Sorties CD : les annonces de la semaine

En CD et en digital cette semaine

Sorties CD : l'hebdo • Publié le 01/08/2018 par

Q: The Winged SerpentSlender ManMission: Impossible - The 1988 TV SeriesThe Return Of Swamp ThingPuppet Master: The Littlest ReichLe Stagioni del Ostro Amore / Padre di Famiglia

 

ACCIDENT MAN • Sean Murray • Dragon’s Domain Records (CD/Digital • 07/08)

BELIEVER • Dalpalan • Leeway (Digital • 07/08)

LES BLEUS 2018: AU CŒUR DE L’ÉPOPÉE RUSSE • Avia • Federation Entertainment (Digital • 27/07)

THE CRESCENT • Seth A. Smith • Label Obscura (Digital • 07/09)

DOG DAYS • Craig Wedren & Matt Novack • Lakeshore Records (Digital • 10/08)

GUIDA UCCIDE IL VENERDI (MAKRO) • Nico Fidenco • Kronos Records (CD • 25/08)

GUY • Vincent Blanchard & Romain Greffe • Milan (CD/Digital • 24/08)

HERE WE GO AGAIN, RUBINOT! • Andrew Powell • Kronos Records (CD • 25/08)

MISSION: IMPOSSIBLE – THE 1988 TV SERIES • Lalo Schifrin & Ron Jones • La-La Land Records (2CD • 03/08)

THE NEW RADICAL • Clint Mansell • Votiv Music (Digital • 27/07)

PUPPET MASTER: THE LITTLEST REICH • Fabio Frizzi • Lakeshore Records (Digital • 17/08)

Q: THE WINGED SERPENT • Robert O. Ragland • Kronos Records (CD • 25/08)

THE RETURN OF THE SWAMP THING • Chuck Cirino • Dragon’s Domain Records (CD/Digital • 07/08)

SLENDER MAN • Ramin Djawadi & Brandon Campbell • Sony (CD • 17/08 – Digital • 10/08)

LA STAGIONI DEL NOSTRO AMORE / PADRE DI FAMIGLIA • Carlo Rustichelli • Saimel (CD • 27/08)

UNBROKEN: PATH TO REDEMPTION • Brandon Roberts • Back Lot Music (CD/Digital • 14/09)

Olivier Rouyer

Olivier Rouyer

Grand Maître des Labels
« It’s a long road… » Pour Olivier, tout a commencé par ces mots avec l’achat de sa première béo, la K7 de Rambo. Cinéphage et téléphage ne pouvant vivre sans musique, il se mit à fréquenter assidument les magasins de disques, parcourant inlassablement les bacs de CDs afin d’assouvir sa passion grandissante. Ses préférences vont à Goldsmith, De Roubaix, Schifrin, Sarde, Elfman, Mancini, Bernstein, Isham pour n’en citer que quelques-uns et, s’il ne devait en citer qu’un seul, à Barry Gray, indissociable de son amour pour les séries de Gerry Anderson. La découverte en 2001 du site de Traxzone lui fit prendre conscience qu’il n’était pas le seul à rester jusqu’à la fin des génériques pour lire les crédits de la musique originale. Promu modérateur du forum de Traxzone puis de celui d’UnderScores, il eut l’idée entre-temps de partager ses recherches quotidiennes de la dernière béo éditée et mit en ligne, en 2006, le blog BEOcd, qui fut quelques années après intégré à UnderScores. Olivier est père de deux enfants et partage sa vie entre Paris et la Haute-Normandie, mais il ne désespère pas de trouver un jour l’emplacement de l’île des Tracy.
Olivier Rouyer