer 13 Juin 2012 22:29

Guillaume a Ă©crit:Quentin Tarantino Ă  l'instar de Bertrand Tavernier et Christophe Gans tape sur le De Palma actuel mais aussi sur Guy Ritchie,MATRIX,Oliver Stone...:



"Le De Palma d'avant m'a beaucoup influencé. C'est un type très brillant, l'humoriste le plus noir que les années 70 nous ont donné."

" "Quand je vois les films faits par De Palma il y a trente ans et ceux qu'il pond maintenant, je me dis que ça ne peut pas être le même mec. Le De Palma talentueux a forcément été enlevé par des aliens."

- (au détour d'une question sur Guy Ritchie) "Je ne veux pas être le Scorsese du pauvre."

- (Ritchie again) "Quand on n'a pas de talent, c'est plutôt rusé de se marier avec une star mondiale. Le jour où je manquerai d'inspiration, j'épouserai sans doute Elvis."

- "Les images de synthèse sont le fléau du cinéma moderne, les frères Wachowski des assassins. Quitte à vouloir prendre son pied avec des jeux vidéos, autant coller sa bite dans une Nintendo."

- "Ça m'a vraiment déprimé qu'on compare le combat de The bride contre les Crazy 88 avec la stupide baston numérique de Néo face aux agents Smith (qui, en passant, sont un plagiat de Reservoir dogs)."

- "Oliver Stone n'a pas seulement piqué mon script de Tueurs nés, il l'a également transformé en un bon gros paquet de merde."

- "C'est bĂŞte qu'ils ne m'aient pas pris pour Casino Royale. Moi, j'aurais fait un film digne du roman."

- "On m'a envoyé le scénario de Men in black. Au lieu de perdre mon temps à le lire, j'ai calé ma table avec."

- "J'ai failli réaliser Héros malgré lui. Mais je suis bien content d'avoir été devancé par Stephen Frears. Toute ma vie, on m'aurait sûrement décrit comme un héritier dégénéré de Frank Capra."

Source: ecran large


eh malgré qu'il soit mon cinéaste crachoir/degueuli préféré, il est superdrôle, bon il tape sur des boites en carton, il ferait mieux de s'attaquer à ses potes, il a bien raison pour tueurs nés mais que pouvait-on faire d'un tel script sinon de la vaseline pour républicains.
Où aura lieu le prochain Festival de Cannes cette année ?
Vareche
Yes Man
 
Messages: 123
Inscription:
Sam 5 DĂ©c 2009 20:38
Localisation: clermont-ferrand

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Hybrid Soldier le Ven 27 Juil 2012 14:10

Vareche a écrit:eh malgré qu'il soit mon cinéaste crachoir/degueuli préféré, il est superdrôle, bon il tape sur des boites en carton, il ferait mieux de s'attaquer à ses potes, il a bien raison pour tueurs nés mais que pouvait-on faire d'un tel script sinon de la vaseline pour républicains.

Ouaip j'aimerais bien avoir son avis sur les Spy Kids de son pote Robert... :roll: :mrgreen:
Hans Zimmer : "Lorne is the best, he really is!"
Avatar de l’utilisateur
Hybrid Soldier
Little Big Man
 
Messages: 871
Inscription:
Sam 20 DĂ©c 2008 11:08
Localisation: Yvelines (78)

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Guillaume le Dim 5 AoĂ» 2012 20:48

Paul Verhoeven sur Schindler’s List

«Je voulais à l’époque écrire une critique très sarcastique où je faisais un comparatif entre La Liste de Schindler et Jaws en prouvant que, fondamentalement, leurs ficelles dramatiques sont identiques. Le requin tue la première victime, le nazi tue le premier Juif, et ainsi de suite... Bam-bam, bam-bam!» (il fait mine de tenir un fusil et de tirer dans tous les sens.) J’avais le sentiment que Spielberg utilisait la même trame dramatique, avec une prédilection pour le spectaculaire. Puis j’ai réfléchi et me suis dit que ma critique serait sans doute perçue comme une attaque directe à l’encontre de Spielberg. Je ne l’ai jamais écrite. Pourtant, en revoyant récemment Jaws, mon impression n’a pas changé: c’est le même genre de drame. Chaque minute, un Juif ou un nageur se fait attraper, par Ralph Fiennes ou par le requin!»



