Collateral Beauty (Theodore Shapiro)

UnderScorama • Publié le 15/01/2017 par

Collateral BeautyCOLLATERAL BEAUTY (2016)
Compositeur : Theodore Shapiro
Éditeur : WaterTower Music
Format : CD & Digital
Date de sortie : 09/12/2016

3 Stars
Olivier Desbrosses Pour illustrer l’épiphanie de Will Smith, Shapiro combine un score synthétique aux textures recherchées avec des nappes de cordes rêveuses, empiétant de fait sur le territoire de JNH. Un peu léger au final, mais le compositeur a suffisamment de métier pour nous faire passer un agréable moment, et le crescendo final est très chouette.
3 Stars
Baptiste Brylak Sauf en de rares occasions, Shapiro ne déçoit pas. Et donc pas de déception ici, puisqu’il tord et utilise ses synthés pour les marier sans fausses notes avec l’orchestre. De jolis thèmes, quelques ostinati qui marchent et savent être utilisés à bon escient. Lui aussi je l’aime d’amour, tiens.
3 Stars
Milio Latimier Le travail sur les sonorités électroniques légèrement rétro mariées aux cordes, piano, guitares et timbales (l’aspect très léché rappelle JNH) n’est pas inintéressant et évoque bien une (en)quête mentale. Mais l’ombre de Zimmer plane très lourdement, et la seconde moitié de l’album stagne un peu trop pour maintenir durablement l’intérêt.
2.5 Stars
Christophe Maniez Shapiro, en spécialiste de la comédie gentillette, tisse une musique essentiellement électro où s’égrènent quelques arpèges de piano et un tapis de cordes un peu convenu. Mais l’idée rythmique principale est assez bien développée et permet de maintenir l’attention jusqu’au bout. Le thème est agréable, sans plus (mais c’est déjà bien).
3.5 Stars