Sorties CD : les annonces de la semaine

En CD et en digital cette semaine

Sorties CD : l'hebdo • Publié le 28/02/2018 par

Isle Of DogsThe AccusedI Kill GiantsRed SparrowTroy - Fall Of a CityBelle et Sébastien 3 : Le Dernier Chapitre

 

THE ACCUSED • Brad Fiedel • La-La Land Records (CD • 01/03)

ALIENS ATE MY HOMEWORK • Brandon Moore • Back Lot Music (Digital • 02/03)

BANKIER VAN HET VERZET • Merlijn Snitker • Riva Media Records (Digital • 22/02)

BEAST OF BURDEN • Tim Jones Filmtrax (Digital • 23/02)

BELLE ET SÉBASTIEN 3: LE DERNIER CHAPITRE • Armand Amar • Long Distance (Digital • 08/02)

THE CURED • Rory Friers & Niall kennedy • Lakeshore Records (Digital • 02/03)

THE CURSE OF OAK ISLAND • Dennis McCarthy, Allan Paul Ett, James Lum, Jeffrey Hayat, Michael Keely, David Russell Alfonso, Patrick O’Neil & Giuseppe Vasapolli • La-La Land Records (2CD • 01/03)

L’ÉCOLE BUISSONNIÈRE • Armand Amar • Long Distance (Digital • 16/01)

LES GARÇONS SAUVAGES • Pierre Desprats • Ecce Films (Digital • 23/02)

I KILL GIANTS • Laurent Perez Del Mar • Varèse Sarabande (CD/Digital • 30/03)

ISLE OF DOGS • Alexandre Desplat • ABKCO Records (CD/digital • 30/03)

THE INSULT • Eric Neveux • Milan (Digital • 21/02)

MANHUNT • Taro Iwashiro • Columbia (CD/Digital • 21/02)

NEAT: THE STORY OF BOURBON • AJ Hochhalter • Listen Design Studio (Digital • 20/02)

RED SPARROW • James Newton Howard • Sony (CD • 23/03 – Digital • 02/03)

TROY: FALL OF A CITY • Rob • Sony (CD/Digital • 30/03)

YOU WERE NEVER REALLY HERE • Jonny Greenwood • Lakeshore Records/Invada Records (CD à venir – Digital • 09/03)

Olivier Rouyer

Olivier Rouyer

Grand Maître des Labels
« It’s a long road… » Pour Olivier, tout a commencé par ces mots avec l’achat de sa première béo, la K7 de Rambo. Cinéphage et téléphage ne pouvant vivre sans musique, il se mit à fréquenter assidument les magasins de disques, parcourant inlassablement les bacs de CDs afin d’assouvir sa passion grandissante. Ses préférences vont à Goldsmith, De Roubaix, Schifrin, Sarde, Elfman, Mancini, Bernstein, Isham pour n’en citer que quelques-uns et, s’il ne devait en citer qu’un seul, à Barry Gray, indissociable de son amour pour les séries de Gerry Anderson. La découverte en 2001 du site de Traxzone lui fit prendre conscience qu’il n’était pas le seul à rester jusqu’à la fin des génériques pour lire les crédits de la musique originale. Promu modérateur du forum de Traxzone puis de celui d’UnderScores, il eut l’idée entre-temps de partager ses recherches quotidiennes de la dernière béo éditée et mit en ligne, en 2006, le blog BEOcd, qui fut quelques années après intégré à UnderScores. Olivier est père de deux enfants et partage sa vie entre Paris et la Haute-Normandie, mais il ne désespère pas de trouver un jour l’emplacement de l’île des Tracy.
Olivier Rouyer