Lucio Fulci Ă  propos de Paul Verhoeven

«Verhoeven est un voleur! La fin de RoboCop est reprise de celle de La Maison Près du Cimetière, où la femme est traînée en bas de l’escalier, sauf qu’ils ont remplacé le monstre par un robot... J’adore l’autre réalisateur hollandais, Dick Maas, et j’espère qu’il aura une carrière plus brillante que celle de Verhoeven, car les films de ce dernier sont très beaux visuellement, mais très superficiels. La meilleure chose que je puisse dire de lui, c’est qu’il a prouvé que le Panavision est le meilleur format pour regarder Sharon Stone décroiser les jambes!»



Spike Lee sur Cotton Club

«J’ai détesté. Une fois de plus, on fait un film dont le véritable enjeu n’est pas traité. Au lieu de parler des gangsters, il aurait mieux valu montrer la vie des artistes du Cotton Club et ne pas prendre comme alibi un musicien de jazz, blanc de surcroît…»


(Spike Lee, Cinéfeel, Première, No 148, juillet 1989, p.111)



James Toback Ă  propos de The Godfather et Francis Coppola

«Pour moi, Le Parrain est une vision hypocrite de la mafia due en grande partie au livre de Mario Puzo qui glorifiait ces gens-là en les présentant comme des personnages respectables. (...) Aujourd’hui Coppola semble s’être aseptisé, il a abandonné ses ambitions pour se transformer en cinéaste de commande. C’est son droit, il ne veut pas s’arrêter de faire des films et accepte pour cela tout ce qu'on lui propose. Je préfère quelqu'un comme Kubrick qui peut être autodestructeur et fou de ne tourner qu’un film tous les sept ans, mais dont l’oeuvre ne comporte pas un seul film déshonorant. Alors qu’aujourd'hui, la filmographie de Coppola est remplie de films aberrants, réalisés uniquement pour l’argent.»


(Positif, FĂ©vrier 1992)


Brian de Palma Ă  propos de Terrence Malick :


«Hitchcock avait fait une soixantaine de films! C'est ce qui vous rend meilleur, tourner! [...] Ce qui me stupéfie encore, c'est de voir la critique applaudir à la façon de travailler de Terrence Malick ou Stanley Kubrick. [...] Hitchcock ou Ford tournaient énormément. C'est ce qui les a rendus bons. [...] [À propos de Terrence Malick:] Son premier film, La Balade sauvage, était extraordinaire. Mais le suivant, Les Moissons du ciel, était loin d'être aussi réussi. En tout cas pour moi. Vous pouvez me dire ce que vous voulez sur Les Moissons du ciel, le film ne tient pas la route pour moi. Et il ne tenait pas debout à sa sortie. Et je ne vous parle pas de La Ligne rouge, que j'ai trouvé très ennuyeux."


Claude Miller au sujet de Titanic

«Comment est-ce possible? Comment est-il possible que ce roman-photo obèse passe pour un chef d’œuvre? Et tous les beaux esprits qui se repaissent de ce méga-ice cream, de cette avalanche de clichés, alors qu’ils ont minaudé, bouche en cul de poule, devant le noir et âpre Age of Innocence de Scorsese! Navrant! Il faut avoir vu la protagoniste de Titanic adresser «un doigt d’honneur» au méchant joué par David Warner pour le croire! Un doigt d’honneur (comme une héroïne de Tarantino) en 1910? Une jeune femme de la gentry anglaise? Ça va pas, Cameron? Il faut l’avoir vu pour le croire, dis-je, et mesurer ce que la barbarie Mickey nous prépare de vulgarité et d’inculture.»


(«Journal du montage de «La classe de neige»», Claude Miller, Positif, # 448, p.49)




