Sorties CD : les annonces de la semaine

En CD et en digital cette semaine

Sorties CD : l'hebdo • Publié le 16/05/2018 par

Baby: Secret Of The Lost LegendFahrenheit 451Don't Worry, He Won't Get Far On FootThe Killer Inside MeThe Miracle SeasonCollateral

 

1922 • Mike Patton • Ipecac Recordings (CD/Digital • 20/07)

ANDOVER • The Pouts featuring Nadia Lanfranconi • Endcuts (Digital • 01/06)

BABY: SECRET OF THE LOST LEGEND • Jerry Goldsmith • Intrada (CD • 15/05)

IL CAPITANO MARIA • Francesco Cerasi • Edizioni Curci (Digital • 08/05)

LE CIEL ÉTOILÉ AU-DESSUS DE MA TÊTE • Olivier Bodin, Benoit Daniel, Julien Roig & Frank Williams • La Fugitive (Digital • 11/05)

COLLATERAL • Ruth Barrett • Dubois Records (Digital • 11/05)

DEAD MEN • Gerrit Wunder • Kronos Records / MovieScore Media (CD à venir / Digital • 11/05)

DON’T WORRY, HE WON’T GET FAR ON FOOT • Danny Elfman • Sony (CD/Digital • 06/07)

FAHRENHEIT 451 • Matteo Zingales & Antony Partos • Milan (CD/Digital • 15/06)

GENIUS: PICASSO – EP • Lorne Balfe • Milan (Digital • 11/05)

GENOVA • Melissa Parmenter • Universal (Digital • 11/05)

JACKALS • Anton Sanko • Notefornote (CD/Digital • 01/06)

THE KILLER INSIDE ME • Melissa Parmenter & Joel Cadbury • Universal (Digital • 11/05)

KING IN THE WILDERNESS • Saul Simon MacWilliams • Drawing Number One (Digital • 08/05)

LOCKDOWN • Simone Cilio • Promo (Digital • 11/05)

THE MIRACLE SEASON • Roque Banos • Meliam Music (Digital • 15/05)

NO DORMIRAS • Alfonso G. Aguilar • Keido Music (Digital • 10/05)

PATRICK MELROSE • Hauschka • SATV (Digital • 08/06)

TWO HANDS • Cezary Skubiszewski • C-Zee (Digital • 11/05)

Olivier Rouyer

Olivier Rouyer

Grand Maître des Labels
« It’s a long road… » Pour Olivier, tout a commencé par ces mots avec l’achat de sa première béo, la K7 de Rambo. Cinéphage et téléphage ne pouvant vivre sans musique, il se mit à fréquenter assidument les magasins de disques, parcourant inlassablement les bacs de CDs afin d’assouvir sa passion grandissante. Ses préférences vont à Goldsmith, De Roubaix, Schifrin, Sarde, Elfman, Mancini, Bernstein, Isham pour n’en citer que quelques-uns et, s’il ne devait en citer qu’un seul, à Barry Gray, indissociable de son amour pour les séries de Gerry Anderson. La découverte en 2001 du site de Traxzone lui fit prendre conscience qu’il n’était pas le seul à rester jusqu’à la fin des génériques pour lire les crédits de la musique originale. Promu modérateur du forum de Traxzone puis de celui d’UnderScores, il eut l’idée entre-temps de partager ses recherches quotidiennes de la dernière béo éditée et mit en ligne, en 2006, le blog BEOcd, qui fut quelques années après intégré à UnderScores. Olivier est père de deux enfants et partage sa vie entre Paris et la Haute-Normandie, mais il ne désespère pas de trouver un jour l’emplacement de l’île des Tracy.
Olivier Rouyer