Du Brésil à l’Italie, le Quatuor Debussy fait son cinéma

L'ensemble de musique de chambre figure parmi les invités du prochain Festival de Sully et du Loiret en juin

News • Publié le 06/04/2019 par
Quatuor DebussyC’est dans le cadre de la 46ème édition du Festival de Sully et du Loiret que le 16 juin, dans la ville de Ferrières-en-Gâtinais près de Montargis, le Quatuor Debussy déroulera un programme 100% cinéma. Constituée des violonistes Christophe Collette et Marc Vieillefon, de l’altiste Vincent Deprecq et du violoncelliste Cédric Conchon, cette formation est l’une des plus célèbres et éminentes du monde de la musique de chambre. C’est dire si on se réjouit par avance de pouvoir apprécier leur talent tout au long d’un voyage musical alléchant qui nous emmènera du Brésil en Italie en passant par Cuba et la ville de Miami. Après une allusion à Platoon au travers du fameux adagio de Samuel Barber dans sa version initiale, celle du Quatuor à Cordes n°1 op.11, la sélection plutôt éclectique proposera donc d’un côté des extraits des musiques de Antonio Carlos Jobim et Luiz Bonfá pour Orfeu Negro, de Jaques Morelenbaum pour Central do Brasil et de Chico Buarque pour Dona Flor, de Leo Brouwer pour Un Día de  Noviembre et de José-Maria Vitier pour Fresa y Chocolate (Fraise et Chocolat). Suivront de l’autre le Tony’s Theme signé Giorgio Moroder pour Scarface, le générique de Miami Vice (Deux Flics à Miami) de Jan Hammer, un arrangement de la chanson I’m Thru With Love de Some Like It Hot (Certains l’Aiment Chaud), le thème de Rolfe Kent pour la série Dexter ainsi qu’un medley John Barry regroupant des séquences de Thunderball (Opération Tonnerre) et Goldfinger. Le tout se refermera sur le Concerto per Archi composé en 1958 par Nino Rota. Des amateurs ?
 
 
Florent Groult

Florent Groult

Rédacteur en chef adjoint
Né en 1974, originaire de Normandie, Florent Groult grandit au contact de la musique classique et, par trois coups de baguette (le King Kong de 1933, Forbidden Planet et Jaws) assénées au travers d'un écran TV, est touché assez tôt par la magie du cinéma. Il était sans doute inévitable que les deux finissent un jour ou l'autre par se conjuguer en une seule et même passion. Ce sera chose faite en 1993, à l'occasion de la sortie française du Dracula de Francis Ford Coppola. Fasciné dès lors par l’interaction entre musique et image qui lui révèle des horizons infinis de découvertes, il rejoint d'abord les membres de l’association caennaise CinéScores, contribuant modestement à leur fanzine et leur émission de radio sur une antenne locale (1994-1999), avant de participer à la création de l'association Colonne Sonore / L'Ecran Musical (1999-2002). En 2008, il co-fonde avec Olivier Desbrosses- UnderScores : le Magazine de la Musique de Film pour lequel il occupe depuis le poste de rédacteur en chef adjoint. En 2011, il contribue à l'ouvrage collectif intitulé John Williams : Un Alchimiste Musical (Editions L'Harmattan) et signe ses premières notes de livret pour le label spécialisé Music Box Records. Il devient par ailleurs cette même année membre de l'International Film Music Critics Association (IFMCA). La passion plus que jamais vivace, l'aventure continue aujourd'hui...
Florent Groult