Mathieu Kassovitz sur Kill Bill

«Je pense que Tarantino se sert du manque de culture cinématographique de ses spectateurs. Tous ses films (tous, y compris ceux qu’il a seulement écrit) sont directement inspirés (copiés) par des petits films de série B qu’il a visionnés en travaillant dans un vidéo club. J'ai la même culture, nous sommes de la même génération et j'ai vu les mêmes films. Je n'ai pris aucun plaisir à voir Reservoir Dogs à sa sortie car j'avais vu le film original 10 ans plus tôt. Je comprends l'intérêt que peut susciter de tels films si on ne connaît pas les originaux, mais je ne peux pas m'empêcher de trouver le talent de Tarantino fortement réduit par l'existence de ces films, la copie trop évidente gâche mon plaisir de spectateur et me fâche en tant que réalisateur. Le seul film perso qu'il ait fait jusqu'à aujourd'hui reste Jackie Brown qui est également inspiré des films de «blaxploitation» des années 70 mais qui garde une couleur très personnelle avec un scénario réel et bien structuré, une cinématographie plus traditionnelle mais qui me touche plus, une violence humaine et des personnages forts et ancrés dans une réalité qui me concerne. Quant à Kill Bill, c'est vraiment le résultat d'une vie de cinéphile décérébré, sans AUCUNE inspiration perso, bourré de violence gratuite et souvent dirigée sur ou autour des enfants, c'est à la mode, c'est branché, c'est sans intérêt, j'ai dormi la moitié du temps, le reste m'a extrêmement énervé. Il pille cinématographiquement toute une partie du cinéma japonais et asiatique en général sans aucune inspiration. C’est vide, con, et méchant. Le pire est que les originaux sont tellement meilleurs, n'ont pas coûté 55 M$ et n’ont jamais eu la prétention d’être à la mode, c'était des films honnêtes et violents car ils racontaient des histoires (…) Kill Bill n'a rien des originaux et non seulement il vole mais il ne respecte pas la force et la beauté profonde de ces centaines de films de série B qui ont également forgé mes goûts cinématographiques. Quentin est un manipulateur, malhonnête envers le cinéma qu'il dit respecter car il n’a apparemment pas les capacités intellectuelles de créer son propre univers. Car l’univers Tarantino n’est pas SON univers, c’est celui des autres...»






Clint Eastwood sur New York, New York

«Je n’ai pas aimé du tout. Ce n’est pas, selon moi, le meilleur film de Scorsese, que je préfère plus stylisé, comme dans Raging Bull ou After Hours. Mean Streets reste son film le plus achevé.»



(Clint Eastwood, Cinéfeel, Première, No 121, avril 1987, p. 143)


John McTiernan Ă  propos de RoboCop

«Techniquement, RoboCop est un film extraordinaire. Par contre, je suis moins admiratif quant au contenu. Verhoeven nous livre une vision du monde si sombre qu'elle me semble réellement corrosive. Terriblement néfaste. Il y a dans RoboCop une désespérance terrible, une colère intolérable. Je ne dis pas que RoboCop est cruel au sens où l'assassinat du jeune flic par le gang est cruel, non. J'ai davantage de problèmes avec le personnage incarné par Ronnie Cox, le promoteur du programme RoboCop. Il est montré tout d'abord comme une victime des ambitions de son jeune collègue; apparemment, c'est un brave homme. Et puis voilà que, volontairement, il est sacrifié à l'idéologie de Verhoeven: il se retrouve à la tête du gang. Cette façon de jouer avec les personnages est tellement pessimiste... Elle est sans doute exacte. Mais choisir cette vision du monde, la donner à digérer aux spectateurs, n'est pas bénéfique. Je pense qu'il est toujours possible d'imaginer des films qui traitent du Mal, d'un mal social, tout en réaffirmant sans cesse le goût de la vie. John Ford le fait entre autres dans Les raisins de la colère. Le film est plein d'une rage véritablement politique mais il émet une solution aux problèmes en prônant la persévérance et le courage. En cela la position de John Ford vis-à-vis de son public était plus responsable. Contrairement à RoboCop, mes films ne sont jamais sociaux... la vision des choses dans RoboCop est abominable.»
Guillaume
Rain Man
 
Messages: 215
Inscription:
Dim 11 Jan 2009 21:13
Localisation: Dans l'Eure,Ă  100 bornes de Paname!

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Soundtrackman le Lun 6 AoĂ» 2012 09:04

Concernant les propos de John McTiernan, ils ont complètement changé lors de la sortie de ROLLERBALL ou il disait que, finalement, Paul Verhoeven avait tout compris depuis le début. En revanche, je ne me souviens plus ou j'ai lu ça...
Avatar de l’utilisateur
Soundtrackman
Family Man
 
Messages: 1621
Inscription:
Ven 22 Mai 2009 09:44
Localisation: Metz

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Guillaume le Dim 19 AoĂ» 2012 12:33

David Cronenberg tape gentiment sur Nolan et ses Batman:

"Dark Knight Rises c'est pour les gamins"


"Ca reste Batman qui s'agite avec sa cape ridicule" confie-t-il ainsi au site Next Movie. Pourtant, il reconnaît quelques mérites à Christopher Nolan : "son meilleur film reste Memento (...), ses Batman sont deux fois moins intéressants et coutent 20 millions de fois plus...Certes, il réalise des prouesses techniques très intéressantes. Il filme en IMax et en 3D. J'ai lu des choses là-dessus dans American Cinematography Magazine, et techniquement, c'est passionnant. Mais les films sont d'un ennui!"

Au fond plus qu'une attaque en règle contre Nolan ou le Dark Knight, c'est le genre qui ne plaît pas beaucoup à Cronenberg. Le cinéaste est persuadé que le film de superhéros ne peut pas être une véritable forme artistique. "Si on me demande "est-ce que vous pouvez faire un film d'horreur qui soit aussi un film d'art ?" je réponds, oui. Mais par définition, le film de superhéros vient des comics. C'est pour les mômes. C'est pour les adolescents dans son principe même. C'est ce qui les rend attirants d'ailleurs. Mais quand j'entends des gens dire que Dark Knight Rises est un sommet du cinéma artistique, je pense qu'ils n'ont rien compris ou qu'ils ne savent pas quelles conneries ils racontent".


Carpenter Ă  propos d'Hitchcock:

"Hitchcock est un réalisateur glacial. Ses scènes de suspense sont dépourvues de toute surprise.
Dès que tu as compris son truc, tu ne vois plus que ça. Je me sens beaucoup plus d'affinités avec l'école hawksienne."
Guillaume
Rain Man
 
Messages: 215
Inscription:
Dim 11 Jan 2009 21:13
Localisation: Dans l'Eure,Ă  100 bornes de Paname!

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Julien le Dim 19 AoĂ» 2012 15:10

Cronenberg a Ă©crit:"Dark Knight Rises c'est pour les gamins"


Maintenant tout film à gros budget s'adresse avant tout pour les gamins de toute façon. C'est devenu la principale cible des producteurs.
Avatar de l’utilisateur
Julien
Family Man
 
Messages: 1724
Inscription:
Sam 20 Sep 2008 11:46

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Pierrebrrr le Dim 19 AoĂ» 2012 15:58

Enfin, j’emmènerai jamais un môme à un des Dark Knight de Nolan. Il ne faut pas confondre enfants et adolescents.
Et expliquer Ă  Cronenberg que Nolan de filme pas en 3D, et qu'il a d'ailleurs horreur de ce format.
Mais sur le fond, à propos du film de Super-héros, je suis assez d'accord avec lui.
"Le cinéma, c'est comme l'amour, quand c'est bien fait, c'est merveilleux, quand c'est mal fait, c'est un petit peu merveilleux aussi." S.Donen

Octobre 2014: 31 jours, 31 films :http://trainfantome.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
Pierrebrrr
Candyman
 
Messages: 2816
Inscription:
Ven 26 Mar 2010 14:49

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Taboulez le Dim 19 AoĂ» 2012 16:50

Julien a écrit:Maintenant tout film à gros budget s'adresse avant tout pour les gamins de toute façon. C'est devenu la principale cible des producteurs.

C'est vrai, et malheureusement ça fait bien 30 ans que ça dure (depuis les années 80 et ILM ?).

Avant un gros budget ça permettaient de mettre sur pieds des péplums pharaoniques avec des décors gigantesques et des figurants par milliers qui n'étaient là que pour servir une intrigue principalement politique et romanesque, ou bien des fresques historiques dans la veine du Notre Dame de Delannoy (etc,...), et si d'aventure il devait y avoir une séquence de bataille dans un de ces films c'était bien souvent une scène purement illustrative sans chorégraphie ni cascades, expédiée en 2 minutes chrono et simplement à vocation de démontrer la tournure d'un conflit militaire propre au script.

Alors y avait bien quelques exceptions comme les productions Harryhausen qui, elles, étaient en effet destinées à un jeune public mais enfin ce n'était pas encore la norme.
(peut-être certains films de cape et d'épées aussi, encore que ces productions là étaient d'ordinaire tout de même beaucoup plus raffinées et élégantes que les blockbusters d'aujourd'hui)

Pierrebrrr a écrit:Enfin, j’emmènerai jamais un môme à un des Dark Knight de Nolan.

Sauf que le gamin de 8 ou 9 ans t'en fais pas qu'il trouvera le moyen de le voir le film. Et il aura bien raison: faut pas déconner, ces films lui sont bel et bien destinés (la violence, physique ou symbolique, qu'on y trouve c'est juste le petit plus qui va donner l'impression au gamin de transgresser un brin, rien de plus, juste de quoi le rendre encore plus accro).
Avatar de l’utilisateur
Taboulez
Wrong Man
 
Messages: 567
Inscription:
Ven 3 Oct 2008 16:59

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Pierrebrrr le Dim 19 AoĂ» 2012 19:07

Non, Ă  8 ou 9 ans, si tu fais bien ton boulot c'est quand mĂŞme encore toi qui contrĂ´le ce que regarde tes enfants. Et crois-moi, la plupart des enfants qui se retrouve devant du Dark Knight ou du Transformers 3, c'est parce que, pour une raison ou une autre les parents les ont mis devans.
Pixar reste un vrai studio "grand public", mais le coeur de cible du Blockbuster US, Ă  part l'animation, c'est le public adolescent. Maintenant, on peut discuter oĂą commence l'adolescence...
"Le cinéma, c'est comme l'amour, quand c'est bien fait, c'est merveilleux, quand c'est mal fait, c'est un petit peu merveilleux aussi." S.Donen

Octobre 2014: 31 jours, 31 films :http://trainfantome.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
Pierrebrrr
Candyman
 
Messages: 2816
Inscription:
Ven 26 Mar 2010 14:49

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Hybrid Soldier le Dim 19 AoĂ» 2012 19:15

Pierrebrrr a Ă©crit:Non, Ă  8 ou 9 ans, si tu fais bien ton boulot c'est quand mĂŞme encore toi qui contrĂ´le ce que regarde tes enfants. Et crois-moi, la plupart des enfants qui se retrouve devant du Dark Knight ou du Transformers 3, c'est parce que, pour une raison ou une autre les parents les ont mis devans.
Pixar reste un vrai studio "grand public", mais le coeur de cible du Blockbuster US, Ă  part l'animation, c'est le public adolescent. Maintenant, on peut discuter oĂą commence l'adolescence...

Moi à 6/7 ans c'était mon frère (de 3 ans mon ainé) qui choisissait ce qu'on regardait.


A cet âge là, je me retrouvais devant Total Recall, A Nightmare On Elm Street, Terminator 2, Conan et RoboCop 1 & 2 etc. :shock: :shock:



Quand j'y pense ça fait peur quand même... :lol:
Hans Zimmer : "Lorne is the best, he really is!"
Avatar de l’utilisateur
Hybrid Soldier
Little Big Man
 
Messages: 871
Inscription:
Sam 20 DĂ©c 2008 11:08
Localisation: Yvelines (78)

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Taboulez le Dim 19 AoĂ» 2012 19:44

Hybrid Soldier a écrit:Moi à 6/7 ans c'était mon frère (de 3 ans mon ainé) qui choisissait ce qu'on regardait.

A cet âge là, je me retrouvais devant (...) Terminator 2, Conan et RoboCop 1 & 2 etc. :shock: :shock:

Quand j'y pense ça fait peur quand même... :lol:

Ben franchement je trouve ça plutôt cohérent pour ma part. Après tout, fondamentalement les Robocop, Conan et Terminator (surtout celui du 2 de surcroit) sont avant tout des héros pour la jeunesse... C'est pas pour rien que furent commercialisés bon nombre de figurines articulées et autres jouets à l'effigie de tous ces personnages.
Avatar de l’utilisateur
Taboulez
Wrong Man
 
Messages: 567
Inscription:
Ven 3 Oct 2008 16:59

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Guillaume le Sam 2 Mar 2013 22:08

John Irvin ( HAMBURGER HILL, LE FANTOME DE MILBURN, ROBIN DES BOIS ), pas content au sujet d' APOCALYPSE NOW, VOYAGE AU BOUT DE L'ENFER , RAMBO et PLATOON (Impact 13, FĂ©vrier 1988) :

" VOYAGE AU BOUT DE L'ENFER est, selon moi, un long-métrage techniquement brillant mais qui ne parle pas du Vietnam; ou dans des termes californiens et racistes. Les vietnamiens y sont décrits de façon malhonnête.
L'idée de la roulette russe, par exemple, est une fiction et n'a rien à voir avec ce que fut le Vietnam.
La meilleure partie du film reste encore le mariage; les scènes décrivant le Vietnam ne signifient rien et sont à la limite du n'importe quoi.
Quant à APOCALYPSE NOW, je le considère comme un film extrêmement prétentieux dont l'histoire ne vaut pas grand- chose.
Quand Marlon Brando se met à clamer "Je suis le Vietnam", cela me rend colèreux. Les personnages ne sont pas crédibles, le script est totalement extravagant et on n'y croit pas une seconde.
Je dis bravo pour la performance technique de l'attaque des hélicoptères mais le Vietnam, ça n'était en aucun cas ces bouffoneries.
D'ailleurs, aussi proche soit-on de la réalité, nous n'atteindrons jamais la vérité historique sur un plateau de cinéma. On sort du film le soir et on se prend une douche, on boit un verre de vin, on change de vêtements...et on recommence le tournage le lendemain. Aucun rapport avec la guerre. Je pense aussi, parce que certaines personnes perçoivent APOCALYPSE NOW comme une métaphore, qu'il est délicat vingt ans après de s'emparer de l'idée du Vietnam et de la transformer en tableau artistique.
(...) Je réprouve Reagan quand il déclare Rambo héros national. Où va-t'on?
En termes de politique étrangère, Rambo n'a rien d'un modèle. Il y a malheureusement des gens aux USA pour croire que des conflits complexes peuvent être résolus par la force d'une poignée d'hommes surentrainés.
C'est une théorie fasciste qui ne me fait pas rire du tout.
Et d'après ce que je sais, Reagan n'a jamais mis les pieds sur un champ de bataille. Pour moi, il est un clown et lorsqu'un peuple voit son destin conduit par un clown, il est temps de se poser des questions.
RAMBO, c'est de la merde, et dangereuse de surcroit!
(...) PLATOON me fait rire: qu'est-ce que cette histoire de rivalité entre deux sergents vient foutre là?
Durant les combats, ce n'était pas l'élan patriotique qui poussait les soldats, mais l'amitié et l'affection qu'ils éprouvaient les uns pour les autres. J'ai vu de mes propres yeux un officier des Marines donner de mauvaises indications qui ont entrainé la mort de 25 de ses hommes. Une affreuse erreur mais nullement préméditée.
Aucun Américain ne tirait volontairement sur ses compagnons (...)"
Guillaume
Rain Man
 
Messages: 215
Inscription:
Dim 11 Jan 2009 21:13
Localisation: Dans l'Eure,Ă  100 bornes de Paname!

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Scorebob le Sam 2 Mar 2013 22:21

CE sont des cinéastes qui racontent leur Vietnam fantasmé, pas obligés d'être rigoureux historiquement, c'est du cinéma pas forcément du cinéma vérité, quant à Rambo seul le premier vaut le coup et l'action se passe aux Etats-Unis, les autres épisodes sont de la pure fantaisie guérrière totalement irréaliste et prétentieuse.
Scorebob
Omega Man
 
Messages: 4887
Inscription:
Dim 12 Oct 2008 15:11

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Nesquik le Dim 3 Mar 2013 08:55

Scorebob a écrit:quant à Rambo seul le premier vaut le coup et l'action se passe aux Etats-Unis, les autres épisodes sont de la pure fantaisie guérrière totalement irréaliste et prétentieuse.


Le dernier en date est quand même pas dégueulasse :D
Goldsmith Forever
Avatar de l’utilisateur
Nesquik
Flim Flam Man
 
Messages: 1847
Inscription:
Ven 25 Nov 2011 16:00
Localisation: LYON

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Wyatt Earp le Dim 3 Mar 2013 12:24

Taboulez a écrit:Avant un gros budget ça permettaient de mettre sur pieds des péplums pharaoniques avec des décors gigantesques et des figurants par milliers qui n'étaient là que pour servir une intrigue principalement politique et romanesque, ou bien des fresques historiques dans la veine du Notre Dame de Delannoy (etc,...), et si d'aventure il devait y avoir une séquence de bataille dans un de ces films c'était bien souvent une scène purement illustrative sans chorégraphie ni cascades, expédiée en 2 minutes chrono


Pardon ??? :shock:
Avatar de l’utilisateur
Wyatt Earp
Hitman
 
Messages: 4582
Inscription:
Sam 13 Sep 2008 12:24
Localisation: paris

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede DarkCat le Dim 3 Mar 2013 12:43

Nesquik a écrit:Le dernier en date est quand même pas dégueulasse :D

Bah si justement ! :lol:
Autant j'aime les trois premiers, autant je me suis fait chier devant cet ultime (du moins je l'espère) volet.

Scorebob a écrit:CE sont des cinéastes qui racontent leur Vietnam fantasmé

D'accord avec toi. Sur ce coup, John Irvin part un peu en roue libre, Ă  mon avis.

Scorebob a écrit:les autres épisodes sont de la pure fantaisie guérrière totalement irréaliste et prétentieuse.

Je veux bien que tu m'expliques en quoi les Rambo 2 et 3 sont "prétentieux". Moi, j'aurai plutôt dis "généreux" ! :lol:
Avatar de l’utilisateur
DarkCat
Medicine Man
 
Messages: 5677
Inscription:
Mer 17 Sep 2008 15:00

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Scorebob le Dim 3 Mar 2013 15:07

C'est KIF KIF! non sérieux: prétentieux parce que c'était pas la peine d'envoyer des milliers de Marines en Afghanistan John RAMBO suffisait amplement. :lol:
Scorebob
Omega Man
 
Messages: 4887
Inscription:
Dim 12 Oct 2008 15:11

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Guillaume le Mar 5 Nov 2013 14:32

"Shining" et Kubrick dégommés par Cronenberg, Fulci et Carpenter:

http://blogs.indiewire.com/theplaylist/ ... m-20131104

"I think I’m a more intimate and personal filmmaker than Kubrick ever was,” Cronenberg shared. “That’s why I find 'The Shining' not to be a great film. I don’t think he understood the (horror) genre. I don’t think he understood what he was doing. There were some striking images in the book and he got that, but I don’t think he really felt it."

Fulci:

http://www.luciofulci.fr/pages/intervie ... que22.html

"Je me fiche pas mal du type qui devient fou dans Shining. De toute façon, je déteste Shining que je trouve raté : Kubrick est un homme très froid et des films comme Orange Mécanique ou Les Sentiers de la gloire étaient réussis parce que le langage froid correspondait au sujet. Kubrick est un génie, mais il n’est pas fait pour le cinéma d’épouvante, son film manque d’émotions."

"Je ris beaucoup quand je regarde "Shining" (John Carpenter, Ă©mission "Au coeur de la nuit", 2003)
Guillaume
Rain Man
 
Messages: 215
Inscription:
Dim 11 Jan 2009 21:13
Localisation: Dans l'Eure,Ă  100 bornes de Paname!

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Scorebob le Mar 5 Nov 2013 14:56

Il faut avouer que j'ai beaucoup ri aussi à la sortie du film devant les grimaces ahurissantes de Jack et les hurlements hystériques de sa femme.
Scorebob
Omega Man
 
Messages: 4887
Inscription:
Dim 12 Oct 2008 15:11

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Guillaume le Ven 24 Jan 2014 12:50

Tom Tykwer à propos de John Carpenter ( entretien dans Assault numéro 14, Mars 1999) :

"Les derniers films de John Carpenter sont totalement inintéressants.
LOS ANGELES 2013 est un film amusant, mais sans plus. Mais supérieur aux AVENTURES D'UN HOMME INVISIBLE. Ce n'est pas que ce dernier soit vraiment mauvais, mais c'est un film si impersonnel. Du bon boulot, mais fait de manière complètement industrielle. Le film aurait pu être réalisé exactement de la même façon par au moins cinquante autres réalisateurs.
(...) HALLOWEEN, lui, est resté tellement angoissant. Voilà un véritable chef d'oeuvre! Le cadrage, la musique, tout est si bien orchestré...comme une gigantesque peinture dont tous les élements sonnent parfaitement juste et dans laquelle vous pouvez littéralement vous perdre.
LOS ANGELES 2013, c'est du fun, mais ça n'a pas la moindre trace d'un classique comme peut l'être HALLOWEEN.
LOS ANGELES 2013 est une grande farce nostalgique oĂą Carpenter nous dit:
"Rappelez-vous, j'ai réalisé quelques classiques!"
Je vous assure que dans cinq ans personne ne se souviendra de ce film à part vous. Vous êtes le seul journaliste que j'aie jamais rencontré qui me dit aimer ce film...mais je l'aime bien finalement, c'est simplement un de ces films qui s'oublient vite."

Brian De Palma Ă  propos de LA PORTE DU PARADIS de Michael Cimino (source: So Film):

"Je l'ai vu quand il est sorti la première fois, la version de quatre heures. Et je suis désolé, mais non.
Cimino a perdu la route. Il l'avait déjà perdue dans son film précédent, VOYAGE AU BOUT DE L'ENFER.
La scène du mariage est interminable!( il rit). Il n'y avait plus de contrôle, il n'y avait personne pour lui dire que ça devenait trop long. Quand je regarde ce genre de films, je me demande toujours:
Mais à quoi peut bien penser le réalisateur quand il fait ça?"
Guillaume
Rain Man
 
Messages: 215
Inscription:
Dim 11 Jan 2009 21:13
Localisation: Dans l'Eure,Ă  100 bornes de Paname!

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Scorebob le Ven 24 Jan 2014 17:17

J'ai revu The Fog il il a peu et ma foi, le film est assez réussi dans son genre et toujours prenant. Los Angeles 2013 est effectivement une grosse farce qui fait joyeusement la nique aux républicains .
Scorebob
Omega Man
 
Messages: 4887
Inscription:
Dim 12 Oct 2008 15:11

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Guillaume le Mar 8 Juil 2014 16:35

Alejandro Jodorowsky dans le dernier So Film:

"Le cinéma est en pleine décadence. ça va devenir une immense manifestation industrielle et c'est tout.
ça ne changera plus la vie de personne. C'est comme la cigarette: elle te calme mais elle te tue.
Le cinéma te calme mais tu rentres idiot, tu sors idiot. Il n'arrange pas ta vie. Il te distrait une heure et demie et c'est tout. C'est un repos, une récréation. AVATAR, c'est 400 millions de dollars de budget et je l'ai déjà oublié.
Les seules choses qui me restent, ce sont de grands Schtroumpfs qui courent et une histoire de cow-boys.
Ou alors, tu te retrouves avec des films comme LE HOBBIT. C'est un film de célibataire. Bilbon vit tout seul et il se retrouve à la fin à combattre le dragon qui est un ersatz de l'oncle de Donald Duck, Picsou.
Tous les films, maintenant, traitent du combat pour l'argent"
Guillaume
Rain Man
 
Messages: 215
Inscription:
Dim 11 Jan 2009 21:13
Localisation: Dans l'Eure,Ă  100 bornes de Paname!

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Pierrebrrr le Jeu 10 Juil 2014 17:46

Sacré Alejandro !
Le plus beau, c'est qu'il continue Ă  aller les voir, ces films.
"Le cinéma, c'est comme l'amour, quand c'est bien fait, c'est merveilleux, quand c'est mal fait, c'est un petit peu merveilleux aussi." S.Donen

Octobre 2014: 31 jours, 31 films :http://trainfantome.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
Pierrebrrr
Candyman
 
Messages: 2816
Inscription:
Ven 26 Mar 2010 14:49

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Pierrebrrr le Jeu 10 Juil 2014 17:49

sinon, Godard, sur Tarentino Ă©tait magnifique:

> http://www.franceinter.fr/video-godard-tarantino-est-un-faquin
"Le cinéma, c'est comme l'amour, quand c'est bien fait, c'est merveilleux, quand c'est mal fait, c'est un petit peu merveilleux aussi." S.Donen

Octobre 2014: 31 jours, 31 films :http://trainfantome.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
Pierrebrrr
Candyman
 
Messages: 2816
Inscription:
Ven 26 Mar 2010 14:49

Propos de cinéastes sur d'autres cinéastes...

Nouveau messagede Lee Van Cleef le Jeu 10 Juil 2014 18:27

Pierrebrrr a Ă©crit:sinon, Godard, sur Tarentino Ă©tait magnifique


Tu voulais sans aucun doute dire décevant, Pierrot. Pour un type qui n'a jamais eu la langue dans sa poche et savait la faire claquer avec force giclées de vitriol, j'ai trouvé ce bon vieux JLG étonnamment timoré.
Avatar de l’utilisateur
Lee Van Cleef
Inside Man
 
Messages: 5729
Inscription:
Ven 28 Nov 2008 19:31

PrécédentSuivante

Retourner vers Cinéma & TV

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités